24 novembre 2011

ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE

Ces œufs à la bourguignonne (9) se préparent indifféremment pochés, mollets ou durs. Faites comme vous le sentez. S’ils sont pochés ou mollets, présentez-les sur des tranches de pain et des croûtons grillés et aillés. S’ils sont durs, les couper en deux et les poser dans une timbale ou un petit plat creux. Le vin de la sauce au choix : beaujolais, côte-de-beaune, mercurey, gamay du Berry, passe-tout-grain de Bourgogne ou côte-du-rhône. Choix large et précis à la fois et, toujours avec modération, vous garderez le même pour le repas.

 

ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE  ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE

Pour 4 personnes 

Cuisson mollets : 4 minutes, pochés : 8 minutes, durs : 10 minutes

• ½ litre de vin • 1 oignon • 2 échalotes émincées • 25 g de champignons• 1 bouquet garni • sel, poivre • 75 g de beurre • 25 g de farine • 8 tranches de pain grillées , aillées, beurrées

– Si les œufs sont pochés, les pocher 8 minutes dans le vin avant de faire la sauce. S’ils sont durs, les cuire à l’eau bouillante 10 minutes et les passer ensuite à l’eau froide pour les écaler facilement. S’ils sont mollets, toujours la même façon : une grande casserole d’eau vinaigrée et salée, plonger un par un les œufs cassés au préalable dans une tasse. Ne pas cuire plus de deux œufs à la fois, pendant 4 minutes.

– Mettre dans une cocotte saucière le vin, l’oignon et l’échalote émincée, les champignons parés et émincés, des queues de persil, une branche de thym, une demi-feuille de laurier, une pincée de sel et une de poivre.

– Faire bouillir et réduire de moitié. Ajouter 25 g de beurre manié avec la farine en parcelles et remuer au fouet pour lier. Laisser cinq mi nutes sur le feu et, hors du feu, ajouter des parcelles du reste de beurre.

– Passer au chinois. Sur pain grillé ou en timbale, poser les œufs et arroser de sauce. Servir bien chaud.

 


AVIS À TOUS MES LECTEURS, À L'ÉTRANGER EN PARTICULIER

A mon grand étonnement, et par la grâce du site canalblog, beaucoup des lecteurs de ce blog se trouvent à l'étranger et je les en remercie. Je ne peux pas encore faire une édition en chinois, en anglais ou en espagnol, mais mes lecteurs sont au Pérou, au Kazakhstan, en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne, en Belgique... dans plus de 35 pays, me disent les statistiques.  Soit 15 % des lectrices et lecteurs, souvent réguliers, habitant ces pays que je salue. Mais aussi mes lecteurs en France représentent plus de 100 villes.

A tous ceux qui apprécient mes recettes, je serais heureuse que vous me laissiez un petit commentaire sur leur usage, sur l'appréciation qu'en ont fait vos convives
et vous-même en particulier.

Mon blog culinaire est sans prétention et, comme je l'avais annoncé, n'est que le reflet de ma pratique quotidienne depuis de nombreuses années. Ça va un peu se compliquer au moment  des fêtes, mais là encore, je vous donnerai des recettes faciles à réaliser, même si les produits utilisés  sont plus honéreux. Ce sont donc des recettes éprouvées, sans grand risque pour vous, que je sais faire plaisir à un maximum de convives.

Ce blog devra bien déboucher un jour sur une mise en forme lisible dans son ensemble, objet qu'on pourrait palper par exemple, feuilleter d'une main, en s'aidant d'onglets, laisser tomber  à la dernière page lue, et le reprendre le lendemain, offrir aussi... un livre quoi !

Si vous pensez que l'idée elle est bonne, faites m'en part.


Posté par MK30 à 10:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]