Une petite catégorie pour une grande mauvaise humeur, en général !

20 février 2017

AMI AMERICAIN

 

On ne peut pas continuer comme cela, vous à me lire et moi à ne pas savoir qui vous êtes ! je pense que vous appréciez mes recettes car vous aurez bientôt épuisé la lecture les 550 recettes de mon blog ! Malheureusement, certains lecteurs sont mal intentionnés et c’est ainsi que j’ai découvert un site qui reprend mes recettes intégralement, met bien mes coordonnées,– contrairement à d’autres sites tout aussi malveillants –,  mais ne m’en a pas demandé l’autorisation. Ce qui est bien regrettable car mes recettes et photos ne sont pas libres de droits, comme je l’ai précisé sur le site.
Alors, des petits commentaires seraient bienvenus, un mail ou tout autre contact aussi. N’hésitez pas à me joindre !

MK30

 

 

 

Posté par MK30 à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 octobre 2016

VOS RECETTES PRÉFÉRÉES

Chers lectrices et lecteurs, suiveurs et suiveuses, c'est avec plaisir que je vous présente les 4 recettes plébiscitées sur mon blog depuis des mois. Si je vous écris aujourd'hui, c'est pour vous demander de commenter ces recettes éprouvées, délicieuses, faciles à réaliser et d'un coût modeste.

Vous êtes toujours aussi nombreux en France (aujourd'hui 75 %) et d'autres lecteurs me suivent à partir de l'étranger. Je les admire tous ! :

PROVENANCE LECTEURS


Merci de me donner votre avis sur ces recettes et les plus de 500 autres que mon blog réserve.

• La TERRINE DE POULET AU CITRON EN GELÉE 

TERRINE POULET CITRON EN GELEE

 

• Le BOUDIN NOIR AUX OIGNONS

boudin_noir

 

• Le SORBET À LA POMMES SANS SORBETIÈRE

POMMES SURGELÉES

 

 

 

• La TOURTE AUX POIRES DU BOURBONNAIS

TOURTE AUX POIRES DU BOURBONNAIS

 

 

 

 

 

08 janvier 2014

QUE SE PASSE-T-IL DANS L’ASSIETTE DE NOS MALADES ? SUITE

Vous souvenez-vous de mon coup de gueule, en septembre, sur les repas servis à l’hôpital des Quinze-Vingt ? J’y narrais mon séjour de 24 heures en ses lieux et de sa facture salée.

Bien m’en a pris d’écrire à l’Assurance maladie pour signaler ce qui me semblait une petite escroquerie, pour ne pas dire son nom.

Je rappelle les faits, dans le détail, qui se sont déroulé du 3 septembre à 9 heures au 4 septembre à 9 heures : le prix de journée affiché à 1 350 et 1 750 euros dans la chambre, était passé à 2 fois 3 500 euros (7 000 euros) sur la facture présentée à la sortie que j’ai refusée, puis à 2 fois 4 200 euros, soit 8 400 euros, facture envoyée par La Poste, et plus, dans tous les cas, 2 fois le ticket modérateur soit 2 fois 18 euros. N’ayant que le ticket modérateur à régler, je contestais le fait d’en compter deux, tout en signalant le coût fluctuant du reste. Le tout assorti d’un service hospitalier déplorable, jamais rencontré jusque là.

Je viens de recevoir une nouvelle facture de l’hôpital : il n’y a plus que 1 fois 1 750 euros à régler, plus 2 tickets modérateurs. J’ai donc gagné sur un point et pas l’autre.

Je signale, si ces lignes tombent un jour sous les yeux du personnel de l’Assurance maladie, en l’occurrence son directeur, que cet organisme d’Etat ne m’a pas répondu à mon courrier.

Que peut-on conclure de cette expérience ? Tout d’abord, cette petite escroquerie en cache en réalité une très grosse qui, répétée à longueur de journée, assure à l’Assurance Maladie un déficit artificiel que nous contribuables nous réglons en espèces sonnantes et trébuchantes.

