14 décembre 2018

RIZ BIRYANI

Le nom est dérivé du mot persan beryā (n) (بریان) qui signifie « frit » ou « grillé ». Le biryani a été importé au sous-continent indien par les voyageurs musulmans et les marchands. Il constituait un plat festif à la cour des empereurs moghols. Ses variantes locales ne sont pas seulement populaires en Asie du Sud, mais également au Moyen-Orient.

Dans le nord de l'Inde, au Pakistan et au Bangladesh, le biryani contient de la viande. L'ingrédient principal qui accompagne les épices est la viande de bœuf, de poulet, de chevreau ou d'agneau. On y ajoute parfois des fruits secs. Dans le sud de l'Inde, des versions végétariennes y incorporent des pois, des haricots, du chou-fleur, du potiron ou d'autres légumes. Dans le Kerala, le biryani contient souvent des crevettes.(Wikipedia)

 

RIZ BARYANI

RIZ BIRYANI
Pour 15 personnes

• Riz basmati  : 1 kg • 5 cuillerées à café de curcuma en poudre • 20 graines de cardamome •  5 cuillerées à café de coriandre en poudre • 5 oignons • 5 gousses d’ail • un petit morceau de gingembre • 150 g de raisins secs jaunes • 250 g de petits pois surgelés • 10 cuillerées à soupe d’huile végétale • sel

– Dans un mortier, écrasez légèrement les graines de cardamome

 – Chauffer l'huile dans une grande cocotte. Ajouter l'ail et l'oignon ciselés, le curcuma, le gingembre, les graines de cardamome et la poudre de coriandre. Mélangez pendant 2 minutes Quand  l'oignon colore, ajouter les petits pois et les raisins secs, mélanger à nouveau pendant 2 minutes.

 – Verser le riz et couvrir d'eau bouillante à hauteur. Salez. Couvrez la cocotte et laissez mijoter à feu moyen pendant 20 minutes. Ajouter de l’eau bouillante si le riz manque de cuisson. Lorsque le riz a absorbé toute l'eau, retirer du feu et laisser le riz reposer à couvert pendant 10 minutes.

 

 


01 décembre 2018

Gâteau ardéchois, crème de marrons et noix

Un grand classique de saison, le gâteau d’inspiration ardéchoise avec crème de marrons et noix. Merci à Marie et Vladimir dont les ailes sont chargées de sacs de noix d’Alsace…

ARDECHOIS MARRON NOIX

GÂTEAU ARDÉCHOIS CRÈME DE MARRONS ET NOIX

•  20 noix • 4 œufs • 80 g de sucre  • 200 g de farine  • 150 g de beurre • 1 boîte de 500 g de crème de marrons • 1 sachet (11 g) de levure chimique • 4 cuillères à soupe de Xeres • 1 pincée de sel

Glaçage

• 100 g de chocolat noir • 20 g de beurre • 15 cl de crème fraîche • 30 g de sucre glace

– Ecaler les noix !

– Préchauffer le four à 160°

– Mettre les jaunes d’œufs dans un saladier avec le sucre et 1 pincée de sel. Mélanger le tout. Ajouter la farine et la levure.

– Ensuite, ajouter le beurre ramolli, 400 g crème de marrons (garder 100 g pour le décor) et le Xeres.

– Monter les blancs en neige ferme et la mélanger à l’appareil en deux fois : d’abord une cuillerée à soupe pour assouplir l’appareil, puis le reste en soulevant à la fourchette pour l’incorporer sans la casser. Ajouter les noix.ARDECHOIS 1?JPEG

– Mettre dans un moule à gâteau type moule à manquer ou en couronne, préalablement beurré et fariné. Enfourner pour 40 minutes et laisser refroidir le gâteau.ARDECHOIS 2

– Lisser le reste de la crème de marron à la surface avec, au mieux, un couteau à découper en tranches – long et mince. Mettre au réfrigérateur pour qu’elle durcisse.

– Faire fondre le chocolat noir, coupé en morceaux, dans une petite casserole à feu doux avec le sucre glace et le beurre sans y toucher. Quand le chocolat est fondu, remuer hors du feu avec un fouet manuel et ajouter la crème fraîche.  Laisser refroidir un peu et le lisser sur le dessus et les côtés du gâteau.ARDECHOIS 3

– Laisser prendre au réfrigérateur pendant 30 minutes, le sortir, décorer de cerneaux  et  le laisser reposer à température ambiante jusqu’au moment de déguster.

 

 

Posté par MK30 à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2018

Potimarron farci lardons, reblochon, champignons et oignon

Suite et fin de ma première fournée d’hiver de légumes bio la « Ruche qui-dit-oui » avec le potimarron farci. L’idée me semblait tout simplement bonne et, à l’arrivée, c’est un délice ! Et, ce qui ne gâte rien, ça en jette plein la vue, ce qui est tout de même le principe de la cuisine…
Tout ça fait beaucoup de choux et de courges mais, comme ont dit, c’est bon pour ce qu’on a !

