01 juin 2020

COUSCOUS TUNISIEN D'ORIGINE

Surprise, j'ai reçu hier mes premiers visiteurs depuis le début du confinement et c'était bon, dans l'air et dans l'assiette. Merci à Marie-Christine et Vladimir pour cette visite impromptue. Et comme, depuis toujours, je cuisine un plat tous les deux trois jours comme si j'allais avoir un invité, j'ai pu servir un couscous tout juste préparé. Sans le méchoui et les amandes aux oignons, mes commensaux furent ravis tout de même !
Je ne voudrais pas me répéter, mais il y a des plats dont la caractéristique est d’être identiques, tout en étant différents suivant les régions. Ils diffèrent par les viandes ou poissons utilisés, par les épices, par les légumes et par… le coup de main pour les réaliser. Je vous propose le couscous que je préfère, le "rouge"  de Tunisie, appris auprès de Hamadi Boularès, mon ami tunisien, lui qui avait l’autorisation de traîner dans la cuisine de sa mère, à Bab Souika, dans la Medina de Tunis. C’était dans les années 70. Depuis, j’ai ajouté ce qui me fait plaisir et qui vient d’ailleurs, comme le fond d'artichaut frais, cuit la veille et tout juste réchauffé dans le bouillon.

 

COUSCOUS TUNISIEN

couscous-royal-1Pour 10 à 12 personnes

• 1,5 kg de graine de couscous fine précuite • 1 kg de collier d’agneau en tranches • 1 poulet coupé en 8 sans la peau • 1 épaule d’agneau désossée et roulée • 500 g de bifteck haché • 24 merguez • 1 kg de pulpe de tomates en dés (boîtes) • 1 kg de courgettes • 1,5 kg de grosses pommes de terre fermes• 2 poivrons verts • 500 g de tomates • 2 petites boîtes de concentré de tomates •1 kg d’oignons • 1 kg de carottes • 1 kg de potiron • 1 chou vert • 500 g de navets • 250 g de pois chiches secs • 12 piments forts • 250 g d’amandes• 100 g de raisins secs • ras-el-hanout • 1 bouquet de persil plat • cannelle en poudre • cumin en poudre • coriandre en poudre • curcuma • 250 g de harissa fraîche • miel • beurre • huile d’olive • sel et poivre noir moulu et en grain • 30 g de farine de matzos ou 1/3 de baguette rassise trempée dans du lait • 1 œuf

– La veille, trier et faire tremper les pois chiches à l’eau froide, changer l’eau une ou deux fois. Les rincer.

– Le jour même, faire cuire l’épaule d’agneau confite au four pendant 6 heures  à 150°, après l’avoir enduite d’huile, de miel, de sel et de poivre moulu, de cumin et de cannelle et de coriandre moulues et poser des parcelles  de beurre sur le dessus. L’épaule prendra une belle couleur caramélisée. La retourner plusieurs fois et l'arroser souvent.

– Faire blanchir à l’eau bouillante pendant 5 minutes et éplucher les amandes. Faire tremper les raisins secs dans un bol de bouillon tiède.

– Laver et éplucher les légumes sauf le potiron. Couper les courgettes et les carottes en grosses rondelles, les navets en quartiers et le potiron en tronçons, les poivrons verts en lamelles. Blanchir le chou vert coupé en quartiers 5 minutes à l’eau bouillante salée. Laver et faire revenir les piments à la poêle sans les brûler. Eplucher et laver les pommes de terre et les couper en deux.

– Laver la viande et l’essuyer au papier-torchon. Faire chauffer l’huile dans un grand faitout ou, plus logique si elle est suffisamment grande, une marmite à couscous. Mais le couscoussier n’est pas obligatoire parce que j’utilise une méthode de cuisson de la semoule qui n’a rien de traditionnelle, comme vous le verrez plus loin.

– Faire revenir les tranches de collier d’agneau et le poulet coupé en 8 avec 500 g d’oignons émincés. Ajouter les tomates fraîches émondées et épépinées, coupées en quartiers, la pulpe de tomates et le concentré délayé dans un peu d’eau, et les pois chiches égouttés. Ajouter une cuillerée à soupe d’harissa. Mélanger et laisser cuire à découvert 8 à 10 minutes.

