17 juillet 2013

ENTRECÔTE SAUCE BÉARNAISE

Après l'entrecôte et sa fameuse sauce "Entrecôte" secrète, du nom du restaurant "Le Relais de Venise" et forte de son succès, je vous propose l'entrecôte sauce béarnaise, plus aisée à réaliser et tout aussi subtile.

 

ENTRECÔTE BEARNAISE

ENTRECÔTE SAUCE BÉARNAISE

Pour 2 personnes

• 1 grosse entrecôte, bien persillée, de 400 g environ • 2 cuillerées à soupe d'huile • 1 cuillerée à soupe de beurre

Pour la sauce béarnaise

• 2 échalotes • 15 cl de vinaigre de vin blanc • 2 cl de vin blanc (facultatif) • 2 cuillerées à café d’estragon • 1 cuillerée à café de persil • 1 cuillerée à café de cerfeuil • poivre moulu • 125 g de beurre salé, de préférence clarifié• 2 jaunes d’œufs

 – Eplucher les échalotes les émincer et faire cuire à feu doux dans le vinaigre de vin, le vin, ajouter le poivre, l cuillerée d’estragon, le persil, le cerfeuil. Laisser réduire aux ¾ et garder le liquide.

ENTRECÔTE VEINÉE

– Retirer du feu et ajouter les jaunes d’œufs au fouet. Verser le beurre coupé en parcelles petit à petit, toujours en tournant au fouet, au bain marie et à feu doux.

FONDUE D'ECHALOTE

– Vérifier l’assaisonnement. Si la crème est trop compacte, ajouter un peu d’eau tiède. Parsemer une cuillerée d'estragon frais.

– Faire chauffer le beurre et l’huile dans une poêle. Poser l’entrecôte et faire saisir à feu vif pendant 2 minutes de chaque côté (version saignante). Saler et poivrer.

Servir l’entrecôte avec la sauce à part, dans des ramequins individuels. Accompagner d’un gratin de pommes de terre et d’une salade verte.

 

Posté par MK30 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 juillet 2013

SARDINES À L'ESCABÈCHE

De magnifiques sardines du marché Richard-Lenoir à Paris, toutes brillantes et tordues de fraîcheur, m’ont donnée l’envie d’essayer ce grand classique de la cuisine méridionale.Une bonne entrée... en matière pour un repas froid.

ESCABECHE 4

SARDINES À L'ESCABÈCHE

 Pour 4 personnes

• 1 kg de sardines • 30 cl de vinaigre de vin • 20 cl de vin blanc sec • ½  l d’huile d’olive • 300 g d’échalotes • 2 carottes • 2 gousses d’ail • 1 petit piment • 2 feuilles de laurier • une branche de thym • persil • sel et poivre • farine

 – Vider, couper la tête, laver et finir d’écailler les sardines, à partir de la queue, avec la main. Les rouler dans la farine. Les faire dorer avec la moitié de l’huile d’olive, deux minutes de chaque côté. Saler et les réserver sur papier torchon et les liter (allonger l’une contre l’autre) tête-bêche dans un plat creux. Poivrer les poissons. 

– Emincer les échalotes et les faire fondre dans la même poêle. Eplucher et couper les carottes, les ajouter dans la poêle. Ajouter les gousses d’ail épluchées et écrasées, un petit morceau de piment, le reste d’huile, le vin blanc, le vinaigre, le laurier, le thym, le persil ciselé, un peu de sel et du poivre en grains. Laisser cuire doucement pendant 10 minutes après la reprise de l’ébullition. 

SARDINES CRUES 2

– Verser à chaud sur les sardines en les recouvrant bien. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur. Faire macérer au moins 12 heures avant dégiustation.

Les sardines à l’escabèche se gardent quelques jours.

 

26 février 2012

HUÎTRES AU GRANITÉ DE VINAIGRE, CHANTILLY D'HUÎTRES

Après les huîtres gratinées, une recette originale d’huîtres et granité d'échalotes au vinaigre, d'autres en chantilly. Mangez des huîtres ! c’est peu calorique et au meilleur de la saison.

HUITRES N°2

GRANITÉ
DE VINAIGRE
ET CHANTILLY D’HUÎTRES

• 4 cuillerées à soupe de vinaigre de vin rouge • 24 huîtres papillon, n° 2 (86 à 110 g) ou selon votre goût • 30 cl de crème liquide • 4 cuillerées à soupe d’échalotes hachées • 1 botte de ciboulette hachée • poivre noir en grains concassé

– Dans une casserole sur feu vif, portez le vinaigre à ébullition et faites-le réduire de moitié.
Ouvrez les huîtres et récupérez leur jus.

