JUI YIM SIN YAU

Les calmars ne doivent pas être trop cuits car ils deviennent caoutchouteux. En Chine centrale où il est difficile de trouver le « café de la plage », on fait sécher les calmars au soleil et on les utilise dans des soupes et des plats sautés à fort goût marin.

BEIGNETS CALMARS CHAMPIGNONS

CALMARS AUX ÉPICES

• 500 g de calmars frais, nettoyés

Pour le sel épicé

• 3 cuillerées à soupe de sel • 1 bonne cuillerée à café de cinq-épices • 1 l d’huile d’arachide • 1 œuf battu • fécule de pommes de terre • 1 piment rouge finement haché

– On utilise uniquement le corps du calmar. Couper le calmar lavé en rondelles puis en morceaux de 5 centimètres et faire des incisions en croisillons tout du long tous les 5 mm. Couper des triangles de 4 cm

– Faire cuire les calmars à feu vif 10 secondes, dans un wok (casserole), rempli à moitié d’eau bouillante. Les retirer de l’eau et réserver.

– Vioder le wok, l’essuyer. Remettre sur le feu. Ajouter le sel et le cinq-épices, faire chauffer à feu doux pendant 2 à 3 minutes. Réserver.

– Faire chauffer l’huile d’arachide jsuqu’à ce qu’elle fume. Passer les triangles de calmars dans l’œuf battu et saupoudrer de fécule de pommes de terre. Faire frire une minute jusqu’à ce que les calmars soient croustillants.

– Vider l’huile en laissant une pellicule sur la paroi du wok. Chauffer et remettre les calmars dans le wok, ajouter le piment haché et faire revenir à feu vif pendant 1 minutes. Mélanger et servir chaud.

PICT0005