– Ajouter ensuite les légumes, sauf le potiron, les pommes de terre et les piments. Mouiller avec 1,5 litre d’eau chaude et ajouter les épices : du sel, une quinzaine de grains de poivre, 1 cuillerée à soupe de ras-el-hanout, 1 cuillerée à café de cannelle, 1 cuillerée à soupe de cumin, 1 cuillerée à soupe de coriandre. Couvrir et monter à ébullition. Ecumer si nécessaire. Laisser cuire 1 heure. 30 minutes avant la fin, mettre les pommes de terre. ¼ d’heure avant la fin, mettre le potiron.

– Pendant ce temps, faire revenir 250 g d’oignons à l’huile à feu doux, pour les rendre translucides. Ajouter les raisins secs égouttés, saler, poivrer et ajouter une cuillerée à café de cannelle et une de curcuma. Laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes et ajouter les amandes. Eteindre le feu. Faire revenir les piments à la pôele avec un peu d'huile d'olive et laisser cuire quelques minutes à feu plus doux. 

– Pour la préparation des boulettes de bœuf, mélanger à la viande le persil ciselé, l’œuf entier, la mie de pain pressée ou la farine de matzos, un peu d’huile, sel et poivre, un peu de cumin. Bien malaxer à la main. Mouiller ses mains et faire de petites boulettes. Mettre un peu de bouillon dans une sauteuse et faire cuire les boulettes une dizaine de minutes.

– Piquer les merguez avec la pointe d’un couteau et les faire dorer à la poêle sans matière grasse. Vider régulièrement la graisse qui se dégage des merguez de la poêle.

– La semoule précuite : mouiller la semoule avec le même volume d'eau boulillante salée et laisser gonfler sous un torchon. Séparer les grains à la fourchette et, au moment de servir, passer au micro-ondes pour réchauffer en deux fois ou plus (3 ou 4 minutes). Séparer les grains à nouveau avant de servir.

– Pour dresser les plats : dans un grand plat de service disposer la semoule et dessus les morceaux de collier d’agneau et de poulet en alternance avec les merguez et les boulettes. Décorer avec les piments. Ajouter un assortiment de légumes et des pois chiche. Le reste ira dans un plat à part.

– Découper l’épaule confite en tranches et la disposer dans un plat. Mettre le bouillon et les légumes à part dans un plat creux. Réchauffer les oignons et les amandes, les verser dans une saucière et servir accompagné de coupelles d’harissa délayée dans un peu de bouillon.

Une variante : supprimer le chou et le remplacer par 6 petits artichauts violets, tournés (premières feuilles retirées, le fond éclairci, les feuilles restantes raccourcies d’un tiers, badigeonnés au citron et plongés dans le bouillon ¼ d’heure avant la fin de la cuisson. Coupez-les en deux avant de sevir.

 

 

 


01 novembre 2019

FOIES GRAS POUR LES FÊTES


 

COMMANDEZ VOS FOIES GRAS 

Anniversaire, dîner entre amis

apéro en janvier, pot de départ en février…

 

Réception des commandes par mail

Contact en haut de page

 

 

FOIE GRAS ENTIER

 

 Terrine de Foie gras de canard mi-cuit origine sud-ouest

 En barquette de 400 g

 de 6 à 8 personnes

 

 Préparé au vin blanc

montbazillac, pécherinc du vic bihl, jurançon ou sauternes

au prix de  90 euros

 Avec pain d’épices et confiture d’oignons + 20 euros

 

Conservation 10 jours au réfrigérateur

ou 3 mois au congélateur

 

Livraisons sur Paris uniquement...

... mais vous pouvez venir chercher votre commande

Prévoir les commandes par mail 3 jours à l’avance

Fabrication quotidienne

 

 

Posté par MK30 à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juin 2015

BRUNCH GOÛTATOIRE ET TERRINE DE LAPIN EN GELÉE

Toutes les occasions sont bonnes pour se réunir en famille. Valentine rentre d'Amérique du sud et nous l'accueillerons ce dimanche avec un brunch goûtatoire qui permet aux uns d'arriver tôt – 14 heures – et aux autres, les très jeunes, de faire une bonne sieste avant de venir.

