21 septembre 2011

SAUCE CHOCOLAT (2)

• 2 tablettes de chocolat noir • 25 cl de crème liquide ou semi-liquide • 1 noix de beurre

 – Faire fondre le chocolat dans la crème en tournant doucement avec une cuillère en bois. Ajoutez une noix de beurre a la fin

– Nappez glace, gâteau, etc...

 

Posté par MK30 à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


SORBET POIRE

• 4 poires williams • 60 g de sucre • 1 jus de citron • 1 blanc d’un petit œuf • 2 cuillerées à soupe d’alcool de poires

– Cuire les poires épluchées dans ¼ de litre d’eau avec le jus de citron et 30 g de sucre. Les passer au blender (ou mixer) avec leur jus. Mettre en sorbetière au freezer.

– Battre au bain-marie le blanc d’œuf et le sucre restant pour former une meringue ferme et brillante. Quand le sorbet commence à prendre, lui incorporer la meringue et l’alcool de poire et remettre à congeler. Sortir ¼ d’heure avant de servir du congélateur et mettre au réfrigérateur.

Posté par MK30 à 01:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2011

FILETS DE FLÉTAN AUX AMANDES

Recette de Cousine Dominique

• 4 filets de flétan • 1 citron • 2 bottes de persil • 100 g de câpres • 100 g d’amandes effilées • beurre • sel,poivre

– Faire mariner les filets de flétan dans le jus et le zeste d'1 citron pendant 1 heure.

– Mixer les amandes, le persil et les câpres, sel et poivre. Déposer de la farce sur chaque filets égoutté.

– Chauffer le four à 200°

– Rouler les filets sur la farce et les fixer avec un bâtonnet. Poser dans un plat allant au four beurré. Disposer des morceaux de beurre par-dessus. Et enfourner pour 10 minutes.

Cette recette est réalisable aussi avec des filets de loup ou de rascasse.

A servir avec un petit risotto vert (persil-courgettes).

RISOTTO VERT

• 200 g de riz arborio • 1 botte de persil • 1 courgette • 1 gros oignon • 10 cl de vin blanc • ½ litre de bouillon cube de volaille (2 cubes) • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • • huile d’olive • sel et poivre

• Laver la courgette et éplucher une tranche sur deux. Laver le persil et l’essorer

– Dans une grande poêle, faire revenir les oignons émincés et la courgette coupée en petits dés dans l’huile d’olive. Mettre le riz rincé, jusqu’à transparence. Mouiller avec le vin blanc. Laisser évaporer quelques minutes et couvrir d’un peu de bouillon. Goûter, saler légèrement et bien poivrer.

– Laisser cuire à feu doux en remuant régulièrement et rajouter du bouillon jusqu’à cuisson complète. Ajouter le persil mixé et la crème fraîche. Vérifier l’assaisonnement et remuer sans arrêt sans ébullition. Servir bien chaud.

Vous pouvez, bien entendu, varier les légumes verts, brocolis, épinards et toujours avec du persil.

Voir aussi mes autres risottos : mon premier risotto à la tomate, le risotto aux brocolis, et le risotto aux cèpes

Posté par MK30 à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

POIVRONS GRILLÉS

POIVRONS GRILLÉS

• 2 poivrons verts • 2 poivrons rouges • 2 poivrons jaunes • ail émincé • huile d’olive • sel, poivre

• Laver les poivrons, les mettre sur une grille basse au grill. Les laisser cuire une heure environ, en les retournant régulièrement. La peau est noircie quand les poivrons sont cuits.

– Mettre les poivrons dans un sac plastique jusqu’à refroidissement, cela facilitera la tâche de retirer la peau.

– Retirer la peau et placer dans une terrine de grosses lamelles de poivrons des trois couleurs en alternance. Ajouter du sel et du poivre au goût et recouvrir d’huile d’olive.

– Laisser mûrir au frais pendant 24 heures.

Cette préparation se garde quelque 8 jours au frais.

Posté par MK30 à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 septembre 2011

BLANQUETTE DE VEAU À L'ANCIENNE

Si vous craignez la difficulté, toute relative, j'ai posté depuis la recette de la sauce blanquette au micro-ondes, réalisable en une poignée de minutes, avec les mêmes ingrédients !