– Chantilly d’huîtres : Retirez la moitié des huîtres de leur coquille ; nettoyez les coquilles et conservez-les pour le dressage. Versez dans la cuve d’un mixer les huîtres décoquillées. Mixez bien jusqu’à ce que vous ayez une pulpe bien lisse. À l’aide d’un fouet, montez la crème liquide en chantilly (sans sucre). Incorporez peu à peu la pulpe d’huître, une cuillerée à soupe d’échalote hachée et de vinaigre. Réservez au frais.

– Granité d’échalote au vinaigre : Réunissez dans un plat de grande taille l’eau des huîtres filtrée soigneusement pour enlever les impuretés, le vinaigre, le reste des échalotes, la ciboulette hachée et le poivre concassé. Placez au congélateur pendant 40 min environ. Une fois pris, grattez à l’aide d’une fourchette pour réaliser le granité que vous réservez au congélateur.


– Dans les coquilles d’huîtres vides, déposez une quenelle de chantilly d’huître. Dans les autres coquilles, couvrez les huîtres avec une cuillerée à soupe de granité d’échalote au vinaigre. Servez aussitôt.

 

09 janvier 2012

LES COQUILLES SAINT-JACQUES SONT AUX POMMES !

COQUILLES AUX POMMESLa recette qui suit est doublement aux pommes : d’abord une grande réussite gustative et un accompagnement de pommes fruits en quenelles !

 

COQUILLES SAINT-JACQUES AUX QUENELLES
DE POMMES

Pour 4 personnes

• 12 coquilles saint-jacques • 4 pommes de reinette • sucre • cannelle • 3 échalotes • 60 g de beurre • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • 1/2 cuillerée à café de curry • cidre sec • sel et poivre

– Faire sauter les pommes épluchées et coupées en gros dés avec 20 g de beurre à la poêle. Ajouter un peu de sucre et de cannelle. Ecraser pour en faire une purée sèche. Réserver.

– Faire revenir les échalotes émincées dans 20 grammes de beurre. Ajouter le curry, saler et poivrer et mouiller avec un verre de cidre. Laisser réduire, puis ajouter la crème fraîche. Vérifier l’assaisonnement.

– Napper les assiettes avec la sauce. Faire revenir les coquilles saint-jacques avec le restant de beurre, des deux côtés, pendant 3 minutes. Saler et poivrer.

– Pendant ce temps, réchauffer la purée de pommes au micro-ondes et former deux quenelles par personne, avec deux cuillers à soupe. Les poser dans les assiettes.

– Ajouter les coquilles saint-jacques et servir aussitôt.

 

05 janvier 2012

DIOTS DE SAVOIE

Cuisson vapeur ou cuisson en sauce aux échalotes, ces saucisses savoyardes, natures ou fumées, accompagneront parfaitement le gratin de crozets qui suit. Vous pouvez aussi les utiliser dans un pot-au-feu.

DIOTS DE SAVOIE  DIOTS DE SAVOIE

Pour 6 personnes

• 12 diots de Savoie fumés • 200 g d'échalotes • 1 l de vin blanc de Savoie • 60 g de farine • 60 g de beurre • sel et poivre • 2 à 3 cuillerées à soupe d'huile

– Faire revenir les diots dans une poêle avec un petit peu d'huile et les faire dorer.

– 
Retirer l'excédent de graisse des diots. Ajouter les échalotes finement hachées, les faire blondir doucement. Recouvrir de vin blanc, saler, poivrer.

– Dans une casserole, à feu réduit, faire un roux en faisant fondre le beurre et en y incorporant lentement la farine tout en mélangeant bien. Mélanger le roux au vin blanc.

– Laisser cuire une vingtaine de minutes et servir bien chaud.


Posté par MK30 à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 janvier 2012

SALADE AUX BALLOTINS DE CROTTINS

La cuisine au fromage permet de varier à l’infini les recettes avec, bien entendu, des vedettes comme le chèvre.

SALADE AUX CROTTINS AU LARDSALADE AUX BALLOTINS DE CROTTINS

Pour 6 personnes

• 6 crottins de Chavignol • 12 fines tranches de lard fumé • 12 marrons au naturel • 250 g de salades mélangées • 1 échalote • 2 cuillerées à soupe de vinaigre de vin • 3 cuillerées à soupe d’huile de noisette, de noix ou, si vous n’en avez pas, voir la rubrique « TRUCS ET ASTUCES » • 3 cuillerées à soupe d’huile neutre • sel et poivre

– Peler et hacher finement l’échalote. Laver et essorer la salade. Verser dans un saladier avec l’échalote et les marrons. Préparer une vinaigrette avec sel, poivre, vinaigre, l’huile de noisette ou autre et 2 cuillerées à soupe d’huile neutre. Bien émulsionner et verser dans le saladier. Réserver.