Ce buffet – composé de plus de 20 fruits et légumes – comprend, pour dix personnes :

– la caponata ;

– le coleslow ;

– la salade de pousse d'épinard, tomates cerises, parmesan, olives vertes, pignons de pin, huile d'olive et vinaigre balsamique ;

– la terrine aux deux saumons et avocat avec sa sauce avocat, crème fraîche, ciboulette et aneth ;

– la terrine de lapin en gelée (voir ci-dessous) avec cornichons et pain au levain grillé;

– le brownie-cheesecake marbré aux framboises ;

– le cookie géant d'Orane qui a fait son succès dans sa promotion à l'école de journalisme !

– et pour finir, la traditionnelle salade de fruits : aujourd'hui, melon vert d'Espagne, abricot, nectarines, bananes, poires.

Pour les boissons, prévoir jus de fruits, eaux minérales, café et thé.

 

TERRINE DE LAPIN EN GELÉE

Recettes de grands-mères, recettes de toujours ! Le lapin en gelée en est un des fleurons qui m’est transmis par Cousine Dominique. Ce plat vient tout droit de la Picardie de sa grand-mère qu’elle servait toujours avec une poignée de frites. Avec une salade verte c’est très bien aussi. A préparer la veille.

 

LAPIN EN GELÉE

TERRINE DE LAPIN EN GELÉE

• 1 lapin coupé en morceaux • 4 tranches de poitrine de porc fraîche • 2 échalotes • 1 oignon • 3 gousses d’ail • 2 carottes • 2 feuilles de laurier • 4 brins de thym • 10 brins de persil et d’estragon • 15 cl de vin blanc sec • 1 bouillon de viande • 250 ml d’eau • poivre et sel

– Préchauffer le four à 180°. Préparer le bouillon en émiettant le cube dans de l'eau chaude.

– Disposer deux tranches de poitrine au fond de la terrine. Poser la moitié du lapin et recouvrir d’oignon, d’ail, de laurier, de thym, d’estragon, de sel et de poivre, et recommencer. Terminer avec deux autres tranches de poitrine.

– Verser le vin blanc, et finir avec le bouillon de façon a bien recouvrir les ingrédients. Mettre le couvercle de la terrine.PLAT PYREX

– Placer au four pour 2 heures. Vérifier la cuisson avec une fourchette.

– Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pour 24 heures.

 

 

19 décembre 2013

QUAND LES 12 COUPS DE LA FÊTE SONNERONT... LA DINDE LAQUÉE SERA CUITE

 

Pour être fin prêt pour régaler vos convives, je vous propose, ces prochains jours, de nouvelles recettes pour ces festivités 2013 qui s’annoncent, en espérant vous apporter idées, rappel des traditions et sentiers nouveaux ! N’oubliez pas qu’avec des bons produits, on s’en tire toujours mieux. Aujourd’hui, une interprétation de la volaille sacrée de Noël : la dinde laquée. N’hésitez pas à parcourir les rubriques « LE POULET DANS TOUS SES ÉTATS ET SES COPAINS DE BASSE-COUR », "PLATS" et « BUFFETS ET REPAS DE FÊTES », pour d’autres recettes. 

DINDE LAQUÉE

DINDE LAQUÉE

• 1 dinde • 40 cl de vin rouge corsé • le zeste et le jus de 2 orange • 12 figues sèches • 12 pruneaux • 6 cuillerées à soupe de sauce soja • 6 cuillerées à soupe de miel • 2 pincées de 4-épices • 1 bâton de cannelle • 1 cuillerée à café de graines d’anis vert • sel et poivre

– Préchauffer le four à 240°.

– Saler et poivrer la dinde, la poser sur une grille.

– Mélanger la sauce soja avec le miel et les 4-épices. Badigeonner la dinde avec un pinceau.

– Placer la grille au-dessus d’un plat allant au four, rempli de10 cl d’eau. Enfourner la dinde et la cuire pendant 40 minutes, en arrosant tous les ¼ d’heure. Baisser la température du four à 210°. Continuez la cuisson pendant 1 heure et 50 minutes en badigeonnant toujours la dinde.

– Retirer la dinde du four et la réserver, enveloppée dans deux épaisseurs de papier alu et un torchon.

