13 janvier 2012

CRÈME BRÛLÉE AU CHOCOLAT NOIR

Pour 6 personnes

• 4 jaunes d’œufs • 30 cl de crème liquide • 10 cl de lait entier • 90 g de chocolat amer • 2 cuillerées à soupe de cacao amer • 70 g de sucre en poudre + 6 cuillerées à soupe

CREME BRULEE CHOCO– Allumer le four à 150°. Casser le chocolat dans une terrine, verser le lait bouillant, mélanger et laisser tiédir. Fouetter les jaunes d’œufs avec 70 g de sucre jusqu’au blanchiment. Incorporer le lait chocolaté et la crème.

– Répartir dans les plats à four, enfourner et cuire de 30 à 35 minutes. Laisser refroidir et placer au frais au moins 2 heures.

– Allumer le gril du four. Saupoudrer les crèmes avec un mélange du reste du sucre et du cacao. Caraméliser et servir de suite.

Voir aussi la crème catalane et autres crèmes brûlées


 

 

 

Posté par MK30 à 01:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 janvier 2012

UN MENU POUR LE MERCREDI DES ENFANTS – PANIERS DE TOMATES AU THON

Varions les fruits, les légumes au maximum pour donner aux enfants l’envie de goûter des plats nouveaux, même en petites quantités, « J’aime » ou « J’aime pas », d’accord, mais après avoir goûté. Je n’en suis pas si fière aujourd’hui, mais j’ai tout de même fait manger du poisson à ma fille qui clamait qu’elle n’aimait pas ça, en le préparant tout simplement en cocotte, en sauce avec oignons et tomates ! Mais c’est vrai qu’elle n'apprécie vraiment pas ça et n’en prépare et n'en mange jamais. C’est son droit.
Une petite entrée joliment présentée, les petits paniers de tomates au thon, un plat de viande, des côtes d’agneau en croûte d’herbes et un légume, des beignets de chou-fleur et, pour finir, des pommes au four au carambar. Les enfants se feront un plaisir de participer à la confection de ces plats (6 fruits et légumes, sans compter les herbes).

PANIERS DE TOMATES AU THON  PANIER TOMATE VIDE

Pour 4 enfants
• 4 petites tomates rondes • 1 œuf • 1 boîte de thon
• 2 cuillerées à soupe de mayonnaise • 
sel, poivre

Pour la mayonnaise
• 1 jaune d’œuf • 1 cuillerée à café de moutarde forte • ¼  l d’huile neutre • sel, poivre • 1 cuillerée à soupe de jus de citron

Pour la présentation
• 1 laitue • 1 citron

blog-572-petits-paniers-de-tomates-150610131002-4523845092– Faire cuire à l’eau bouillante l'œuf pendant 10 minutes. Le rafraîchir dans l’eau froide et l’écaler et lécraser, jaune et blanc, à la fourchette.

– Eplucher, laver et essorer une laitue. Poser 4 des plus grandes et belles feuilles au fond d’un plat de service assez plat et le cœur u milieu. Saupoudrer légèrement de sel, arroser d’un peu de vinaigre balsamique blanc et d’huile d’olive. Réserver.– 
Couper les tomates en faisant 2 entailles de chaque côté du pédoncule jusqu'à la moitié de la tomate puis couper perpendiculairement de chaque côté de manière à enlever les 2 quartiers à droite et à gauche et former l'anse du panier.

– Dégager la pulpe sous l'anse et vider la tomate avec une petite cuillère.
Saler le fond des paniers.

– Faire la mayonnaise : dans un bol à fond rond posé sur un torchon plié, mélanger à la fourchette le jaune d’œuf cru, la moutarde, le sel et le poivre. Faire couler l’huile d’une main en mélangeant de l’autre vigoureusement. Quand la mayonnaise a durci (2 minutes), ajouter le jus de citron et mélanger. C’est prêt.

– Egoutter le thon et l’effilocher. Le mélanger à l’œuf et à la mayonnaise. Remplir les tomates. Les poser sur chaque feuille de salade. Décorer de rondelles de citron.

 

CÔTES D’AGNEAU EN CROÛTE D’HERBES

On attaque à la fourchette et au couteau et on finit avec une seule main, comme le permettent les livres de savoir-vivre !

CÔTES D'AGNEAU EN CROÛTE D'HERBES

CÔTES D’AGNEAU EN CROÛTE D’HERBES

• ´1 côte d’agneau première par enfant, avec manche, c’est plus drôle ! • un mélange de thym, romarin, persil ciselé et chapelure • 1 œuf • beurre • sel et poivre

– Battre l’œuf en omelette avec sel et poivre. Rouler les côtelettes dans l’œuf.

– Rouler les côtes dans les herbes mélangées à la chapelure. Les saisir à la poêle dans le beurre bien chaud. Les servir toutes croustillantes et bien chaudes après 4 minutes de cuisson (saignant et chaud à cœur).

 

BEIGNETS DE CHOU-FLEUR

• 1/2 chou-fleur cuit • 1 grosse pomme de terre cuite • 3 cuillères à soupe de farine • 2 œufs battus • chapelure • sel et poivre • huile

– Ecraser ensemble le chou-fleur et la pomme de terre cuits et bien les mélanger. Former des boulettes aplaties avec les mains.