BLANQUETTE DE VEAU À L'ANCIENNE

Recette de Dora. Pour 4 personnes

• 400 g de tendrons de veau • 400 g d’épaule de veau

Ou

• 800 g de sous-noix de veau, coupée en morceaux moyens • 1 os de veau • 4 carottes• 2 poireaux •  1 oignon piqué de deux clous de girofle • un morceau de céleri branche • bouquet garni : persil, thym, laurier • 80 g de beurre • 80 g de farine • 2 jaunes d’œufs • 1 jus d’un citron • 1 petit pot de crème fraîche • sel et poivre blanc • muscade rapée • 500 g de champignons de Paris • 120 cl de vin blanc sec (facultatif)

– Laver la viande et l’os, la metttre dans une marmite et la recouvrir d’eau bouillante et de vin blanc. Faire bouillir et écumer si nécessaire.

– Laver les légumes et les mettre entiers dans la marmite avec le bouquet garni, sel et poivre. Laisser cuire pendant 1 heure et demie.

– Laver les champignons et les émincer. Les faire suer à sec dans une poêle, sel et poivre et réserver.

– Passer 1 litre de bouillon et réserver. Faire fondre dans une casserole le beurre, mélanger avec la farine pour le roux blanc pendant quelques minutes et verser le bouillon en remuant sans arrêt avec une cuiller en bois jusqu’à épaississement. Dans un bol mélanger les jaunes d’œufs, le jus de citron et la crème fraîche. Verser une louche de la sauce dans le bol, mélanger et verser le tout dans la casserole de sauce mélanger, laisser prendre un bouillon. Ajouter un peu de noix de muscade et vérifier l’assaisonnement.

– Garder uniquement dans la marmite la viande et les carottes égouttées, mettre les champignons, verser la sauce et faire chauffer tout doucement.

Servir avec du riz pilaf ou des pommes de terre nouvelles à l’eau ou, mieux, à la vapeur.

On peut servir à part, en entrée, les poireaux égouttés et tièdes en vinaigrette avec des échalotes et du persil.

Idem la recette de la poularde (ou poulet) à la crème, du poulet waterzoï...

 

 

18 septembre 2011

COUSCOUS TUNISIEN D'ORIGINE

Je ne voudrais pas me répéter, mais il y a des plats dont la caractéristique est d’être identiques, tout en étant différents suivant les régions. Ils diffèrent par les viandes ou poissons utilisés, par les épices, par les légumes et par… le coup de main pour les réaliser. Je vous propose le couscous que je préfère, le "rouge"  de Tunisie, appris auprès de Hamadi Boularès, mon ami tunisien, lui qui avait l’autorisation de traîner dans la cuisine de sa mère, à Bab Souika, dans la Medina. C’était dans les années 70. Depuis, j’ai ajouté ce qui me fait plaisir et qui vient d’ailleurs. A vous de deviner. Et comme il n'y a pas de hasard, je sors de dîner chez mon frère qui nous a fait un merveilleux couscous (sans poulet, boulettes et amandes), mais l'esprit y était complètement...

 

COUSCOUS TUNISIEN

couscous-royal-1

 

Pour 10 à 12 personnes

• 1,5 kg de graine de couscous fine précuite • 1 kg de collier d’agneau en tranches • 1 poulet coupé en 8 • 1 épaule d’agneau désossée et roulée • 500 g de bifteck haché • 24 merguez • 1 kg de pulpe de tomates en dés (boîtes) • 1 kg de courgettes • 1,5 kg de grosses pommes de terre fermes• 2 poivrons verts • 500 g de tomates • 2 petites boîtes de concentré de tomates •1 kg d’oignons • 1 kg de carottes • 1 kg de potiron • 1 chou vert • 500 g de navets • 250 g de pois chiches secs • 12 piments forts • 250 g d’amandes• 100 g de raisins secs • ras-el-hanout • 1 bouquet de persil plat • cannelle en poudre • cumin en poudre • coriandre en poudre • curcuma • 250 g de harissa fraîche • miel • beurre • huile d’olive • sel et poivre noir moulu et en grain • 30 g de farine de matzos ou 1/3 de baguette rassise trempée dans du lait • 1 œuf

– La veille, trier et faire tremper les pois chiches à l’eau froide, changer l’eau une ou deux fois. Les rincer.

– Le jour même, faire cuire l’épaule d’agneau confite au four pendant 6 heures  à 150°, après l’avoir enduite d’huile, de miel, de sel et de poivre moulu, de cumin et de cannelle et de coriandre moulues et poser des parcelles  de beurre sur le dessus. L’épaule prendra une belle couleur caramélisée. La retourner plusieurs fois et l'arroser souvent.