– Verser le vin rouge dans le fond du plat et faire réduire la sauce. Ajouter le zeste et le jus des oranges ainsi que la cannelle et l’anis. Saler et poivrer. Ajouter les pruneaux et les figues sèches. Laisser cuire 10 min.

– Découper la dinde en morceaux et servir dans les assiettes avec les fruits et la sauce.

Pour accompagner ce plat, une cuillerée de pommes de terre sous toutes leurs formes, roestis, duchesses, gratins, baluchons, soufflées, sautées ou écrasées fera plaisir.

 

23 octobre 2013

FONDANT AU CHOCOLAT EXPRESS MICRO-ONDES

Une envie subite d’une douceur chocolatée ? une arrivée impromptue ? Suit la recette idéale pour accompagner thé ou café. En un tournemain, 5 minutes chrono, on obtient un gâteau express léger et savoureux. Si vous doublez les ingrédients, doublez aussi le temps de cuisson en vérifiant avec un couteau pointu au bout de 3 minutes.

 

IMG00186

FONDANT AU CHOCOLAT EXPRESS MICRO-ONDES

4 parts

• 1/3 plaquette de 200 g de chocolat dessert 52 % • 70 g de beurre • 60 g de sucre • 1 sachet de sucre vanillé • 2 œufs • 30 g de farine • ½ cuillerée à café de levure chimique • ½ bouchon de whisky • fève tonka râpée • 1 pincée de sel

– Placer le chocolat et le beurre coupés dans un bol au micro-ondes. Faire fondre pendant une minute. Lisser le mélange et laisser refroidir.

– Pendant ce temps, battre les œufs entiers avec les sucres. Ajouter le mélange chocolat/beurre. Ajouter le sel, le whisky et la pointe de fève tonka râpée. Mélanger la levure à la farine et incorporer au mélange.

– Verser dans un petit plat carré (18 cm) sans beurrer ni fariner car il n’accroche pas. Placer au micro-ondes pour deux minutes.


19 août 2013

GÂTEAU CROUSTILLANT AU CHOCOLAT ET POIRES

Comme décrit précédemment dans l"Histoire d'un faux râtage", même si la réalisation de cette recette m'a donnée des sueurs froides, il n'y a que le résultat qui compte. C'est un gâteau remarquable !

GÂTEAU CROUSTILLANT CHOCO BANANE KIWI

GÂTEAU CROUSTILLANT AU CHOCOLAT ET POIRES

Pour le biscuit : • 120 g de chocolat noir • 4 œufs
• 2 cuillerées à café de Maïzena

Pour le croustillant :
• 100 g de chocolat au praliné
• 60 g de pralin (amandes et noisettes torréfiées à sec et concassées)
• 60 g de Gavottes + 20 g pour la décoration

Pour le fondant aux poires : • 
600 g de poires
• 30 g de beurre • 1 sachet de sucre vanillé

Pour la mousse chocolat :
• 220 g de chocolat noir
• 6 blancs d'oeufs
 • 1 pincée de sel

– Préchauffez le four à 150°.

– Préparer le biscuit :  faire fondre le chocolat.
Casser les oeufs et séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige très ferme. Quand le chocolat est fondu, ajouter hors du feu la Maïzena, les jaunes d'œufs, puis incorporer délicatement les blancs en neige.

– Beurrer et fariner un moule à charnière ou, comme moi, fabriquer un cercle avec un carton et des trombonnes, et verser la pâte. Enfournez, faire cuire environ 12 minutes.
Laisser refroidir le biscuit. Quand il est froid, démouler et réserver. 

GATEAU CROUSTILLANT EN PRÉPARATION– Préparez la mousse au chocolat : faire fondre le chocolat, monter les blancs en neige ferme, avec une pincée de sel. Incorporer délicatement les blancs au chocolat et réserver au frais.

– Préparez le croustillant : • faire fondre le chocolat praliné, ajouter le pralin et mélanger. Concasser grossièrement les gavottes, et les ajouter au mélange. Réserver.

– Préparez le fondant aux poires : laver et éplucher les fruits, couper en dés, verser le sucre vanillé, et faire dorer dans une poêle pendant environ 6 mn, puis réserver.

– Montage du croustillant : chemiser le moule de film alimentaire. Déposer au fond le biscuit chocolat. Recouvrer du mélange praliné aux gavottes. Couvre ensuite du fondant au poires. Terminer par la mousse chocolat et réserver au frais pour au moins 3 heures.

