14 décembre 2018

OIGNONS BHAJI

Beignets aux oignons

Les bhajji aux oignons sont souvent consommés en tant que hors-d'œuvre dans des repas indiens avec des pappadam et d'autres petits mets. Le papadam est une galette indienne de farine de haricots qu’on a pu trouvé aussi dans la cuisine juive en Iran.

OIGNONS BHAJI

oignons-bahjiPour 45 beignets

• 800 g oignons émincés • 8 gousses d’ail coupées en petits morceaux • 20 cuillerées à soupe de farine de pois chiches • 4 cuillerées à café de curcuma •  8 cuillerées à café de curry • quelques feuilles de coriandre fraîche • sel • 2 petits verres d’eau

– Mettre les oignons dans un récipient, ajouter le sel et mélanger bien manuellement pour séparer les tranches. Ajouter le curcuma, l’ail, le curry et mélanger bien. Ajouter les feuilles de coriandre et à la fin la farine de pois chiches et toujours mélanger manuellement. Mettre l’eau. Il faut une pâte ni trop épaisse ni trop liquide.

– Former des cuillerées à soupe de pâte aussi à l’aide d’une fouchette. Les plonger dans une friture végétale. Les retourner. Quand ils sont bien dorés les poser sur du papier torchon.
Servir avec une sauce au tamarin.

 

 

Posté par MK30 à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


CURRY DE CREVETTES A L'INDIENNE

Le curry découle du mot tamoul, kari (கறி), signifiant « ragoût », « plat mijoté ». C’est un plat ayant son origine dans la gastronomie du Sous-continent indien. Il se caractérise par une combinaison complexe d’épices et d’herbes comprenant en général des piments frais ou séchés. L’usage du terme « curry » pour désigner un plat est donc, en général, limité aux plats préparés dans une sauce. Le terme curry ou cari des épices n'est pas employé en Inde où on utilise différents noms selon les régions, et dont le plus répandu est masala en Inde du Nord, ce qui signifie « mélange ».
La poudre de curry, telle qu'elle est connue actuellement, date du XVIIIe siècle où ces mélanges étaient préparés par des marchands indiens pour les membres du gouvernement colonial britannique et de l'armée retournant en Angleterre.(Wikipedia)

 

CURRY DE VRECETTESCURRY DE CREVETTES A L'INDIENNE
Pour 15 personnes

• 1,5 kg de crevettes crues surgelées avec la queue ou fraîches • 500 g de petits pois surgelés • 3 civettes fraîches  • 1 petit piment vert • 4 tomates • 4 gousses d'ail • 2 oignons secs • 4 cm de gingembre • 3 cuillerées à soupe de pâte de curry madras • 3 cuillerées à café de concentré de tomates • 800 ml de lait de coco • feuilles de coriandre fraîche

– Mixer les tomates. Ajouter les tomates réduites en purée, le piment égréné, pour atténuer le piquant, et les oignons secs émincés à la pâte de curry et laisser mijoter 10 min.

–  Ajouter les crevettes crues et les petits pois. Bien mélanger. Laissez cuire, à feu doux encore 10 min, puis ajouter le lait de coco et les oignons frais émincés finement.

 – Laisser frémir quelques minutes. Servir brûlant, parsemé de coriandre fraîche et accompagné de riz basmati.

 

 

RIZ BIRYANI

Le nom est dérivé du mot persan beryā (n) (بریان) qui signifie « frit » ou « grillé ». Le biryani a été importé au sous-continent indien par les voyageurs musulmans et les marchands. Il constituait un plat festif à la cour des empereurs moghols. Ses variantes locales ne sont pas seulement populaires en Asie du Sud, mais également au Moyen-Orient.

Dans le nord de l'Inde, au Pakistan et au Bangladesh, le biryani contient de la viande. L'ingrédient principal qui accompagne les épices est la viande de bœuf, de poulet, de chevreau ou d'agneau. On y ajoute parfois des fruits secs. Dans le sud de l'Inde, des versions végétariennes y incorporent des pois, des haricots, du chou-fleur, du potiron ou d'autres légumes. Dans le Kerala, le biryani contient souvent des crevettes.(Wikipedia)

 

RIZ BARYANI

RIZ BIRYANI
Pour 15 personnes

• Riz basmati  : 1 kg • 5 cuillerées à café de curcuma en poudre • 20 graines de cardamome •  5 cuillerées à café de coriandre en poudre • 5 oignons • 5 gousses d’ail • un petit morceau de gingembre • 150 g de raisins secs jaunes • 250 g de petits pois surgelés • 10 cuillerées à soupe d’huile végétale • sel

– Dans un mortier, écrasez légèrement les graines de cardamome

 – Chauffer l'huile dans une grande cocotte. Ajouter l'ail et l'oignon ciselés, le curcuma, le gingembre, les graines de cardamome et la poudre de coriandre. Mélangez pendant 2 minutes Quand  l'oignon colore, ajouter les petits pois et les raisins secs, mélanger à nouveau pendant 2 minutes.