– Faire blanchir à l’eau bouillante pendant 5 minutes et éplucher les amandes. Faire tremper les raisins secs dans un bol de bouillon tiède.

– Laver et éplucher les légumes sauf le potiron. Couper les courgettes et les carottes en grosses rondelles, les navets en quartiers et le potiron en tronçons, les poivrons verts en lamelles. Blanchir le chou vert coupé en quartiers 5 minutes à l’eau bouillante salée. Laver et faire revenir les piments à la poêle sans les brûler. Eplucher et laver les pommes de terre et les couper en deux.

– Laver la viande et l’essuyer au papier-torchon. Faire chauffer l’huile dans un grand faitout ou, plus logique si elle est suffisamment grande, une marmite à couscous. Mais le couscoussier n’est pas obligatoire parce que j’utilise une méthode de cuisson de la semoule qui n’a rien de traditionnelle, comme vous le verrez plus loin.

– Faire revenir les tranches de collier d’agneau et le poulet coupé en 8 avec 500 g d’oignons émincés. Ajouter les tomates fraîches émondées et épépinées, coupées en quartiers, la pulpe de tomates et le concentré délayé dans un peu d’eau, et les pois chiches égouttés. Ajouter une cuillerée à soupe d’harissa. Mélanger et laisser cuire à découvert 8 à 10 minutes.

– Ajouter ensuite les légumes, sauf le potiron, les pommes de terre et les piments. Mouiller avec 1,5 litre d’eau chaude et ajouter les épices : du sel, une quinzaine de grains de poivre, 1 cuillerée à soupe de ras-el-hanout, 1 cuillerée à café de cannelle, 1 cuillerée à soupe de cumin, 1 cuillerée à soupe de coriandre. Couvrir et monter à ébullition. Ecumer si nécessaire. Laisser cuire 1 heure. 30 minutes avant la fin, mettre les pommes de terre. ¼ d’heure avant la fin, mettre le potiron.

– Pendant ce temps, faire revenir 250 g d’oignons à l’huile à feu doux, pour les rendre translucides. Ajouter les raisins secs égouttés, saler, poivrer et ajouter une cuillerée à café de cannelle et une de curcuma. Laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes et ajouter les amandes. Eteindre le feu. Faire revenir les piments à la pôele avec un peu d'huile d'olive et laisser cuire quelques minutes à feu plus doux. 

– Pour la préparation des boulettes de bœuf, mélanger à la viande le persil ciselé, l’œuf entier, la mie de pain pressée ou la farine de matzos, un peu d’huile, sel et poivre, un peu de cumin. Bien malaxer à la main. Mouiller ses mains et faire de petites boulettes. Mettre un peu de bouillon dans une sauteuse et faire cuire les boulettes une dizaine de minutes.

– Piquer les merguez avec la pointe d’un couteau et les faire dorer à la poêle sans matière grasse. Vider régulièrement la graisse qui se dégage des merguez de la poêle.

– Pour dresser les plats : dans un grand plat de service disposer la semoule et dessus les morceaux de collier d’agneau et de poulet en alternance avec les merguez et les boulettes. Décorer avec les piments. Ajouter un assortiment de légumes et des pois chiche. Le reste ira dans un plat à part.

– Découper l’épaule confite en tranches et la disposer dans un plat. Mettre le bouillon et les légumes à part dans un plat creux. Réchauffer les oignons et les amandes, les verser dans une saucière et servir accompagné de coupelles d’harissa délayée dans un peu de bouillon.

 

Une variante : supprimer le chou et le remplacer par 6 petits artichauds violets, tournés (premières feuilles retirées, le fond éclairci, les feuilles restantes raccourcies d’un tiers, badigeonnés au citron et plongés dans le bouillon ¼ d’heure avant la fin de la cuisson. Coupez-les en deux avant de sevir.

 

 

 

17 septembre 2011

YAOURTS MAISON À LA RHUBARBE

YAOURTS

Pour une yaourtière de 7 yaourts

• 1 l de lait UHT entier • 1 yaourt nature entier ou un sachet Alsa pour yaourts maison (ferments lactiques) • 2 cuillerées à soupe bombées de lait en poudre écrémé

Pour 1 bol de compote de rhubarbe

• 1 kg de rhubarbe • 100 g de cassonade • 10 cl d’eau • 1/3 de bâton de vanille • ½ cuillerée à café de cannelle

La compote de rhubarbe

– Laver et éplucher la rhubarbe. La couper en tronçon de 5 centimètres.