– Concasser les 20 g de gavottes restantes et les étaler tout autour, ça devrait coler !

VARIANTE : j'ai réalisé ce gâteau avec un fondant de rondelles de bananes et de kiwis, ainsi qu'en remplaçant le chocolat praliné et le praliné par des amandes effillées (cuisine du placard !) avec beaucoup de succès.

 

20 juillet 2013

TERRINE DE POULET AU CITRON EN GELÉE

Invitée au délicieux buffet préparé par Serge, mon frère, qui présentait son petit-fils Sasha aux amis, j’ai goûté un plat qui m’était inconnu : la terrine de poulet au citron en gelée. J’ai ainsi découvert une terrine délicate, le poulet parfaitement tendre comme jamais, un parfum léger de citron, bref, un régal pour les beaux repas d'été, et les pique-nique. je vous donne ma version d’une recette que j’essaie avec vous de reconstituer. Donnez-moi votre avis.

TERRINE DE POULET AU CITRON EN GELÉETERRINE DE POULET AU CITRON EN GELÉE

• 4 gros filets de poulet • 2 citrons jaune • 1 citron baldi (conserve au gros sel) • 20 cl de vin blanc • 80 cl d’eau • 2 cubes de bouillon de poule • 1 bouquet garni • 1 branche de céleri • persil • ciboulette • estragon • sel et poivre

Pour la gelée
• 5 feuilles de gélatine • 5 à 10 cl de jus de citron selon votre goût

 – Préparer un bouillon de poule avec les cubes, 80 cl d'eau et 20 cl de vin blanc, un bouquet garni, le céleri et le citron baldi coupé en 4 quartiers, sel et poivre.

– Faire pocher les blancs de poulet dans le liquide bouillant pendant 15 minutes. Les retirer et les couper en petits morceaux. Les liter en poivrant et ajoutant la ciboulette et l'estragon frais entre les couches. Vérifier l’assaisonnement. Réserver le bouillon de cuisson.

POULET FRAIS

– Filtrer 50 cl de bouillon de cuisson. Verser le jus de citron et vérifier l’assaisonnement. Ramolir la gélatine dans l’eau froide pendant 5 min, puis la dissoudre dans le mélange bouillant.

– Verser sur la terrine. Refroidir et réserver au frais 24 heures au minimum avant de servir.

Servir avec une salade verte.

 

18 juillet 2013

TIRAMISU REINE-CLAUDE ET FLOC DE GASCOGNE

Je participe à mon premier concours de création de desserts, à partir du floc de Gascogne. Voteriez-vous pour moi ?

Présentation

Une recette de dessert facile à réaliser, comportant deux produits de consommation courante et donc aisés à trouver dans le commerce : le floc de Gascogne et les prunes reine-claude. Rien à dire sur le mascarpone que l’on trouve dans toutes les superettes, et les amaretti qu’on peut, bien entendu, remplacer par tout biscuit en réserve chez soi.

Le floc de Gascogne bien doux réhaussera le goût prononcé de la reine-claude, prune qui peut avoir un peu d’acidité. Le biscuit et la crème feront la balance et apporteront un goût sucré assuré.

REINES-CLAUDES

TIRAMISU REINE-CLAUDE ET FLOC DE GASCOGNE

 Ustensiles

• 1 fouet • 1 bol • 4 coupes à glace • une plaque pour la dentelle de caramel

 Pour 4  personnes

• 250 de mascarpone •  50 g de sucre glace • essence de vanille • 1 flacon de crème fleurette bien froid • 250 g de reine-claude dénoyautées •  4 amaretti (macarons italiens)

Pour le sirop

• 5 cuillerées à soupe de floc de Gascogne rosé • 3 cl de vinaigre balsamique blanc • 50 g de sucre • poivre 5 baies

Pour le décor

• un caramel avec 90 g de sucre et 3 cuillerées à soupe d’eau

 – Placer le fouet et le bol de la chantilly au frais avec la crème fleurette une heure avant usage.

– Préparer le sirop. Chauffer le floc avec le vinaigre balsamique blanc, le sucre et 5 tours de moulin à poivre. Laisser épaissir pendant 15 minutes.