– Préparer dans l’ordre une assiette avec de la farine, une assiette avec de l’œuf battu avec du sel et du poivre et une assiette avec de la chapelure. Passer une par une les boulettes dans les trois assiettes.

– Faire frire 4 ou 5 boulettes à la fois à la poêle dans un peu d’huile, en les retournant pour qu’elles soient dorées de tout côté. Garder au chaud au four à 150° en couvrant avec un papier d’aluminium. Servir bien chaud.

 

Posté par MK30 à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

POMMES CUITES AU FOUR AU CARAMBAR

ET GLACE VANILLE

• 4 pommes clochard (ou fuji, ou pink lady) • 8 carambars au caramel • 30 g de beurre demi-sel • ½ l de glace vanille maison  POMMES CARAMBAR

– Préchauffer le four à 180°. Laver les pommes, découper un petit chapeau et évider.

– Disposer les pommes dans un plat au four . Mettre du beurre et deux carambars dans chacune d’entre elles. Verser ½ verre d’eau au fond du plat.

– Mettre au four pour 40 minutes en arrosant. Rajouter de l’eau chaude si besoin est.

Servir avec une boule de glace.

 


09 janvier 2012

LES COQUILLES SAINT-JACQUES SONT AUX POMMES !

COQUILLES AUX POMMESLa recette qui suit est doublement aux pommes : d’abord une grande réussite gustative et un accompagnement de pommes fruits en quenelles !

 

COQUILLES SAINT-JACQUES AUX QUENELLES
DE POMMES

Pour 4 personnes

• 12 coquilles saint-jacques • 4 pommes de reinette • sucre • cannelle • 3 échalotes • 60 g de beurre • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • 1/2 cuillerée à café de curry • cidre sec • sel et poivre

– Faire sauter les pommes épluchées et coupées en gros dés avec 20 g de beurre à la poêle. Ajouter un peu de sucre et de cannelle. Ecraser pour en faire une purée sèche. Réserver.

– Faire revenir les échalotes émincées dans 20 grammes de beurre. Ajouter le curry, saler et poivrer et mouiller avec un verre de cidre. Laisser réduire, puis ajouter la crème fraîche. Vérifier l’assaisonnement.

– Napper les assiettes avec la sauce. Faire revenir les coquilles saint-jacques avec le restant de beurre, des deux côtés, pendant 3 minutes. Saler et poivrer.

– Pendant ce temps, réchauffer la purée de pommes au micro-ondes et former deux quenelles par personne, avec deux cuillers à soupe. Les poser dans les assiettes.

– Ajouter les coquilles saint-jacques et servir aussitôt.

 

08 janvier 2012

CARBONADE À LA FLAMANDE

La carbonade est un plat qui doit mijoter longtemps, avec l'alliance chère aux Flamands, celle du sucre et du salé.

CARBONADE

CARBONADE
À LA FLAMANDE

• 1,4 kg de bœuf à braiser (paleron, macreuses, gîte-gîte…) • 300 g d'oignons • 100 g de lardons fumés • 3 cuillerées à soupe de farine • 3 cuillerées à soupe de vinaigre • 1 l de bière de garde (type Jeanlain) ou brune  • 50 cl d'eau • 3 cuillerées à café de cassonade • 4 tranches de pain d'épice • laurier • thym • 100 g de saindoux • 50 g de moutarde • sel et poivre

– Dans une cocotte, couper la viande de boeuf en grosses tranches et faites-la revenir dans le saindoux, 4 min de chaque côté pour la faire colorer. Salez, ajoutez la farine, les oignons émincés, les lardons et laissez cuire 5 min.

– Déglacer avec le vinaigre et verser 1 l de bière et l’'eau. Au premier frémissement, ajouter la cassonade, les tranches de pain d'épice émiettées préalablement enduites de moutarde, le thym et le laurier. Laisser mijoter 2 h 30 à 3 heures.

Servir avec, en accompagnement, des pommes de terres vapeur, des pâtes ou des frites.

 

07 janvier 2012

GALETTE DE BRIC ET DE BROC

Ma galette des rois, vous ne la trouverez sur aucun site. Et pour cause, elle est faite de bric et de broc. C’est la galette du placard ! Des restes, que des restes, de beaux restes !

GALETTE DES ROIS  GALETTE DES ROIS

• 2 fonds de tarte feuilletée • 70 g de poudre d’amandes • 50 g de praliné • 1 pomme • 120 g de sucre • 1 œuf • sucre glace • 2 bouchons de rhum • 1 sachet de sucre vanillé • 2 cuillères à soupe de jus de citron

– Préchauffer le four à 240°

– Placer un fond de tarte sur une plaque allant au four. La piquer à la fourchette. Battre l’œuf avec la poudre d’amandes, le praliné et 70 g de sucre. L’étaler sur la pâte en réservant un tour de 3 centimètres.