– Poser 2 tranches de lard en croix sur une planche, placer un crottin au centre et rabattre pour emballer le crottin. Bien appuyer ou fixer avec un pic. Faire de même avec les autres crottins.

– Chauffer le reste d’huile dans une poêle et faire dorer les crottins emballés 3 minutes de chaque côté pour que le lard soit croustillant. Disposer sur la salade et servir.

 

24 décembre 2011

✩ MON DINÊR DE NOËL EN SOLITAIRE

Enfin seule ! après la semaine de préparation des foies gras, pains d'épices et confiture d'oignons de mes clients et amis, je respire un peu ce soir. Ce qui ne m'empêche pas de fêter dignement Noël, sapin et guirlande de petits cœurs rouges... Je vais me préparer un succulent dîner composé de quelques crevettes sautées à l'ail et à la graine d'anis (je n'ai pas de pastis, ce qui serait mieux) en apéro, avec un jus de fruits rouge, suivies d'un foie gras avec du pain aux figues, d'un magret de canard, confiture d'oignons et purée de fenouil et, en dessert, une bûche au café... du commerce ! Mais pas n'importe lequel. C'est la boulangerie du haut de la rue de la Roquette à Paris, fermée d'h'abitude le samedi et le dimanche – ce qui montre qu'ils font leur beurre en cinq jours de semaine, et je les en félicite – ouverte aujourd'hui, encore merci, le pain y est bien cuit et délicieux !
J'arroserai le tout de Salvetat, peu salée et très digeste...

✩ MAGRET DE CANARD MARINÉ (25)

images

 • 1 magret • 10 cl de vin blanc type Montbazillac • 1 échalote • thym et laurier • sel et poivre • le jus d'1/2 orange

– Préchauffer le four à 220° 

– Cisailler le canard côté gras en formant des losanges. Le mettre à mariné, si possible 6 heures à l'avance dans le vin, les échalotes hachées, le thym et le laurier. Le sortir et l'éponger.

– Faire saisir et colorer à feu fort le magret dans un plat allant au four si possible, sinon on transversera, d'abord côté gras, pour le faire suer, et ensuite coté chair. Saler et bien poivrer.

– Retourner à nouveau côté gras, vider le gras et glisser le plat au four recouvert de papier d'alu, arroser du jus d'orange et laisser cuire en arrosant pendant 25 à 30 minutes, à surveiller. Personnellement, je le sers à peine rosé. Réserver le magret au chaud sur le plat de service et déglacer le plat avec un peu de beurre. Arroser le magret.

Servir avec la confiture d'oignons et la purée de fenouil. Bon appétit ! PICT0024

 

02 décembre 2011

VELOUTÉ AUX CHAMPIGNONS

VELOUTÉ AUX CHAMPIGNONS

VELOUTÉ AUX CHAMPIGNONS

• 750 g de champignons de Paris • quelques cèpes séchés et réhydratés ½ heure à l’eau tiède • 2 échalotes • 1/2 litre de bouillon de volaille • 1/4 de litre de crème liquide • 2 cuillerées à soupe de persil ciselé • 40 g de beurre • sel et poivre

– Couper le pied des champignons et les passer rapidement à l’eau. Les égoutter. Hachez-les en réservant quelques tranches parmi les plus beaux champignons. Peler les échalotes et les hacher.

– Faire revenir les échalotes dans 30 g de beurre dans une casserole. Ajouter les champignons. Saler et poivrer. Laisser cuire jusqu’à ce qu’ils perdent leur eau et blondissent légèrement. Réserver les tranches du décor.

– Versez le bouillon dans la casserole et laisser mijoter 15 minutes. Passer au blender, en incorporant peu à peu la crème. On obtient une préparation veloutée. Réserver

– Verser le velouté dans les bols, poser les tranches de champignons et parsemer de persil. Servir de suite.

 

29 novembre 2011

ESCALOPE DE DINDE À LA CRÈME (21)

UN PLAT POUR LES ENFANTS

J’aimais beaucoup préparer les escalopes à la crème (21) pour mes enfants, Emmanuel et Caroline. L'un commençait par la viande, l’autre par le riz, tout deux se régalaient. La preuve : ils chantaient en mangeant et ça, c’était un signe d’appréciation depuis leur âge de 4 mois. Ce qui ne les empêchaient pas, systématiquement, de me demander au cours du repas : « Quand nous feras-tu de la Floraline ? », leur deuxième plat préféré. Pourquoi y pensaient-ils à ce moment-là ? Mystère ou alors, quand c'est bon, tout est bon !