POTIRON FARCI ROBLOCHONPOTIMARRON FARCI LARDONS, REBLOCHON, CHAMPIGNONS ET OIGNON

• 1 potimarron • 1/2 reblochon • 100 g de lardons natures • 1 petit oignon • 50 g de champignons de Paris • huile d’olive • sel et poivre

– Préchauffer le four à 180°.

– A la poële, faire revenir l’oignon épluché et émincé, les lardons, les champignons lavés et émncés. Saler légèrement et poivrer.

– Pendant ce temps, couper la queue du potimarron pour ne pas qu’elle brûle, et découper un chapeau. Le vider de ses graines et filaments. Saler et poivrer l’intérieur.

 – Couper le demi-reblochon en tranche et en garnir le fond, Puis verser le mélange oignon-lardons-champignons, et à nouveau des tranches de reblochon.

  – Remettre le chapeau du potimarron, arroser d’huile d’olive et enfourné pour 1h30.

 

 

Posté par MK30 à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 novembre 2018

GRATIN DE CHOU-FLEUR AU PAPRIKA

C'est la pleine saison des choux et vous trouverez ici la suite de la préparation des légumes tout frais du panier bio individuel de « La Ruche qui dit oui » : le petit gratin de chou-fleur au paprika.

chou-fleur paprika 1

chou-fleur paprika 2

chou-fleur paprika 3

GRATIN DE CHOU-FLEUR AU PAPRIKA

• 1 petit chou-fleur • 3 gousses d’ail émincées • 1 oignon émincé • 1 zeste et 1 jus de citron • 1 boîte 1/4 de tomates concassées • 1 cuillerée à soupe de paprika • 1 cuillerée à café de coriandre moulue • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive • 150 ml de bouillon • sel et poivre • 50 g d’emmenthal râpé • chapelure complète • noix de beurre

– Laver le chou-fleur à grande eau et laisser égoutter.

– Mélanger l’ail, l’oignon émincés, le zeste et le jus de citron, le paprika, la coriandre moulue, l2 cuillerées d’huile d’olive, le sel et le poivre avec les tomates concassées. En tartiner le chou entier dont vous aurez coupé la base au préalable et que vous aurez posé  dans une sauteuse avec 1 cuillerée d’huile d’olive. Laisser cuire à feu doux pendant une trentaine de minutes.

– Verser dans un plat à gratin, recouvrir de fromage râpé, saupoudrer de chapelure et poser une noix de beurre. Enfourner pour une vingtaine de minutes à 180° et au gril pendant 5 minutes. Servir bien chaud.

Posté par MK30 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2018

TOURTE AU CHOU KALE

Au départ, l’idée était de ne pas hésiter à goûter de nouvelles saveurs. Aujourd’hui, j’ai découvert des légumes bio qui me sont inconnus dans le panier de « la ruche qui dit oui ». De jolies petites feuilles

SALADE X

que j’espère être de la salade parce que j’ai l’intention de les déguster À la vinaigrette.

Et des branches de chou kale, préparées en une petite tourte sans pâte. Autres légumes du même panier : potimarron, pommes de terre, salade chêne vert, poivrons verts, le tout tout frais, tout beau et, je l’espère, tout bon ! Avec une soupe lyonnaise au potiron en entrée, c’est un repas du soir équilibré.

CHOU KALE BRANCHE

 

 TOURTE AU CHOU KALE
Sans pâte

TOURTE CHOU KALE

•  5 branches de chou kale • 1 oignon • 1 poignée de lardons nature • 2 petites tranches de jambon blanc • 3 œufs • 15 cl de crème fraîche • 1 cuillerée à soupe rase de Maïzena • 50 g d’emmenthal râpe • 30 g de parmesan râpe • 1 cuillerée à café de curcuma râpe • huile d’olive • sel et poivre

– Laver le chou kale et le passer dans l’essoreuse. Finir le séchage au torchon.

 – Faire revenir l’oignon émincé et les lardons à la poêle.`CHOU KALE

– Retirer les feuilles de chou de la tige principale puis les tiges secondaires. A ma grande surprise, c’est d’une facilite déconcertante, bien que les feuilles soient fermes, et à mains nues.  Faire bouillir de l’eau salée et cuire le chou 4 minutes. Au cours de cette brève cuisson, on passe d’une couleur lie de vin à un beau vert émeraude. Bien essorer.

 –Ajouter le chou kale dans la poêle, saler et poivrer  et cuire quelques minutes à feu doux.