Jusqu’à ce jour, je n’ai pas encore les moyens de savoir si l’Assurance Maladie va tenir compte de cette révélation d’escroquerie pour vérifier toutes les factures des hôpitaux, avec demande de remboursement, et, à l’avenir, imposera des protocoles de prise en charge des frais d'hôpitaux, comme elle sait si bien le faire avec le montant des remboursement d’honoraires médicaux et des médicaments aux particuliers.

 

 

Posté par MK30 à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2013

LE BLOG LE PLUS NUL DE CANALBLOG

10anshome

7 août 2011. C’est la date de création de mon blog « Le sot-l’y-laisse », sur latabledemk30.canalblog.com. Vous y comprenez quelque chose ? Peut-être pensez-vous que c’est un blog de cuisine. Là, je ne suis pas trompée, c’est effectivement un blog de recettes internationales, des recettes apprises dans la famille, par les amis, les journaux, les livres, et aussi des créations dans la plus grande liberté. Mais, dès le départ, je commets erreurs sur erreurs. Quant à l’originalité du thème, il existe plusieurs millions de blogs culinaires de par le monde, là encore, me suis-je fourvoyée ?

Deux noms, pourquoi deux noms ? J’ai cru comprendre en créant mon blog que son nom différait de l’adresse. Je me trompais, mais le mal était fait. Le sot-l’y-laisse, nom que j’aime particulièrement est la première erreur. En effet, ce nom est déjà pris ! Une petite vérification m’aurait rapidement permis de ne pas faire cet impair. Le concurrent ne l’écrit pas tout à fait de la même manière, mais la mienne est la bonne ; même si mon arrivée en seconde position la rend obsolète. Par ailleurs, ce nom situe mon blog par rapport aux futurs lecteurs. Suffisamment compliqué pour attirer des gens qui pratiquent déjà un peu la cuisine au quotidien et pour des moments exceptionnels, tout le temps quoi !

Mon olivier parisien : 35 olives récoltées, désamérisées et mises en pot

SOIR MERLIN

Mais tout le monde ne sait pas ce que cela signifie. Les deux délicieux morceaux que la volaille porte sur son dos, c’est ça, exactement là où vous introduisez les ciseaux à volaille ! J’ai bien ri lorsqu’un bloggueur m’a demandé une recette de sot-l’y-laisse de porc !

La Table de MK30, deuxième erreur : beaucoup de noms de blogs de cuisine commencent par La Table de… mais pourquoi MK30 ? Jeune journaliste débutante, racontant à mon rédacteur en chef ma soirée de la veille au spectacle, il avait pris l’habitude de taper au fur et à mesure, et d’en faire une notule qu’il insérait dans le journal de ville où nous travaillons. Et il la signait de mes initiales MK. Là-dessus, Marin Karmitz, le célèbre distributeur et producteur de cinéma, commence à être bien connu sous le nom de MK2. Je suis donc passée à MK3, quand le besoin s’en faisait sentir. Mais MK2, Marin Karmitz, s’est agrandi. Alors, j’ai pris un peu d’avance pour avoir la paix. Malheureusement, MK30 fait plus penser à une mitraillette de production à l’Est qu’à un amoncellement de victuailles un jour de fête !

Ça marche par hasard...

Jusqu’ici, sur Canalblog, j’ai publié 400 messages pour environ 430 recettes, certains messages à thème comportant trois recettes. Mais, malgré mes sollicitations régulières, j’obtiens fort peu de commentaires – pas un par semaine – sauf ce lecteur(trice) du Brésil qui ne veut pas me dire d’où il écrit, et avec qui j’ai eu un échange assez difficile pour la recette reconstituée de la sauce discrète et non plus secrète du restaurant « l’Entrecôte », porte Maillot à Paris. J’ai vu qu’il(elle) sévissait sur d’autres blogs, toujours pour la même recette. Je ne saurais trop vous remercier de nous fournir ces statistiques que je regarde chaque jour.