– Laver et dénoyauter les reine-claude, les couper en deux, les arroser avec le sirop, bien les enrober, et mettre au frais pendant une heure.

– Lisser le mascarpone au fouet, ajouter le sucre glace et 3 gouttes d’essence de vanille. Monter la chantilly et mélanger au mascarpone.

– Egoutter les reine-claude en réservant le sirop pour tremper les macarons.

– Monter les coupes : tremper les amaretti dans le sirop, les écraser dans les coupes. Répartir la crème sur le dessus et décorer avec les reine-claude. Terminer en versant le sirop passé, pour le débarrasser des petites miettes de gâteaux. Faire deux couches si possible. Placer au frais.

– Faire un caramel avec le sucre et l’eau, jusqu’à coloration ambrée. Le verser sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Laisser refroidir 1 à 2 minutes, puis dessiner des formes avec le dos d’une cuillère. Recouvrir d’une seconde feuille de papier et passer au four à 150° pendant 10 minutes. Une fois refroidi, découper de larges morceaux que vous piquerez dans chaque coupe.

 

02 juillet 2013

TOURTIÈRE, CROUSTADE, QUEL PASTIS !

Photo de Orane Scherschel, ma petite !

Photo de Orane Scherschel, ma petite !

TOURTIÈRE, CROUSTADE, PASTIS

Bonne émission ce soir sur France 2, le concours de chef pâtissier. Le petit voyage des participants à Penne d’Agennais m’a rappelée la recette de croustade que je vous avais proposée en mars 2012. Je lui ai ajouté un décor de dentelle de caramel du plus bel effet, à retrouver dans les Trucs et Astuces. Cliquez et trouvez les deux recettes sur mon blog. 

Le travail de la difficile pâte à tourtière est simplifié par l’utilisation de feuilles de brik. De fait, c’est la recette de la pastilla marocaine sucrée dont la tourtière est un héritage direct. Quant au pastis, ce n’est qu’une des variations de la même recette, native du Gers.

Alors, à vos fourneaux pour une délicieuse recette aux pommes !

 

 

23 juin 2013

BUFFET A L'ORIENTALE POUR 30 PERSONNES

Ça y est, c’est reparti pour l’organisation de grands buffets. Je sais que vous cherchez souvent sur Internet des idées pour recevoir. Alors, je ne peux résister à vous soumettre le rendez-vous d’hier soir qui fêtait les formidables résultats musicaux de la jeune pianiste Mariam et du jeune flûtiste Dario, mes amis.

A l’initiative de Caty, la maman de Mariam, j’ai investi sa cuisine pendant une journée, pour un buffet mémorable et d’un coût qui est resté modeste, jusqu’à l’arrivée du vin et du champagne (avec modération) ! Pas de grandes nouveautés dans les recettes, que vous retrouverez grâce aux liens sur mon blog ; mais c’est l’ensemble qui a produit son effet, ce mélange de saveurs des 17 fruits, légumes, et herbes agrémentés d’épices et deux plats chauds, l’un de crevettes et l’autre de keftas. Et, bien entendu, l’apothéose, le feu d’artifice des desserts simplissimes qui fait que nos téléphones ne cessent de sonner aujourd’hui. C’est le strudel aux cerises qui a remporté tous les suffrages, une recette ancestrale qui me fait adorer encore plus mes origines, si cela était possible !

Une précision : chaque recette, hormis le temps d’épluchage et d’éminçage des légumes (mot absent du dico, mais 1947 - Bulletin de la société chimique de France), ne prend pas plus de 5 à 10 minutes de préparation, strudel compris. Nettement plus pour rouler les boulettes voir "TRUCS ET ASTUCES", même avec deux petites-mains compatissantes.

En lien, une variante ou la recette complète en question sur mon blog. Voir aussi le buffet libanais pour 120 personnes.

 

ENTRÉES

 • Carottes au cumin. 1,5 kg de carottes coupées en rondelles, cuites à l’eau et assaisonnées d’huile d’olive, de jus de citron, de belles gousses d’ail, sel poivre et cumin.

• Betteraves au cumin. 3 paquets de betteraves cuites, coupées en petits dés, 1 gros oignon, huile d’olive, citron, sel poivre et cumin.