 – Verser le riz et couvrir d'eau bouillante à hauteur. Salez. Couvrez la cocotte et laissez mijoter à feu moyen pendant 20 minutes. Ajouter de l’eau bouillante si le riz manque de cuisson. Lorsque le riz a absorbé toute l'eau, retirer du feu et laisser le riz reposer à couvert pendant 10 minutes.

 

 

19 février 2018

CAROTTES AU CUMIN

CAROTTE CUMIN

Le fleuron des entrées orientales

Pour 15 personnes

• 2 kg de carottes• 4 c. à café de cumin en poudre • 4 gousses d’ail • 12 c. à soupe d’huile d’olive • 4 c. à soupe de jus de citron • sel et poivre • persil

 

– Eplucher et laver les carottes entières. Les plonger dans une casserole d’eau bouillante légèrement salée. Cuire pendant 30 minutes jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes. Egoutter les carottes et les laisser refroidir.

 

– Coupez-les carottes en rondelles. Dans un saladier, couper l’ail, ajouter le cumin en poudre, le jus de citron, l’huile d’olive. Salez et poivrez légèrement. Ajouter les rondelles de carottes et bien mélanger.

 

 

Posté par MK30 à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 janvier 2017

BOULETTES DE DINDE ET COURGETTE, SAUCE AU SUMAC

La recette de ces boulettes de dinde et de courgette, sauce au yaourt grec et sumac est issue du livre Jérusalem, de Yotam Ottolenghi. Depuis la lecture de ses livres, j’essaie les recettes qui sont si faciles à réaliser, étonnantes et au résultat sublimement épicé et doux à la fois (voir la simple purée de betteraves). Vous verrez à la suite la recette des boulettes de bœuf, sauce aux fèves et citron. Les ayant goûté la première fois, lors d’un buffet chez mon frère, je suis sûre du succès qu’elles obtiennent !
Sans parler de la salade de lentilles, patate douce, feta et coriandre… Lors de ce buffet, j’essaies donc trois nouvelles recettes Ottolenghy. A vous de jouer !

 

BOULETTES DINDEBOULETTES DE DINDE ET COURGETTE, SAUCE AU SUMAC

Pour 30 boulettes. J’ai doublé pour mon buffet de 15 personnes (deux plats de boulettes soient 80 boulettes !)

• 750 gr de dinde hachée • 2 courgettes moyennes râpées • 60 gr d’oignons nouveaux, tranchés finement • 2 œuf • 3 cuillerées à soupe de menthe ciselée • 3 cuillerées à soupe de coriandre ciselée • 3 gousses d’ail écrasées • 2 cuillerée à café de cumin en poudre • 1 cuillerée à café de sel • 1/2 cuillerée à café de poivre noir moulu • 1 cuillerée à café de poivre de Cayenne • 10 cl d’huile neutre
Pour le yaourt au sumac
• 15 cl de crème aigre (ou ajouter 1/2 jus de citron à la crème épaisse) • 230 gr de yaourt grec • 2 cuillerée à café de zeste de citron • 2 cuillerée à soupe de jus de citron •  2 petites gousses d’ail écrasées • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive • 2 cuillerées à soupe de sumac • 1 cuillerée à café de sel •  1/2 de cuillerée à café de poivre noir

20170123_135631– Commencer par réaliser la sauce : mettre tous les ingrédients dans un bol. Bien mélanger et gardez au frais.

 – Tapissez la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé. Préchauffez le four à 220°C, chaleur tournante.

 – Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients des boulettes, excepté l’huile . Une fois le mélange bien homogène, former des boulettes d’environ 40 gr chacune, en mouillant légèrement ses mains.

– Verser largement l’huile dans une grande poêle et chauffer. Saisir les boulettes de tous côtés à feu moyen en plusieurs fois, pendant 4 minutes environ, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

 – Transférer les boulettes cuites sur la plaque et enfourner pour 5 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien cuites.

