31 décembre 2016

CHAPON FARCI AUX BOUDINS BLANCS

Une nouvelle façon de cuire la chapon qui le débarrasse d’une bonne partie de sa graisse inutile. Sa farce fine aux boudins blancs est particulièrement goûteuse.

 

chaponCHAPON FARCI AUX BOUDIN BLANCS

• 1 chapon moyen de 2,8 kg, 8 poires conférence • 500 g de châtaignes • 1 livre de quartier de figues surgelés • 3 échalotes en chemise • 1 kg de pommes de terre grenaille lavées et non épluchées • 3 bouillons cube de bœuf • 3 litres d’eau bouillante • laurier• Sel et poivre • Huile d’olive• 30 gd de beurre

Pour la farce

• 2 boudins blancs • 3 tranches de jambon de Paris • 400 g de champignons de Paris • 5 châtaignes prélevées sur la garniture • 1 poignées de cèpes déshydratés • Sel • poivre • 1 bouchon de cognac

 

– Commencer par réhydrater les cèpes dans un petit bol d’eau tiède.

– Plonger le chapon dans un bouillon corsé fait de 3 bouillons cubes et d’eau bouillante. Ajouter une feuille de lairoer. Laisser bouillonner pendant 15 minutes, égoutter et refroidir.

– Pendant ce temps, hacher au mixer le jambon, les champignons de Paris, les cèpes, les châtaignes et mouiller avec le cognac. Vérifier le sel et poivrer généreusement. Réserver.

– Ajouter à la farce les boudins coupés en grosses rondelles . Farcir le chapon, coudre si nécessaire ou positionner l’ouverture en l’air pendant la première cuisson. Saler et poivrer généreusement. Arroser d’huile d’olive et poser quelques parcelles de beurre au-dessus

– Enfourner le chapon à four froid à 210°. Laisser cuire ¾ d’heure, puis retourner et ajouter 400 g d’eau dans le fond du plat.. Continuer la cuisson pendant 1h30 en arrosant et retournant la bête toutes les demi-heures.

GRATIN POTIMARRON

– Prélever l’excédent de jus et le faire chauffer dans une cocotte, plonger les pommes de terre et laisser cuire à feu doux pendant ½ heure. Eteindre.

– Ajouter les demi-poires conférence autour du chapon avec les châtaignes, les figues et les échalotes. Laisser cuire 1 heure. Couvrir de papier d’aluminium si la bête est suffisamment bronzée.

Découper et servir avec la garniture et l’accompagnement de pommes de terre et le gratin de potimarron. Bon appétit !

 

 


24 décembre 2016

MON MENU DE NOËL 2016

Nouvelle version du dîner de Noël que je vous ai proposé en octobre, cette fois à usage personnel ! Une main immobilisée, voilà le bon prétexte pour en faire le moins possible pour ce dîner de Noël que je souhaite passer seule, comme la plupart des années. Chez moi, Noël c’est en janvier, famille décomposée-recomposée oblige !
Aidée de produits surgelés de choix, j’ai concocté mon repas idéal : coquilles saint-jacques, canard, pommes de terre et glace, pour un dîner qui sera parfait, je le sens… Bien entendu, la plupart des surgelés me servent de base, épluchés, prêts à l’emploi, pour des recettes faciles à réaliser mais goûteuses.

GINAIMKA

• Comme je l’ai déjà fait remarquer, je ne bois pas d’alcool. Ce soir, exception à l’habitude, je vais me surprendre avec un petit cocktail, le Ginaimka de ma composition qui va dater : gin, sirop de dattes, sirop de gingembre, jus de citron vert et glaçons. J'ai allégé en alcool et rempli le verre avec un indian tonic bien connu. Et j’espère aller tout droit, malgré cela, jusqu’au bout du dîner !

• En entrée, un petit risotto aux coquilles saint-jacques et aux moules (surgelées).

RISOTTO COQUILLE ET MOULE

 

• Pour suivre, un confit de cuisse de canard (surgelé) avec une cocotte épicée de poires Rocha, figues, champignons de Paris, cèpes (déshydratés) et châtaignes, accompagnée de baluchons de pommes de terre au lard.