Pommes de terre à l'harissa. 2 kg de pommes de terre cuites avec la peau, épluchées et coupées en rondelles. Mélanger 1 petit bol d’huile d’olive à 3 cuillerées à soupe d’harissa et du sel. 

• Crevettes, ail et graines d’anis. 3 paquets de grosses crevettes surgelées, avec la queue, 2 gousses d’ail, 1 cuillère à café de graines d’anis, coriandre fraîche, sel et poivre. 

TABOULE

• Taboulé libanais. 500 de couscous moyen, 1 concombre, 4 tomates, légumes coupés en petits dés, 2 bouquets de persil frisé ciselés, le jus de 6 citrons, sel et poivre et huile d’olive au moment de servir. A faire 6 heures à l’avance. 

 

POIVRONS GRILLÉS

 

Poivrons marinés. 2 kg de poivrons vert, rouge, jaune, cuits entiers au four pendant une heure. Ensuite refroidissement dans un sac plastique pour faciliter l’épluchage. La peau part ainsi toute seule. Ajouter ail, huile d’olive, cumin, sel et poivre. A préparer la veille.

J’avais prévu des petits feuilletés chauds à la feta et coriandre qui finalement sont passés à l’as. Dommage, cela aurait bien complété la variété du buffet d’entrées somme toute très coloré. 

 PLAT

 • Tajine de keftas à la tomate. Pour la sauce tomate, utiliser deux grands et larges plats de cuisson, deux grands poêles font l’affaire. Faire une sauce tomate répartie dans les deux plats avec 2,5 kg de tomates en boîtes, 2 grands packs de coulis de tomates, 4 cuillerées à soupe de concentré de tomates, 3/4 litre d’eau, 1,5 kg de carottes coupées en tronçons de 2-3 cm., 4 gros oignons, cumin, coriandre, cannelle, ras-el-hanout, sel poivre, coriandre fraîche. Laisser cuire une bonne demi-heure. On peut, bien entendu, utiliser des tomates fraîches mais la cuisons est plus longue et plus risquée avec les tomates que l’on trouve actuellement. 

KEFTAS TOMATE

Préparer les keftas : pour une bonne tenue, je fais ma recette classique de boulettes tout bœuf, avec 3,6 kg de viande hachée, 6 œufs, 3 gros oignons, un bouquet de persil plat ciselé, 2 cuillerées à soupe bombées de farine de pain azime (qu’on peut remplacer par ½ baguette rassise et trempée dans de l’eau et du lait et bien essorée), cumin, coriandre, sel et poivre.

Mouiller légèrement les mains et rouler des boulettes dans les paumes de la taille d’une noix. Les plonger dans la sauce, sans les superposer, les retourner à mi-cuisson. Et laisser cuire 10 mn avant de servir. Si, comme moi, vous n’avez pu poser toutes vos boulettes dans les plats, passer le restant au four pendant ¼ d’heures à 180°, en les retournant à mi-cuisson également. Celles-ci peuvent se déguster froides avec les entrées.

DESSERTS

Salade de fruits rouges. 3 kg de fraises, 2 barquettes de framboises, 1 gros sachet de fruits rouges mélangés surgelés, pour ne pas dire tout en le disant, de chez Picard, un peu de sucre pour dégeler les fruits plus vite, 1 jus de citron.

• Glaces riches et variées. Glace libanaise aux pistaches et fleur d’oranger, glace aux figues et à la cannelle, glace au caramel beurre salé, glace vanille, sorbet à la mangue.

 

PICT0001_2

• Strudel aux cerises. Pour deux gâteaux, 2 rouleaux de pâte feuilletée, 2 bocaux de cerise dénoyautées au sirop (ou au naturel), 350 g de beurre, 250 g d’amandes pilées, 150 g d’amandes effilées, écorce d’un demi-citron émincée, 120 g de sucre glace. La suite sur le blog !

Comme cela a dû vous sauter aux yeux, et en toute logique, les trois desserts s’accordent parfaitement ensemble et donc peuvent se servir dans la même assiette, ce qui simplifie hautement le service !

Coloré, goûteux, plaisant à tout le monde, donnez-moi aussi votre avis sur ce buffet dans un commentaire ou en cochant quelques étoiles si vous êtes d'accord !