Servir avec la sauce au sumac.

 

 


07 novembre 2016

SALADE TOMATES ET POIVRONS ROUGES CONFITS

SALADE TOMATES POIVRONS CONFITS

SALADE TOMATES
ET POIVRONS ROUGES
CONFITS
ou marmouna

• 2 kg de tomates bien mûres  ou 1 kg de tomates fraîches et 1 kg de conserve de tomates pelées• 6 poivrons rouges • 4 gousses d’ail • 8 cuillerées à soupe d’huile d’olive• sel, poivre

– Laver les tomates et couper-les en quatre. Laver les poivrons. Les ouvrir et les épépiner, puis les couper en grosses lanières. Eplucher les gousses d’ail.

– Verser l’huile d'olive dans le fond d’une cocotte. Ajouter-les morceaux de tomates et les gousses d’ail. Recouvrir de poivrons. Salez et poivrez chaque couche.

– Cuire de 10 à15 min à feu vif et à couvert. Baissez le feu et laissez confire à petit feu environ 2h/2h30 si ce n'est 3h, comme moi, la qualité des tomates laissant à désirer et beaucoup de liquide. découvrir pendant la cuisson le cas échéant
Servir froid

 

 

Posté par MK30 à 03:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2016

EPAULE D’AGNEAU ROTIE AUX EPICES

patate douce, poivron rouge
et pomme de terre

Pâques approche et chacun s’apprête à proposer sa dernière recette d’agneau, délicieux en cette saison ! Je ne dérogerai pas à cette habitude avec celle  de l’épaule d’agneau rôtie aux épices et légumes, la saveur sucrée-salée apportée par la patate douce et le poivron rouge. La paternité en revient à mon ami Vladimir M., l’épaule entière servie dans un magnifique plat de terre cuite venant directement de Serbie et soigneusement culotté par les années. Indéniablement, le plat y est pour quelque chose dans cette parfaite cuisson ! Suit la recette telle que je l’ai préparée, également dans un grand plat en terre, avec quelques épices  pour un air un peu plus oriental. (Voir aussi le Méchoui d’agneau au four)

EPAULE AGNEAU ROTIE

EPAULE D’AGNEAU ROTIE EPICES ET LEGUMES

Pour 5 personnes

• 1,5 kg d’épaule d’agneau coupée en gros morceaux • 2 patates douces • 5 pommes de terre moyennes • 1 poivron rouge • 2 grosses échalotes • 2 gousses d’ail • 2 cuillerées à soupe de cumin • 1 cuillerée à soupe de cannelle • 2 cuillerées à soupe de coriandre moulue • 1 cuillerée à soupe de coriandre fraîche ciselée • huile d’olive • sel et poivre

– Préchauffer le four à 180°.

– Huiller le fond d’un plat en terre. Déposer les morceaux d’épaule d’agneau. Saler poivrer et ajouter la moitié des épices sur la viande.

– Eplucher pommes de terre, patates douces coupées en gros tronçons, poivron rouge lavé et coupé en lamelles, échalotes émincées, aulx coupés en petits bouts. Les disposer autour de la viande. Huiler et parsemer de coriandre fraîche.

– Mettre au four pour 1h30 et retourner toutes les demi-heures en arrosant, salant et poivrant et ajoutant le reste d’épices sur la viande retournée. 20 minutes  avant la fin, augmenter la température à 240°, saler et poivrer les légumes.

 

04 septembre 2015

TOMATES CONFITES


Un plaisir pour la fin de l’été, faire des tomates confites. Facile et bon marché : les tomates sont au mieux de leur forme et le prix le plus bas possible. Une préparation pour les conserver au congélateur et parfumer salades, pizzas, rôti de veau, pâtes, tout au long de l’hiver. Il n’y a bien entendu aucune restriction de quantités, plus vous en ferez, plus vous en aurez ! Placer dans des récipients de taille moyenne (250 ml) de façon à ne les décongeler, au frigo, qu’au fur et à mesure des besoins.

TOMATES CONFITESTOMATES CONFITES

• 1 kg de tomates moyennes • sel • poivre du moulin • origan • thym • persil • ail • huile d’olive

– Préchauffer le four à 100°

– Laver, sécher et couper les tomates en 4 quartiers. Les disposer dans un plat allant au four (ici un plat à tarte), sans les chevaucher ni les recouvrir. Saler légèrement.

– Mettre au four pour 5 heures de cuisson douce. Au bout de 3 heures, semer l’ail débité en petits morceaux, le poivre, le persil, l’origan, le thym et arroser d’un peu d’huile d’olive.

