Pour petits et grands, les indispensables

24 décembre 2016

COCOTTE DE POIRES ROCHAS, FIGUES, CHATAIGNES, CHAMPIGNONS DE PARIS, CEPES

 

ACCOMPAGNEMENTFrais, surgelés, déshydratés, tous les ingédrients sont bons pour se simplifier la vie et réussir de beaux plats. Cet accompagnement est particulièrement goûteux. Une recette de Mon menu de Noël 2016.

COCOTTE DE POIRES ROCHAS, FIGUES, CHATAIGNES, CHAMPIGNONS DE PARIS, CEPES

• 4 poires rochas • 4 figues • 15 châtaignes • 400 g de champignons de Paris • 2 poignées de cèpes déshydratés • 2 belles échalotes • 1 gousse d’ail • 1 poignée de persil ciselé • 1 cuillerée à soupe de sirop de dattes • 1 cuillerées à soupe de sirop de gingembre (qu’on peut remplacer par 2 cuillerées de miel) • 1 cuillerée à soupe de gras de foies gras (ou autre graisse de canard) • 1 bouchon de cognac

– Sortir les figues, les châtaignes, les champignons de Paris, l’échalote, l’ail, le persil du congélateur 2 heures en avance. Faire tremper les cèpes dans de l’eau tiède.

– Faire revenir l’échalote, l’ail, les châtaignes, les figues, les champignons de Paris et les cèpes égouttés dans la graisse chauffée. Eplucher les poires et les couper en quartier. Les ajouter. Saler et poivrer. Verser le cognac et laisser évaporer.

– Ajouter les sirops et laisser compoter.
Serrvir bien chaud avec le confit de canard rôti.

 

 


14 novembre 2016

GRATIN DE POTIMARRON

Où l'art de faire un sublime légume avec la plus ordinaire des courges.

GRATIN POTIMARRONRecette de 2011 reprise et complétée.

Le potimarron, ce n'est pas qu'une mode, c'est aussi un sérieux apport, en hiver, d'éléments nécessaires à une bonne nourriture roborative. Avec un petit plus pour les familles où les légumes ont du mal à passer, un goût sucré qui plaît à tous !

GRATIN DE POTIMARRON

• 1 potimarron • 1 pot moyen de crème fraîche épaisse • 50 g de parmesan râpé • beurre • noix de muscade • sel et poivreAprès le gril

– Laver et ne pas éplucher du tout le potimarron, retirer juste les pépins. Le couper en morceaux et le mettre à cuire à l’eau bouillante salée 20 minutes. Vérifier la cuisson avec une fourchette.

– Ecraser le légume au presse-purée et ajouter la crème fraîche, le parmesan, une pincée de muscade râpée et du poivre. Vérifier l’assaisonnement.

– Verser dans un plat beurré allant au four et faire gratiner au grill environ 10 minutes.

Avec 5 chataîgnes ou plus, c'est un délice de gratin !

Une bonne base pour remplacer les pommes de terre du hachis Parmentier classique.

 

 

 

Posté par MK30 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 novembre 2016

POULET RÔTI POMMES DE TERRE AU FOUR, SAUCE RICCOTA AUX HERBES

Cuisson four multifonction en ¾ heure

Pour fêter la cinquantaine de recettes de la rubrique « LE POULET DANS TOUS SES ÉTATS ET SES COPAINS DE BASSE-COUR », j’ai réalisé un poulet rôti d’un 1,5 kg, cuit avec des pommes de terre de taille moyenne avec leur peau, le tout au four multifonctionS convection/micro-ondes en 45 minutes chrono. Accompagnées d’une sauce à base de ricotta et d’herbes, variante de la sauce blanche pour pommes au four, vous me direz des nouvelles de ces pommes de terre cuites dans le jus de poulet.

POULET POMMES AU FOUR RICOTTA

POULET RÔTI POMMES DE TERRE AU FOUR, SAUCE RICCOTA HERBES

Pour 4 personnes
• 1 poulet d’I,5 kg, qualité A, provenance Auvergne, les meilleurs sur le marché actuellement • 2 gousses d’ail  • 1 kg de pommes de terre petite taille • 1 pot de ricotta • ciboulette • persil • sel • poivre • noix de muscade • huile • 20 g de beurre

– Allumer le four multifonction convection/micro-ondes à 540 W/220°.

– Laver et sécher les pommes de terre.

– Enduire d’huile le poulet et les pommes de terre dans un plat allant au four. Saler le poulet et poivrer le tout. Déposer un morceau de beurre sur le poulet assaisonner de l’ail coupé en petits bouts.