La Floraline au lait salée,ou même au bouillon de poulet, voilà une bonne soupe… de bébé ! Je connais même certains adultes qui en raffolent… la régression n’a pas d’âge.

La recette qui suit, à l’origine, se préparait avec du veau. Mais il est difficile de trouver un morceau de sous-noix de veau qui ne se déssèche et ne se ratatine pas. Il perd trop d'eau. Alors, je me suis adaptée. Les escalopes de dinde présentent bien dans leur plat allongé, garni d’un peu de salade, d'un côté, recouvertes de champignons, et de l'autre le riz arrosé de crème. Plat rapide à exécuter, le temps de faire cuire le riz, la viande sera prête.

ESCALOPE DE DINDE À LA CRÈME ET CHAMPIGNONS

ESCALOPE DE DINDE À LA CRÈME

• 4 escalopes de dinde pas trop fines • 250 g de champignons • 4 échalotes • 1 jus de citron • 40 g de beurre • huile neutre • 1 pot de crème fraîche épaisse • 200 g de riz blanc• sel et poivre • 2 feuilles de laitue

– Laver à l’eau froide, égoutter le riz. Faire chauffer de l’eau bouillante. Dans une casserole, faire fondre 20 g de beurre, y verser le riz et le remuer à la cuillère en bois. Quand il est translucide, verser 2 fois 1/2 son volume d’eau chaude. Saler et poivrer. Laisser cuire à couvert une vingtaine de minutes, à feu doux.

 Laver, émincer et faire suer à sec les champignons dans une poêle. Saler et poivrer. Réserver. Eplucher les échalotes.

– Faire chauffer couleur noisette 20 g de beurre et une cuillerée d’huile neutre dans une grande poêle. Faire colorer des deux côtés les escalopes à feu vif avec les échalotes. Saler et poivrer. Baisser le feu, mettre les champignons autour, arroser du jus de citron, couvrir et laisser cuire 4 minutes. Ajouter 3 cuillerées à soupe de crème fraîche et laisser prendre un bouillon pour épaissir, en déglaçant le fond.

– Egoutter le riz, le verser sur la moitié du plat de service, garni de 2 feuilles de laitue. Poser les escalopes à cheval de l’autre côté, recouvertes des champignons. Verser la sauce sur le riz et servir bien chaud.

 

30 août 2011

POULET AU VINAIGRE

• 1 poulet en 8 morceaux• 5 échalotes • 5 gousses d’ail • 5 oignons • 15 cl de vinaigre à l’estragon • 1 cube de bouillon de volaille dans 25 cl d’eau • 1 cuillerée à soupe de concentré de tomates • 2 bols de concassée de tomates • 1 cuillerée à café de moutarde forte • 1 cuillerée à café de farine • 20 g de beurre • huile d’olive • 200 g de crème fraîche

– Faire réduire la concassée de tomates à l’huile d’olive pendant ½ heure. Chauffer le four à 220°.

– Faire revenir les morceaux de poulet au beurre dans une cocotte.

– Laver et éplucher les  carottes. Les couper en morceaux rondelles ou bâtonnets. Eplucher et couper les échalotes en 2 ou 4 suivant la taille. Préparer l’ail en chemise. Mettre les légumes dans la cocotte.

–  Enfourner pour 30 minutes. Après 15 minutes, ajouter la moitié du vinaigre. 15 minutes plus tard, sortir la cocotte du four et enlever le poulet.

– Déglacer avec les 25 cl de bouillon et le vinaigre restant. Laisser réduire, puis passer au chinois et remettre le jus en cocotte. Ajouter le concentré de tomates, la moutarde et délayer la farine. Laisser épaissir et lisser.

– Ajouter la concassée de tomates et laisser réduire de moitié. Terminer le plat avec la crème fraîche et remettre le poulet dans la cocotte.

Servir bien chaud avec du riz basmati ou, de préférence, avec un gratin de potimaron. Une association amer et sucré qui fait merveille.

 

 GRATIN DE POTIMARRON

• 1 potimarron • 1 pot moyen de crème fraîche épaisse • 150 g de parmesan râpé • beurre • noix de muscade • sel et poivre

– Eplucher le potimarron, le couper en morceaux et le mettre à cuire à l’eau bouillante salée 20 minutes. Vérifier la cuisson avec une fourchette.

– Ecraser le légume au presse-purée et ajouter la crème fraîche, le parmesan, une pincée de muscade râpée et du poivre. Vérifier l’assaisonnement.

– Verser dans un plat beurré allant au four et faire gratiner au grill environ 10 minutes.