– Laisser refroidir et placer dans des récipients de taille moyenne.

On obtient deux récipients avec 1 kg de tomates.

 

 

Posté par MK30 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 août 2014

CRIQUE ARDÉCHOISE

Criques ardéchoises, latkes, paillassons, roesties, galettes… tous les pays, toutes les régions de France font la recette des pommes de terre râpées avec finalement peu de variantes pour un résultat identique : avec ou sans œuf, avec ou sans farine, avec ou sans ail... Retour d’Ardèche, la crique est aujourd’hui à l’honneur.

CRIQUE ARDÉCHOISE

CRIQUE ARDECHOISE

 

Pour 2 personnes

• 4 pommes de terre • 1 gros oignon • 1 gousse d’ail • 1 cuillerée à soupe de farine • 1 œuf • sel et poivre • huile nature

– Râper les pommes de terre, l’oignon et l’ail épluchés, les essorer et sécher avec du papier-torchon.

– Mélanger avec l’œuf, la farine, le sel et le poivre.

– Chauffer une grande poêle huilée (ou deux poêles individuelles type blinis) et verser l’appareil, aplatir et laisser cuire 7 minutes sur une face. Retourner et laisser cuire à nouveau 7 minutes. Vérifier la cuisson.

Servir avec une salade verte.

Voir d'autres recettes ardéchoises, les caillettes et la coupe glacée ardéchoise aux marrons.

 

Posté par MK30 à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 janvier 2014

RISOTTO AUX BROCOLIS

Dans la célèbre et prolifique collection de risottos, il y en a un qui remporte tous les suffrages, le risotto aux brocolis. Je n’étais jusque-là pas une fan de ce légume servi nature, originaire du sud de l’Italie et pourtant plein de qualités. En effet, non seulement, comme tout légume, sa valeur énergétique est faible, son pouvoir laxatif est avéré. Par ailleurs, il est composé de fibres et contient de très nombreuses vitamines : calcium, beta-carotène, vitamine A, B9, B2, C, E, K, potassium, fer, magnésium, phosphore, soufre, d’autres anti-oxydants comme la brocoline. Quant au riz, il est superflu d’en rappeler tous les bienfaits.

Selon une étude japonaise, la consommation régulière de brocolis réduirait la fréquence des infections à l'Helicobacter pylori, dans la prévention du cancer du côlon. Pour toutes ces qualités, je me suis lancée dans le risotto aux brocolis et c’est un vrai régal, et je l'ai accompagné de schnitzels de poulet.

RISOTTO AUX BROCOLIS

RISOTTO BROCCOLIS

 Pour 4 personnes

• 200 g de riz spécial risotto (riz arborio par exemple) • 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive • 1 gousse d'ail émincé • 200 grammes de têtes de brocolis • 2 cubes de bouillon • 1 l d’eau • 1 demi oignon émincé • 1 verre de vin blanc sec • 1 cuillerée à soupe de parmesan râpé • 20 g de beurre ou 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • sel et poivre

– Dans une poêle, faire revenir l'ail et les têtes de brocolis dans une cuillerée d'huile d’olive pendant 3 minutes à feu vif.
Ajouter environ 300 ml du bouillon, le persil, saler et poivrer très légèrement parce que le bouillon est déjà salé. Cuire à feu doux 10 minutes. Réserver dans un autre récipient.


– Dans la même poêle, faire revenir l'oignon dans une cuillerée d'huile, pendant 3 minutes à feu vif. Ajouter le riz jusqu’à ce qu’il soit translucide en remuant avec une cuillère en bois (très rapide). Ajouter le vin blanc et laisser absorber. Baisser le feu. Ajouter 400 ml de bouillon.


– Préparer un récipient d’eau bouillante (ex : bouilloire). Faire cuire le riz 20 minutes Ajouter le reste du bouillon, et de l'eau bouillante, si nécessaire. Saler et poivrer légèrement.

– En fin de cuisson, ajouter et mélanger le parmesan, la crème (ou le beurre), puis les brocolis sans les casser. On obtient une texture de riz bien cuit, et une sauce crémeuse.
Vérifier l’assaisonnement et ajouter un peu de sel et de poivre si nécessaire. Servir immédiatement.

Voir aussi mes autres risottos : mon premier risotto à la tomate, le risotto vert au persil et à la courgette, et le risotto aux cèpes

 

Posté par MK30 à 21:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,