– Enfourner pour 45 minutes en retournant et arrosant tous les quarts d’heure.

– Pendant ce temps, mélanger à la ricotta de la ciboulette et du persil hachés à volonté. Ajouter sel et poivre et une pincée de noix de muscade. Servir sur les pommes de terre coupées en deux, le reste en saucière.

 

 

19 décembre 2015

GRATIN DE TOPINAMBOURS

TOPINAMBOURUn légume au goût d’artichaut très fin qui se prête à beaucoup de préparations. Deux gratins suivent, l’un à la crème fraîche, l’autre à la sauce mornay, préparée en trois minutes au micro-ondes.

GRATIN DE TOPINAMBOURS À LA CRÈME FRAÎCHE

• 1 kg de topinambours • 2 petites pommes de terre • 1 pot de crème fraîche de 20 cl • 1 gousse d’ail • sel et poivre • muscade râpée

– Plonger les topinambours et les pommes de terre dans l’eau bouillante salée. Laisser cuire 15-20 minutes à couvert.

–Préchauffer le four à 180°.  Beurrer et frotter d’ail un plat à gratin.

– Eplucher les topinambours et les pommes de terre et les couper en rondelles d’1/2 cm. Les mélanger à la crème fraîche, saler légèrement, poivrer et ajouter la noix de muscade râpée. Disposer dans le plat à gratin.

– Enfourner pour 30 minutes environ, jusqu’à ce que le plat soit doré.

 GRATIN DE TOPINAMBOUR À LA SAUCE MORNAY

• 1 kg de topinambours • 2 petites pommes de terre • ½ l de lait • 20 g de beurre • 20 g de farine • 120 g de gruyère râpé• sel et poivre • muscade râpée • chapelure • beurre

– Plonger les topinambours et les pommes de terre dans l’eau bouillante salée. Laisser cuire 15-20 minutes à couvert.

– Pendant ce temps réaliser la sauce mornay au micro-ondes.

– Faire bouillier le lait. Fondre le beurre au micro-ondes (30 secondes). Ajouter la farine et bien mêler au fouet. Ajouter le lait chaud, d’abord une petite quantité, puis le reste en remuant bien au fouet.

– Passer au micro-ondes pendant 1 minute. Lisser bien la préparation au fouet. Ajouter le sel, le poivre et la noix de muscade, puis la moitié du  gruyère râpé et bien mélanger.

– Remettre au micro-ondes pour 30 secondes. Lisser au fouet, et votre préparation est prête.

– Préchauffer le four à chaleur tournante à 180°.

– Eplucher et couper les légumes en rondelles d’1/2 cm. Disposer dans le plat à gratin beurré. Recouvrir de sauce mornay. Saupoudrer du reste de gruyère et de chapelure et disposer quelques parcelles de beurre. Placer au four pour 30 minutes environ, jusqu’à ce que le plat soit doré.

 

Posté par MK30 à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2015

MES POTATOES MAISON

Facile, bon marché et meilleures que partout ailleurs, les potatoes maison seront servies, ce soir, avec une palette de porc à la diable.

 

POTATOES

MES POTATOES MAISON

Pour 4 personnes

• 1 kg de pommes de terre moyennes • 5 cuillerées à soupe d’huile d’olive • 1 cuillerée à soupe de paprika • 1 cuillerée à soupe de piment doux • 1 cuillerée à soupe de thym • sel et poivre • 3 cuillerées à soupe de farine

– Préchauffer le four à 180°. Eplucher, laver et couper en 6 quartiers chaque pomme de terre. Les essuyer soigneusement avec du papier absorbant.

– Dans un saladier, saupoudrer les quartiers de pommes de terre avec les épices et 4 cuillerées d’huile d’olive. Finir avec la farine.

– Verser l’huile restante dans un plat allant au four, suffisamment grand pour disposer les quartiers de pommes de terre sans qu’ils se chevauchent.

– Enfourner pour 30 à 35 minutes et servir bien chaud, avec une salade verte.

 

Posté par MK30 à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 septembre 2015

TOMATES CONFITES


Un plaisir pour la fin de l’été, faire des tomates confites. Facile et bon marché : les tomates sont au mieux de leur forme et le prix le plus bas possible. Une préparation pour les conserver au congélateur et parfumer salades, pizzas, rôti de veau, pâtes, tout au long de l’hiver. Il n’y a bien entendu aucune restriction de quantités, plus vous en ferez, plus vous en aurez ! Placer dans des récipients de taille moyenne (250 ml) de façon à ne les décongeler, au frigo, qu’au fur et à mesure des besoins.