– Eplucher la pomme et la couper en fines lamelles. Arroser de sucre vanillé et de rhum. Etaler sur l’appareil à amandes.

– Placer la deuxième pâte feuilletée sur la première en appuyant bien les bords. Au besoin coller avec un peu d’eau. Tracer des traits entrecroisés au couteau et saupoudrer de sucre glace. Enfourner pour 35 minutes. Après 20 minutes, vérifier le dorage. Si la galette est déjà bien dorée, baisser le four à 200°.

–Préparer un sirop, dans une petite casserole, à feu doux, avec le reste de rhum et de sucre et le jus de citron. 5 minutes avant la fin de la cuisson de la galette, l’arroser avec le sirop. Elle sortira bien brillante.

Avec une fève et un cidre doux, vous aurez respecté la tradition.

 

06 janvier 2012

STEAK AU POIVRE VERT

J'ai dégusté beaucoup de volailles pendant ces fêtes, magrets, poularde et reste de poularde ! Et je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai aujourd'hui une envie de viande rouge, comme à peu près une fois par semaine, un vrai besoin donc. J’y succombe facilement, en digne petite-fille de boucher. Mes morceaux préférés vont de la bavette que je réserve préparée à l’échalote, à l’entrecôte ou au faux-filet épais, pour deux personnes, à raison d’environ 150 g de viande par personne, en passant par les morceaux dits « de boucher » : l’araignée, le merlan et la poire qui se suffisent à eux-mêmes. Sans oublier le rumsteak, mon favori pour les rôtis. Quand vous en voyez chez le boucher, n’hésitez pas en acheter, ce sont des morceaux vraiment goûteux. Et, dernier conseil, demandez un morceau dont vous voyez l’allure et la couleur plutôt qu’un « steak » au nom générique dont vous laissez alors le choix au boucher.

Je vous propose un steak au poivre vert, dans les règles de l’art, ce qui vous donnera un arrière-goût des fêtes, mais aussi un avant-goût d’une rentrée riche en recettes qui rendent le quotidien sympathique et constamment renouvelé. Faites préparer le faux filet par le boucher qui doit hachurer au couteau le bord du faux-filet pour qu'il reste bien plat dans la poêle, et découper le gras s'il y en a, tout en le conservant pour la cuisson. Vous obtiendrez un classique de la cuisine de bistrot, toujours en vogue et surtout apprécié, à préparer au dernier moment, bien entendu.

STEAK AU POIVRE VERT

STEAK AU POIVRE VERT

Pour 4 personnes

• 2 faux-filet de 350 g chacun minimum • une petite boîte de poivre vert sec• 1 petit pot de crème fraîche • beurre • huile neutre • cognac

– Sortir la viande une heure avant la cuisson. Concasser 2 cuillerées à soupe de poivre vert au mortier. En imprégner les deux faces des faux-filets en appuyant pour bien faire tenir le poivre, et saler aussi la viande. Réserver.

– Chauffer une poêle avec un peu d’huile et 20 g de beurre. Laisser colorer, nuance noisette.

– Poser les faux-filets dans la poêle bien chaude, saisir et colorer sans toucher la viande pendant 1 minute 30 et la retourner. Laisser saisir le deuxième côté pendant 1 minutes 30 aussi.

– Arroser avec un bon bouchon de cognac et flamber hors de la hotte (possibilité d’inflammation dangereuse pour les mains).

– Déglacer les sucs à la crème fraîche, donner un bouillon et servir. Vous obtenez un steak bien rouge et chaud à cœur.

J’ose vous inviter à servir le steak au poivre avec des pommes de terre frites maison, à raison d’I kg pour 4 personnes. Sans oublier la salade verte.

 

Posté par MK30 à 03:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2012

LA CUISINE DE SAVOIE – OMELETTE SAVOYARDE (15)

Soit vous êtes en montagne et vous vous régalez, soit, comme moi, vous avez gardé le meilleur souvenir culinaire de la Savoie, lors d’une virée estivale, il y a peu. Dans un cas comme dans l'autre, vous aimerez réaliser vous-mêmes et trouverez ci-dessous une recette d’œufs facile et savoureuse, l’omelette savoyarde, la recette des diots de Savoie, celle du gratin de crozets, des matafans et des bugnes. Sans oublier mon vrai gratin dauphinois, recette donnée plus tôt. Un bon aperçu, sans être exhaustif, de la cuisine savoyarde, celle qui tient au corps.

omelette savoyarde

OMELETTE SAVOYARDE (15)

• 16 œufs • 100 g de beurre •25 cl de crème fraîche • 100 g de gruyère • 150 g de pommes de terre • 3 branches de cerfeuil et 3 branches d’estragon haché • sel et poivre

– Eplucher, laver et essuyer deux petites pommes de terre. Les faire sauter au beurre.

– Battre les œufs en incorporant la crème fraîche, le gruyère en fines lamelles, du sel et du poivre.

– Faire blondir le beurre dans la poêle et verser aussitôt le mélange. Quand l’omelette commence à prendre, disposer les pommes de terre au centre. Saupoudrer avec le cerfeuil et l’estragon, rouler l’omelette et servir aussitôt.