– Préchauffer le four a 180°.

–  Battre au fouet manuel les œufs avec la crème fraîche, la Maïzena, le gruyère et le parmesans, le curcuma, le sel et le poivre.

APPAREIL

– Dans un plat à manquer de préférence en silicone, éparpiller le jambon coupe en petits morceaux et le chou kale ave les lardons et oignons. Verser l’appareil aux œufs. Enfourner pour 20 minutes. Vérifier la cuisson.SALADE X 5

Servir avec une salade verte ici aux noisettes.

Voulez-vous mon avis sur le chou kale ? Ça n'a aucun intérêt ! Vous me direz "Tout ça pour ça !"

DERNIERE HEURE Eureka ! je crois avoir trouvé le nom de cette salade : le pourpier de Clayton, à ne pas confondre avec le pourpier d'été jaune, dont les feuilles sont plus charnues.

 

 

Posté par MK30 à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 novembre 2018

ROTI DE PORC A LA MOUTARDE

Pour un rôti moelleux, je préfère une cuisson en cocotte, avec une finition à la crème fraîche qui donnera une sauce un brin épaissie.

 

ROTI PORC MOUTARDE 2

ROTI DE PORC A LA MOUTARDE
Pour 3 personnes

• I petit rôti de porc filet de 750 g • 3 cuillerées à soupe de moutarde forte • 1 oignon émincé • 15 cl de vin blanc • 250 g de champignons de Paris • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • sel et poivre • beurre

– Faire revenir le rôti dans une cuillerée de beurre  de tout côtés. Ajouter l’oignon émincé et recouvrir le rôti avec la moutarde. Déglacer avec le vin blanc et ajouter un demi-verre d’eau chaude. Saler et poivrer.
– Couvrir et laisser cuire pendant I/2 heure par livre de viande. Ici 45 minutes. Ajouter un peu d'eau en cours de cuisson si elle s'évapore.
– Pendant la cuisson, laver, et émincer les champignons. Les passer 1 minute au micro-onde pour évaporer leur eau.
– Finir la cuisson du rôti en ajoutant les champignons et la crème fraîche.
Servir avec des pâtes, des pommes de terre en robe des champs, du riz ou des frites.

 

Posté par MK30 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2018

PLATS CUISINÉS : PEUT MIEUX FAIRE

Vous naviguez ici sur latabledemk30.canalblog.com, mon blog de cuisine aux près de 600 recettes où je privilégie la cuisine quotidienne familiale ou festive où je cuisine pour moi, ou je cuisine pour vous. Mais à la faveur (sic) d’une immobilisation de la main droite – et je suis droitière – je me suis lancée, pour la première fois,  dans l’achat de plats cuisinés tout préparés, en parts individuelles, sous forme de produits frais, surgelés ou en conserve. Sans a priori, et plutôt ravie de palier à mes manques.

Patatrac ! je ne pensais pas que les plats préparés, ces préparations qui couvrent largement les étals des supermarchés, pouvaient atteindre un niveau gustatif aussi peu reluisant, quand certaines finissent directement à la poubelle, avec pour l’une d’entre elles un sérieux doute sur son danger. Peu de ces réalisations passent la barre de « passable »,  Je vous donne les marques mais pas les prix car je ne m’en souviens pas, mais toutes sont relativement bon marché. Quant aux portions, elles sont assez légères mais suffisantes, accompagnées d'une soupe maison décongelée ou d'une salade verte en entrée. Toutes avaient une date de péremption très éloignée (2019). Voyons quelques exemples précis.

– En surgelé, le parmentier de canard, chez Picard : pas d’effilochée, donc pas de mâche, mais une bouillie de canard baignant dans sa sauce. Doit faire un tabac dans les maisons de retraite !

– En frais, le poisson à l’andalouse, ici du cabillaud, avec une marinade chorizo et poivron, un riz safrané et des petits légumes, de la marque Marie. Un très bon goût, un plat parfait, le seul de la série.

– En conserve, le cassoulet, chez Carrefour, de bon goût, mais surcuisson des viandes et de la saucisse un peu molles. Sauce trop farineuse.

– En conserve, le couscous aux falafels, plat végétal, chez Carrefour. Très bon goût de la semoule avec sauce aux légumes, raisins secs et pois chiches. Mais arrière goût farineux des falafels, étouffe chrétiens et juifs réunis !

PARMENTIER MORUE

– En conserve, le parmentier de morue, chez Carrefour. Une mauvaise odeur se dégage dès la sortie du four à micro-ondes. Une petite portion de purée très légère baignant dans une sauce. Un goût de pourri très prononcé à la première demi-bouchée. Plutôt que de le mettre à la poubelle, retour à l’envoyeur dès demain, après une nuit au frais ! C’est ça ou l’envoi à un laboratoire spécialisé. Le pire moment de cette expérimentation.