CONFIT DE CANARD

 

BUCHETTE CHOCOLAT MENDIANT

• Le dessert : une bûchette au chocolat glacée, façon mendiant (surgelée), sortie de sa boîte 5 minutes avant la dégustation. Et des fruits pour terminer.
Un dîner à consommer lentement et le tout arrosé de Salvetat tempérée…

GINAIMKA 2

Toutes les recettes nouvelles sont à la suite et en lien.

 

 

 

27 décembre 2012

PINTADE "BASSE TEMPÉRATURE" AUX FRUITS D'HIVER (28)

De la cuisson à « basse température », je crois qu’on peut tirer le meilleur avec la volaille. Peau craquante, chair moelleuse, ce fut la grande nouveauté et la plus grande réussite de mon Noël 2012 !

pintade aux fruits d'hiver

PINTADE « BASSE TEMPÉRATURE » AUX FRUITS D’HIVER

Pour 4 personnes 

• 1 grosse pintade sans barde • 150 g de farce fine (hachis de volaille ou boudin blanc, jambon, champignons, foie, 4 épices, sel et poivre)• 4 petites poires rocha (à défaut louisebonne, à défaut conférence) •4 petites pommes (canada ou reinette ou autre acide) • ½ citron • marrons et champignons variés (le mélange Picard est très bien aussi) • 1,5 bouteille de vin blanc liquoreux (sauternes, montbazillac, pencherinc du vic bihl ou jurançon) • 2 cuillerées à soupe de miel • 1 cuillerée à café de gingembre en poudre • sel et poivre

– Porter à ébullition le vin liquoreux avec le miel et le gingembre. Baisser le feu et laisser frémir 10 minutes.

– Eplucher les poires et les pommes entières. Citronner les fruits et pocher les poires 10 minutes dans le vin. Les égoutter ; faire réduire le sirop de moitié.

– Laver, essuyer, saler et poivrer l’intérieur de la pintade et y glisser la farce. Fermer avec un peu de ficelle de cuisine. Déposer la bête huilée, salée, poivrée et beurrée dans le grand plat du four.

– Démarrer à four froid à 100°, pour 2h30 de cuisson. Arroser avec le vin mélangé à la graisse du fond du plat pendant toute la cuisson en retournant régulièrement. Placer les poires autour au bout d’une heure.

– Laver, couper les bouts de queue des champignons. Les émincer. Egoutter les marrons, les rincer.

– Après les 2h30 de cuisson, entourer de demi-pommes, ainsi que des marrons et des champignons. Monter la température à 240°, le tout pendant une demi-heure. Retourner la pintade pour la dorer sur toutes ses faces, ce qui intervient rapidement.

Pour le service, un plat rond et creux fera l’affaire. Disposer les morceaux de pintade autour avec les petites poires et les demi-pommes et verser les marrons et les champignons au centre avec la farce découpée. Verser le reste de la sauce qui est joliment caramélisée dans une saucière.

Légèreté, goût, précision de la cuisson, en trois mots : c’est un grand plat !

Voir ussi la pintade aux choux de Bruxelles et la pintade au chou rouge.

 

08 décembre 2011

PAUPIETTES DE VEAU AUX LÉGUMES NOUVEAUX

PAUPIETTES DE VEAU AUX LÉGUMES NOUVEAUX  

PAUPIETTE ET JARDINIÈRE • 4 escalopes de veau • 2 tranches de jambon • 100 g de champignons • 100 g de chair à saucisses • 150 g de lardons fumés • 250 g d’oignons nouveaux • 250 g de carottes nouvelles • 100 g de navets nouveaux • 2 pommes de terre• 500 g de petits pois • quelques feuilles de laitue • 20 g de beurre • huile neutre • thym et laurier • sel et poivre • ficelle de cuisine

– Faire la farce : couper les bouts, laver et émincer les champignons. Les faire suer avec une goutte d’huile neutre à la poêle. Les hacher avec le jambon et ajouter la chair à saucisse. Saler et poivrer légèrement. Bien mélanger.