TOMATES CONFITESTOMATES CONFITES

• 1 kg de tomates moyennes • sel • poivre du moulin • origan • thym • persil • ail • huile d’olive

– Préchauffer le four à 100°

– Laver, sécher et couper les tomates en 4 quartiers. Les disposer dans un plat allant au four (ici un plat à tarte), sans les chevaucher ni les recouvrir. Saler légèrement.

– Mettre au four pour 5 heures de cuisson douce. Au bout de 3 heures, semer l’ail débité en petits morceaux, le poivre, le persil, l’origan, le thym et arroser d’un peu d’huile d’olive.

– Laisser refroidir et placer dans des récipients de taille moyenne.

On obtient deux récipients avec 1 kg de tomates.

 

 

Posté par MK30 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 août 2014

CRIQUE ARDÉCHOISE

Criques ardéchoises, latkes, paillassons, roesties, galettes… tous les pays, toutes les régions de France font la recette des pommes de terre râpées avec finalement peu de variantes pour un résultat identique : avec ou sans œuf, avec ou sans farine, avec ou sans ail... Retour d’Ardèche, la crique est aujourd’hui à l’honneur.

CRIQUE ARDÉCHOISE

CRIQUE ARDECHOISE

 

Pour 2 personnes

• 4 pommes de terre • 1 gros oignon • 1 gousse d’ail • 1 cuillerée à soupe de farine • 1 œuf • sel et poivre • huile nature

– Râper les pommes de terre, l’oignon et l’ail épluchés, les essorer et sécher avec du papier-torchon.

– Mélanger avec l’œuf, la farine, le sel et le poivre.

– Chauffer une grande poêle huilée (ou deux poêles individuelles type blinis) et verser l’appareil, aplatir et laisser cuire 7 minutes sur une face. Retourner et laisser cuire à nouveau 7 minutes. Vérifier la cuisson.

Servir avec une salade verte.

Voir d'autres recettes ardéchoises, les caillettes et la coupe glacée ardéchoise aux marrons.

 

Posté par MK30 à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2014

RISOTTO AU PESTO

Un des plats emblématiques italiens dont le charme est de pouvoir l’assaisonner à toutes les sauces. Après, entre autres, le risotto persil courgettes, je vous propose ici un autre risotto vert, celui ci au pesto, à ma façon, genre fond de congélateur. Ce jour-là, il accompagna un cabillaud pané.

Basilic

basilic

 RISOTTO AU PESTO

• 200 g de riz arborio • 2 échalotes •  25 cl de vin blanc sec (ici chardonnay)  • 30 cl de bouillon maison (ou cube) • 6 cuillerées à soupe d’huile d’olives • 2 gousses d’ail • 4 cuillerées à soupe de persil haché • 4 cuillerées à soupe de basilic haché • 50 g d’amandes en poudre • 50 g de parmesan râpé • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche

– Chauffer le bouillon. Faire revenir les échalotes hachées avec 3 cuillerées d’huile d’olives dans une grande poêle. Ajouter le riz qui devient translucide. Ajouter le vin blanc et laisser évaporer. Saler très légèrement et poivrer.
                                                                                               Persil       

persil

– Verser le bouillon louche par louche, laisser évaporer entre deux et remuer avec une cuillère en bois. La cuisson totale dure environ 18 minutes.

– Pendant ce temps, préparer le pesto. Hacher l’ail, le persil et le basilic, ajouter les amandes en poudre et mouiller avec les 3 cuillerées d’huile d’olives restantes. Ajouter le parmesan. Réserver.

– Trois minutes avant la fin de la cuisson, verser le pesto, ajouter la crème. Vérifier l’assaisonnement et servir bien chaud.

 

 

Posté par MK30 à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 janvier 2014

RISOTTO AUX BROCOLIS

Dans la célèbre et prolifique collection de risottos, il y en a un qui remporte tous les suffrages, le risotto aux brocolis. Je n’étais jusque-là pas une fan de ce légume servi nature, originaire du sud de l’Italie et pourtant plein de qualités. En effet, non seulement, comme tout légume, sa valeur énergétique est faible, son pouvoir laxatif est avéré. Par ailleurs, il est composé de fibres et contient de très nombreuses vitamines : calcium, beta-carotène, vitamine A, B9, B2, C, E, K, potassium, fer, magnésium, phosphore, soufre, d’autres anti-oxydants comme la brocoline. Quant au riz, il est superflu d’en rappeler tous les bienfaits.

Selon une étude japonaise, la consommation régulière de brocolis réduirait la fréquence des infections à l'Helicobacter pylori, dans la prévention du cancer du côlon. Pour toutes ces qualités, je me suis lancée dans le risotto aux brocolis et c’est un vrai régal, et je l'ai accompagné de schnitzels de poulet.