Si aujourd’hui je ne totalise qu’un nombre de 180 lecteurs par jour en moyenne, j’en suis entièrement responsable car je refuse mon inscription sur les réseaux sociaux. C’est sûrement la plus grosse erreur qui démontre, qui plus est, ma totale incohérence. Etre sur Canalblog et refuser le contact, hein, ce n’est pas courant ! En fait, je suis sur Facebook, échanges réduits à un cercle restreint d’amis et famille. Un pas en avant, deux pas en arrière, comme pour le tango...

... et ça rend heureux

Il m’a fallu un an pour m’apercevoir que ce blog, dont la création fut d’une simplicité biblique, facilitée par mes connaissances en création de maquettes, et dont je n’ai aucune difficulté à poser régulièrement des messages, est l’aboutissement d’une idée née il y a une quinzaine d’années de faire un livre de cuisine. J’en avais commencé effectivement l’écriture des recettes sur environ 180 pages, sur mon Mac, le premier de la marque, le cube gris. Tombé en panne, je n’ai pu récupérer mon travail car je n’avais effectué aucune sauvegarde, écervelée que j’étais à l’époque et ça ne s’arrange pas avec l’âge ! Le coût de la récupération éventuelle était très élevé à l’époque, loin de mes moyens de modeste journaliste. Mais j’ai toujours ce Mac dans la cave…

J’ai démarré ce projet papier par la dernière page – ou première – , celle des remerciements, à ma famille, mes amis, des pays, des rencontres… Et c’est tout naturellement que Canalblog m’a permis, dès le départ, de montrer la genèse des recettes que j’exécute. Une idée qui a mûri inconsciemment pendant 15 ans !

Je remarque une importante montée en puissance du nombre des lecteurs qui passe pour la plupart par le providentiel Google où je me trouve régulièrement en première page. 10 % de mes lecteurs sont de provenance directe et 15 % des lecteurs blogguent de l’étranger. Ceux-ci apprennent le plus souvent mon existence par Canalblog. La patience paie… 

Concurrence

Pourquoi ai-je créé un blog, du même nom, sur un site concurrent ? par appât du gain. Alors là, encore une erreur. 

latabledmk30.over-blog, qui totalise 16 096 visiteurs et 120 000 recettes potentiellement lues depuis le 14 janvier 2012. Chiffres absolument ridicules face aux 44 666 visiteurs de mon blog latabledemk30.canal.blog, avec 1 200 000 recettes potentiellement lues. Je totalise donc 60 762 lecteurs et 1 320 000 recettes potentiellement lues et je fais des envieux dans mon entourage, pour un blog dont je pense qu’il ne remplit pas les critères d’échanges que je croyais possibles.

En 22 mois, je totalise un nombre de publicités sur ce même Over-blog très important – plusieurs par jour – qui limitent la vision de ce blog, par ailleurs d’un design beaucoup moins esthétique, qui encombrent mes colonnes, et qui m’ont rapportée, en tout et pour tout, 13,05 € et 0,36 € ce mois-ci ! Encore une erreur… A rectifier car finalement, les deux blogs sont en concurrence.

MERLIN

Des erreurs, oui, mon blog est le plus nul de Canalblog, oui, mais bonheur il me donne quand, habituée aux longues soirées sans sommeil, je m’installe la nuit, en pleine forme, après avoir fait la photo du dernier plat exécuté, devant mon Mac dernière génération, heureuse de partager, de transmettre mes connaissances. Ce soir encore, pour mon plus grand plaisir, cinq de mes plus proches amis, mes trois « sœurs » de cœur et leurs compagnons, et moi avons partagé une choucroute alsacienne dédiée à l’Alsacienne mon amie, les amuse-gueules à son Serbo-Monténégrin de mari, les fromages à l’Ardéchoise qui en apporte systématiquement, le diplomate à mon grand ami si généreux et l’île flottante et son décor dentelle de caramel, faite avec les restes de la recette précédente, dédiée à sa compagne, ma cousine, qui l’adore ! Moi je me suis attribué les gros cornichons au sel, comme on en trouvait en fût à l’épicerie juive de la rue d’Enghien, tenue par une cousine de ma grand-mère, à côté de la boucherie de mon grand-père, tous originaires de Pologne. Une tablée interlope, œcuménique et iconoclaste, comme mon blog, en général.

