Si on trouve déjà, sur le marché, des cerises d’un beau rouge, très saines, mûres et chères, elles ne sont pas bonnes, pas parfumées, pas sucrées. Impossibles à utiliser, j’ai préféré cuisiner les griottes de Picard qui ont aussi le charme d’être dénoyautées. Evidement, il y en a qui diront que le clafoutis est meilleur au goût avec les cerises entières, mais sans noyaux, c’est tout de même plus agréable ! Voir aussi mes célèbres clafoutis aux mirabelles et nougat, aux pommes caramélisées ou celui aux prunes fraîchement cueillies.

 

CLAFOUTIS CERISESCLAFOUTIS AUX CERISES
Pour un plat à manquer de 26 cm

• 600 g de cerises, griottes surgelées de Picard ou de cerises fraîches à dénoyauter • 120 g de farine • 3 œufs • 120 g de sucre • 330 ml de lait • 80 g de crème fraîche • 70 g de beurre fondu • 2 sachets de sucre vanillé • un bouchon de kirsch • sucre glace • pincée de sel

– Décongeler les cerises la veille au réfrigérateur. Les égoutter.
– Mélanger au fouet la farine aux œufs, pour une pâte bien lisse. Ajouter les sucres, puis le lait, la crème fraîche, le beurre fondu, le sel. Finir par le kirsch.
– Préchauffer le four à 180°.
– Etaler les cerises sur le fond du plat à manquer, beurré et fariné, recouvert de papier sulfurisé. Verser l’appareil et enfourner pour 45 minutes.
– Saupoudrer de sucre glace et servir tiède ou froid.