– En frais, l’escalope à la milanaise, chez Marie, très bonne viande, et sauce tomate pour les spaghettis.

– En conserve, la pintade aux morilles et pâtes pépinettes chez Carrefour. Goût faible et  au total passable mais sans grand plaisir.

PINTADE MORILLES

Cette découverte que je ne pensais pas devenir une expérience aussi désagréable aura duré 15 jours. Juré : je passe demain directement aux pâtes au beurre et à l’œuf au plat. Dîner sans surprise mais qui sera sûrement délicieux !

 

 

Posté par MK30 à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2018

SOUPE VERTE AUX ÉPICES

Un premier coup de frais qui donne envie de manger de la soupe. Toujours fana du placard et du congélo, ma soupe verte aux épices, quasi repas complet, admet toutes les variantes.

SOUPE VERTE AUX ÉPICES1SOUPE VERTE AUX ÉPICES

• 1 courgette • 1 poignée de haricots verts éboutés• 1 carotte • 1 navet • 1 pomme de terre • 1 morceau de côte de céleri • 1 poignée de lentilles • coriandre, persil, citronnelle et 1 poignée d’oignon émincé surgelés • ½ cuillerée à café de cumin et de cannelle • sel et poivre noir de Kampot • 1 poignée d’Ebly • crème fraîche ou crème de coco.

SOUPE VERTE AUX EPICES 2

– Faire bouillir 2 litres d’eau. Plonger tous les ingrédients sauf le blé et laisser cuire 30 minutes. Passer au mixer plongeant.

– Verser le blé et laisser cuire encore 10 minutes. Ajouter crème ou crème de coco à volonté et coriandre.

Et pour un effet des plus chics, ajouter une coquille saint-jacques poêlée une minute auparavant.

 

 

11 octobre 2018

CONFITURE AUX TROIS PRUNES

Après la confitures de mirabelles et la confiture d’airelles, déjà proposées, cet automne est encore propice à la confection de nombreux pots de confiture. Profitez de l’abondance de la production fruitière qui rend les coûts abordables cette année. J’ai choisi trois sortes de prunes mûres pour faire la confiture : des rouges, des jaunes et des quetsches.

CONFITURE AUX TROIS PRUNES

• 1,5 kg d’un mélange de trois prunes (ici prunes rouges, jaunes et quetsches) • 1kg de sucre cristallisé  • 1 jus de citron (avec les pépins) • 1/3 bâton de vanille

20181011_111518

20181011_150328

20181011_153212

– Ebouillanter 5 ou 6 pots de confiture et les faire sécher retournés sur un torchon.
– Laver, essuyer, dénoyauter et couper les prunes. Dans une jatte verser les fruits, le jus de citron, le sucre et la vanille ouverte en deux. Bien remuer et laisser macérer une nuit au frais.
– Porter le mélange à ébullition dans une grande casserole en cuivre ou pas. Baisser le feu à modéré et faire cuire en tournant avec une cuillère en bois  pendant 45 minutes.
– Vérifier la cuisson avec une petite assiette placée au congélateur pendant 10 minutes. Verser un peu de liquide de cuisson. Quand il ne coule plus, c’est cuit.
– Retirer le bâton de vanille. Répartir la confiture dans les pots, bien les fermer et les retourner jusqu’à complet refroidissement.

 

30 septembre 2018

GATEAU MARBRE AU YAOURT DE DORA

Origine : livre de recettes de pâtisserie de ma tante Renée. Deux recettes en une de ma mère Dora

MARBRE DORA

GATEAU MARBRE AU YAOURT DE DORA

Au citron
• 200 g de sucre • 1 yaourt (ici 2 cuillerées à soupe de mascarpone) • 3 œufs • sel • 300 g de farine • 125 g de beurre fondu • 1 sachet de sucre vanillé • 1 paquet de levure chimique • 1 zeste de citron

 Au chocolat
• 2 cuillerées en bois pleines de cacao Van Houten (sans sucre)

TRANCHE MARBRÉ

 Au citron
– Mélanger tous les ingrédients de la recette au citron, en les incorporant dans l’ordre dans le bol du mixeur.
– Graisser et fariner un moule (à manquer ou mieux encore en couronne) et verser l’appareil.

 Au chocolat
– Partager l’appareil en deux parties égales, mélanger le chocolat à l’une.
– Verser en alternant les couches blanches et chocolatées en commençant par une blanche.
– Cuire au four (préchauffage 15 minutes à 170° pendant 40 minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe sèche d’un couteau.
– Laisser refroidir 10 minutes et démouler sur une grille métallique.

A manger en buvant un « glouss tey ».

 

 

Posté par MK30 à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,