– Faire un sirop avec l’eau et la cassonade. Plonger les morceaux de rhubarbe, la vanille et la cannelle. Laisser cuire pendant

30 mn, en mélangeant de temps en temps  et en écrasant les fruits, jusqu’à ce que la rhubarbe soit fondue.

– Laisser refroidir. Egoutter la valeur d’un bol s’il y a trop de liquide.

Les yaourts

– Mélanger le lait, le lait en poudre et le yaourt ou le sachet pour yaourt avec un fouet, pendant 2-3 minutes.

– Mettre 1 cuillerée à café de rhubarbe au fond de 4 des pots et garder 3 pots nature.

– Verser le liquide dans les pots et placer dans la machine sans leurs couvercles. Poser le couvercle de la machine et la mettre en marche. Elle s’arrêtera toute seule au bout du temps recommandé (14 heures pour la mienne).

– Mettre les couvercles et laisser refroidir. Placer ensuite les yaourts au réfrigérateur. Les déguster bien frais deux heures ou plus après.

Ces yaourts se gardent 10 jours au réfrigérateur.

Vous pouvez remplacer la rhubarbe par de la confiture au choix : quetsches, groseille, cerises, ou du lemon curd, c’est délicieux. Nouvelles recettes à suivre.

 

Posté par MK30 à 00:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LEMON CURD

• 4 citrons • 4 œufs • 100 g de beurre • 500 g de sucre

– Laver, ébouillanter et retourner 4-5 pots à confiture sur un torchon.

– Lavez, essuyez les citrons. Râpez les zestes, prélevez le jus.

– Battez les œufs avec le zeste, le sucre, le jus et le beurre ramolli.

– Faire prendre le mélange au bain-marie en tournant jusqu’à ce que le sucre soit fondu et la crème épaisse.

– Versez dans les pots, les couvrir, les retourner jusqu’à refroidissement complet. Conserver au réfrigérateur, surtout quand ils sont ouverts.

Le lemon curd ou crème de citron peut se conserver une dizaine de jours. N’hésitez pas à en garnir des fonds de tartelettes en pâte sablée cuits et dorés au préalable. C’est la base des tartelettes au citron que l’on peut meringuer avec des blancs d’œufs sucrés, passé 5 minutes au grill. Un dessert facile et rapide à confectionner.

Posté par MK30 à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

CONFITURES DE QUETSCHES ET PECHES PLATES VITPRIS

On a beaucoup de chance de trouver, cette année, sur les marché parisiens (pour moi Charonne, ou Richard-Lenoir, suivant les jours) de beaux fruits et légumes mûrs et très sains. Il n'y a rien à jeter. Je n'ai plus un seul pot à confitures disponible, mais j'ai de quoi garnir mes yaourts maison pour l'hiver !

 

CONFITURES DE QUETSCHES ET PÊCHES

CONFITURE DE QUETCHES ET PÊCHES PLATES VITPRIS

Préparation : 20 minutes. Cuisson : 20 minutes

• 1 kg de quetches • 1 livre de pêches plates soit 1,5 kg de fruits • 1,5 kg de sucre cristallisé • 1 sachet de Vitpris Alsa • 1/2 baton de vanille • 5 graines de cardamome

– Dénoyauter les fruits. Ne peler que les pêches. Peser 1,5 kg de fruits et les écraser. Faire mijoter les fruits dans une grande casserole pendant 10 minutes, dans 20 cl d’eau. Remuez délicatement avec une cuillère en bois.


– Peser 1,5 kg de sucre cristallisé. En prélever 2 cuillerées à soupe et mélanger au sachet de Vitpris. Saupoudrer ce mélange sur la préparation de fruits. Réserver le reste du sucre.

– Porter à ébullition et remuer sans arrêt pendant 3 minutes, puis ajouter le reste de sucre. Ajouter la cardamome. Amener de nouveau à ébullition en remuant délicatement, et maintenir à gros bouillon pendant 3 minutes.

– En fin de cuisson, écumer les dernières impuretés et retirer la vanille. Remplir les pots préalablement ébouillantés et retournés sur un torchon. Fermer les pots et les retourner jusqu’à refroidissement. La confiture est définitivement prise au bout de quelques jours.