 

DERNIÈRE HEURE : aujourd'hui 21 décembre 2013, 274 pages ont été vues par 198 lecteurs, pour un total de 47 845 visiteurs. On sent un grand frémissement de la demande de recettes à l'approche des fêtes. Mon blog en regorge et, heureusement,  j'en ai encore beaucoup en réserve  et d'autres que je teste chaque jour pour le plus grand bonheur de mon entourage !

13 janvier 2014 : mon blog a atteint les 326 visiteurs le 23 décembre 2013 ! avec 7 050 recettes potentiellement lues. C'est mon record... 

N'hésitez pas à laisser des commentaires et à donner votre avis sur mon message !

 

Posté par MK30 à 04:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2013

QUE SE PASSE-T-IL DANS L’ASSIETTE DE NOS MALADES ?

Ce n’est pas souvent que l’envie me prend de pousser un vrai coup de gueule. Rappelez-vous, la dernière fois c’était sur la filière désastreuse du cheval en Europe. Aujourd’hui, je vous fais part d’un très court séjour à l’hôpital des Quinze-Vingt à Paris qui m’a offert le pire repas de collectivité que j’ai jamais mangé.

Convoquée à 9 heures à l’hôpital, à jeun depuis 20 heures la veille, j’attends désespérément d’être inscrite sur le tableau des opérations jusqu’à 17h30. N’ayant aucune idée du chirurgien qui va m’opérer, contrairement à tous les autres patients, en urgence ou sur rendez-vous, je ne reçois aucune nourriture, ce qui, pour une diabétique pose problème. Les prises de sang faites deux fois au cours de la journée semblent normales, mais moi je me sens très fatiguée. Je pénètre enfin au bloc pour une anesthésie locale. Le chirurgien arrive, ne dit pas bonjour et se plaint d’avoir été récupéré alors qu’il partait de l’hôpital…

Repas insipide

Deux heures plus tard, retour dans ma chambre double. Ma compagne de chambrée et moi, toutes deux opérées du jour, recevons notre premier repas. Problème : nous ne reconnaissons pas l’amas jaune pâle plein de petites bulles, de forme ovale qui nous est servi, accompagné de légumes taillées en petits bâtonnets et d’une purée grise. Mais qu’était ce repas si appétissant ?

C’était une omelette d’un genre nouveau, sûrement un des miracles de l’industrie, des légumes donc à dominante carotte car c’est tout ce que je reconnais,  et une purée indéterminée. Le tout, insipide, sans saveur, sans odeur, sans graisse – pourquoi pas – , accompagné d’un yaourt et d’un quignon de pain. Il me paraît plutôt bon ce pain, à côté du reste ! Trempé dans le yaourt il m’a permis de combler ma faim.  Je n’ai malheureusement pas eu le réflexe de photographier ce chef d’œuvre.

Facture salée

Le lendemain matin, un bol de café noyé, pain beurre me sont servis pour petit déjeuner. Je suis sortie juste après de l’hôpital.

La facture elle bien salée est arrivée : 2 jours de forfait hospitalier à 18 euros. Je suis pour le principe, et contre le tour de passe-passe qui consiste à compter le jour d’entrée et le jour de sortie, pour un service hospitalier tout à fait insuffisant pour quelqu’un qui doit se refaire une santé et cicatriser.

Je vous fais grâce des détails de la facture qui par ailleurs en comporte peu – de détails – pour lesquels j’ai déjà posé une réclamation, car là aussi deux jours sont comptés à la Sécurité Sociale, pour une somme journalière plus de trois fois supérieures à celle affichée dans la chambre. On semble avoir affaire à un directeur d’hôpital conscient de la bonne gestion de sa grosse entreprise.

Qu’en pensez-vous ?

 

Posté par MK30 à 04:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]