09 octobre 2011

CONFITURE DE MELON VERT D’ESPAGNE ET CLÉMENTINES

Si, comme moi, vous vous êtes fait « refiler », au marché, un melon vert de peau (à 1 €), sans goût et sans sucre, n’hésitez pas à en faire usage différemment que frais. J’ai créé cette recette pour ne pas le mettre à la poubelle. Je n’avais aucune intention d’acheter un melon en fin de saison, mais le marchand de quatre-saisons m’en a fait goûter un d'absolument délicieux, très sucré. Les melons se suivent et ne se ressemblent pas… Je n’ai pas résisté, à ce prix-là.

La chair du melon vert d’Espagne est d’un blanc jaunâtre ; à la cuisson elle devient d’une très jolie couleur verte. Mais Il traîne comme une odeur de tilleul dans la cuisine. Je souhaite que ce ne soit qu’une odeur, car elle me rappelle de mauvais souvenirs des soins infirmiers que ma mère me prodiguait quand j’étais jeune. J’y avais droit, même pour les bobos aux pieds ! Je n’ai jamais plus repris de tisane de tilleul. Parlez-moi plutôt de la verveine-tranche de citron.

Quant à goûter la confiture pour en avoir le cœur net, ce sera difficile parce que les bocaux sont stérilisés de la manière que j’indique. Pas question de les ouvrir avant usage : la saison bat son plein le réfrigo… de confitures (voir la rubrique).

 

Photos-0011

CONFITURE DE MELON VERT D’ESPAGNE ET CLÉMENTINES

• 1 melon vert d’Espagne  • 3 clémentines du Maroc avec feuilles • sucre cristallisé

– Mettre une petite assiette au congélateur.

– Eplucher le melon et le couper en petits morceaux. Jeter les feuilles et bien laver les clémentines. Les couper en rondelles. Peser les fruits et calculer le poids de sucre en fonction du poids des fruits : 800 g de sucre pour 1 kg de fruits.

– Verser le sucre sur les fruits, remuer et laisser macérer 4 heures au frais, pour réduire le temps de cuisson.

Photos-0013

– Faire cuire à feu doux jusqu’à ce qu’une goutte reste figée sur la petite assiette froide.

– Verser dans des pots ébouillantés, les fermer et les retourner jusqu’à refroidissement.

PICT0004

Une jolie confiture dont j'ai pu tester le rab. Sucrée et amère à la fois, elle n'a pas le goût de tilleul, ce qui ne gâte rien

Posté par MK30 à 01:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


POULE A LA SAUCE SUPREME

Cuite sur le même principe que la poule au pot, la poule à la sauce suprême est servie avec une sauce blanche très raffinée.

poule-au-pot-facon-grand-mere-425x319POULE À LA SAUCE SUPRÊME

• 1 poule ou un beau poulet • 2 poireaux • 2 carottes • 1 navet • 1 gros oignon piqué d’un clou de girofle • 250 g de champignons de Paris • persil avec la queue • 1 branche de céleri • 1 petit morceau de gingembre • thym • laurier • le jus d'1/2 citron • 40 g de beurre • 40 g de farine • 1 jaune d’œuf • 1 petit pot de crème fraîche • sel , poivre blanc• poivre en grain • noix de muscade

– Laver la poule (ou le poulet). La mettre dans un faitout et la recouvrir d’eau bouillante salée et poivrée avec le poivre en grains. Laver les champignons et réserver.

– Laver les poireaux, carottes navets, oignons, persil, et céleri, éplucher le gingembre, et les mettre entiers avec la poule. Ajouter le thym et le laurier. Laisser cuire pendant 2h30 (1h30 pour le poulet).

assiette-poulet

 

– Récupérer les poireaux, les égoutter et les servir en vinaigrette avec des échalotes et du persil frais. Egoutter le reste de viande et légumes. Retirer le laurier et le thym. Réserver un litre de bouillon passé au chinois. Le reste peut être servi le soir en consommé que l’on termine avec un jus de citron et un peu de crème fraîche et, facultatif, quelques pâtes « becs d’oiseaux » ou cheveux d’ange.

– Faire suer les champignons émincés dans une poêle à sec, saler et poivrer avec le poivre blanc. Réserver.

– Faire la sauce suprême : dans un bol, mélanger le jaune d’œuf avec le jus de citron et un pot de crème fraîche. Dans une casserole, faire chauffer les 40 g de beurre avec la farine. Après mélange, ajouter 1 litre de bouillon petit à petit en tournant avec une cuillère en bois. Ecraser les derniers grumeaux sur la paroi de la casserole avec la cuillère en bois. Tourner sans arrêt. Saler et poivrer au poivre blanc, râper une pincée de noix de muscade.

– Une fois la sauce épaissie, ajouter la valeur d’une petite louche de cette sauce dans le bol du mélange œuf –citron-crème, bien mélanger et reverser le tout dans la sauce, bien mélanger à nouveau.  Ajouter les champignons. Vérifier l’assaisonnement.

–Servir la poule découpée, accompagnée de riz blanc, carottes et navet entiers et recouverte de sauce suprême.