RISOTTO AUX BROCOLIS

RISOTTO BROCCOLIS

 Pour 4 personnes

• 200 g de riz spécial risotto (riz arborio par exemple) • 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive • 1 gousse d'ail émincé • 200 grammes de têtes de brocolis • 2 cubes de bouillon • 1 l d’eau • 1 demi oignon émincé • 1 verre de vin blanc sec • 1 cuillerée à soupe de parmesan râpé • 20 g de beurre ou 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • sel et poivre

– Dans une poêle, faire revenir l'ail et les têtes de brocolis dans une cuillerée d'huile d’olive pendant 3 minutes à feu vif.
Ajouter environ 300 ml du bouillon, le persil, saler et poivrer très légèrement parce que le bouillon est déjà salé. Cuire à feu doux 10 minutes. Réserver dans un autre récipient.


– Dans la même poêle, faire revenir l'oignon dans une cuillerée d'huile, pendant 3 minutes à feu vif. Ajouter le riz jusqu’à ce qu’il soit translucide en remuant avec une cuillère en bois (très rapide). Ajouter le vin blanc et laisser absorber. Baisser le feu. Ajouter 400 ml de bouillon.


– Préparer un récipient d’eau bouillante (ex : bouilloire). Faire cuire le riz 20 minutes Ajouter le reste du bouillon, et de l'eau bouillante, si nécessaire. Saler et poivrer légèrement.

– En fin de cuisson, ajouter et mélanger le parmesan, la crème (ou le beurre), puis les brocolis sans les casser. On obtient une texture de riz bien cuit, et une sauce crémeuse.
Vérifier l’assaisonnement et ajouter un peu de sel et de poivre si nécessaire. Servir immédiatement.

Voir aussi mes autres risottos : mon premier risotto à la tomate, le risotto vert au persil et à la courgette, et le risotto aux cèpes

 

Posté par MK30 à 21:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 octobre 2013

GRATIN DE BLETTES, VERT ET CÔTES

Quand on est médecin qui plus est à la retraite, hors de la grande ville, la reconnaissance des patients est sans limites. C’est ainsi qu’un cageot de légumes est arrivé par un ancien patient encore reconnaissant chez mes cousins dans le Var : tomates, ail rose et blettes. Je peux ainsi continuer ma découverte de recettes méditerranéennes, et en particulier des blettes. Après les barbajuans de Monaco, suit la recette du gratin de blettes dont j’ai utilisé, dans le cadre de la journée antigaspi, le vert et les côtes, à la sauce Mornay simplifiée, soit une béchamel avec du gruyère râpé. Suivez cette recette pas à pas. Ne vous fiez pas à la longueur de l’article, car la recette est facile à réaliser.

 

GRATIN BLETTES

GRATIN DE BLETTES, VERT ET CÔTES

 • 1 beau bouquet de blettes, vert et côtes • ½ l de lait • 40 g de beurre + 30 g pour la poêle et le gratin • 40 g de farine • sel et poivre • noix de muscade râpée • 80 g de gruyère râpé • 1 gousse d’ail

– Laver les feuilles de blettes et séparer les côtes du vert. Cuire les côtes 10 minutes à l’eau bouillante et, séparément, le vert 5 minutes à l’eau bouillante. Bien égoutter les deux cuissons et réserver les côtes.

– Hacher grossièrement et faire revenir le vert des blettes et la gousse d’ail épluchée et coupée en deux, à la poêle dans 10 g de beurre.

– Monter le gratin en couchant les côtes au fond du plat à gratin, recouvrir de vert de blettes. Réserver.

– Préchauffer le four à 180°.

– La sauce Mornay : équipé d’une cuiller en bois, faire fondre à feu moyen les 40 g de beurre dans une casserole en mélangeant avec la farine. Verser hors du feu un peu de lait pour amalgamer les éléments, puis verser la totalité du lait. Reposer la casserole sur le feu. Ajouter sel poivre et noix de muscade râpée. Faire épaissir la sauce en tournant sans arrêt avec la cuiller en bois. Cette manœuvre ne prend que quelques minutes.

– Ajouter 30 g de gruyère en continuant à tourner le temps de l’intégration.

– Verser la sauce sur les légumes, saupoudrer du gruyère râpé restant et d’un peu de chapelure fine. Disposer quelques parcelles de beurre sur le dessus et enfourner pour un quart d’heure.

Le gratin à la Mornay reste la meilleure recette pour faire manger des légumes à la petite famille !