– Etaler chaque escalope, placer un quart de la farce au milieu refermer l’escalope en formant des baluchons ficelés.

– Faire revenir les paupiettes dans le beurre et une cuillerée à soupe d’huile, dans une cocotte. Laisser colorer et ajouter les lardons fumés.

• Eplucher les oignons, les garder entier avec un morceau de queue. Eplucher les carottes, les pommes de terre et les navets, les laver et les couper en petits dés. Ecosser les petits pois. Laver la salade.

– Ajouter les légumes dans la cocotte et verser un peu d’eau chaude à hauteur des légumes. Mettre le thym et le laurrier, saler et poivrer légèrement. Couvrir et laisser cuire à feu doux 40 minutes. Piquer une paupiette avec une brochette. Si du liquide clair s’écoule, la paupiette est cuite.
Voir aussi l'escalope à la crème et aux champignons.

 

 

 

 

 

03 décembre 2011

✩ RÔTI DE BŒUF EN CROÛTE À LA ROSSINI, FORESTIÈRE, ETC

 

Préparer la veille une marinade où le rôti prendra ses aises : échalotes et ail entiers, thym laurier, sel poivre, cognac ou porto, huile d’olive

boeuf-en-croute

 RÔTI DE BŒUF EN CROÛTE À LA ROSSINI, FORESTIÈRE, ETC

• 1 kg de filet de bœuf (ficelé, non bardé) • 100 g de foie gras en bloc • 400 g de pâte feuilletée en bloc • 400 g de champignons de Paris • 2 oignons • 60 g de beurre • 3 cuillerées à soupe de vin blanc sec • 1 jaune  et 1 blanc d’œuf séparés• 1 pincée de noix de muscade râpée • sel et poivre

– Peler et émincer les oignons. Nettoyer et laver les champignons. Faites revenir les oignons dans 30 g de beurre, ajouter les champignons et laisser les cuire jusqu’à complète évaporation de l’eau.
Mouiller ensuite la préparation avec le vin blanc et laisser refroidir. Passer le mélange au mixer pour le réduire en purée. Incorporer le reste de beurre par parcelles. Assaisonner avec une pincée de noix de muscade, du sel et du poivre.

– Préchauffer le four à 220°. Bien sécher la viande avec du papier torchon. Puis saisir la viande pendant 10 minutes. Laisser refroidir, vérifier l’assaisonnement en sel et poivre.

– Etaler un carré de pâte feuilletée sur un plan de travail fariné. Badigeonner le bord du carré avec le blanc d’œuf sur 1 cm de largeur. Etaler la moitié de la farce aux champignons sur la pâte. Recouvrir de la moitié du foie gras découpé en fines tranches.

– Placer le rôti au centre, le couvrir avec le reste de foie gras et ensuite de farce. Refermer la pâte sur le tout en ayant soin de bien souder les bords, et faire pression avec une fourchette.

– Mettre le rôti en croûte dans le plat allant au four. Battre les jaunes d’œufs et badigeonner la pâte au pinceau. Cuire au four chaud pendant 30 minutes. Puis laisser le rôti dedans recouvert de papier d’alu, porte entrouverte, pendant 10 minutes encore.

Si il y a un excédent de pâte, l’utiliser pour faire un décor avec des emporte-pièces : feuilles, étoiles, chaussons… à poser avant cuisson ou cuits à part pour décorer le plat.

DERNIÈRE HEURE : Pour éviter l'effet "pâte mouillée" sous le rôti, cuire au four une bande de pâte de la largeur du rôti, pendant 10 minutes au four avant l'enrobage.

 


25 novembre 2011

CHAPON AUX FRUITS D’HIVER

CHAPON FRUITS D'HIVER

CHAPON AUX FRUITS D’HIVER

Pour huit personnes 

• 1 beau chapon • 10 petites poires d’Espagne • 10 petites pommes • ½ citron • 1 grosse boîte de marrons entiers • 500 g de champignons (giroles ou champignons de Paris) • 1,5 bouteille de vin blanc liquoreux (sauternes, montbazillac, pencherinc du vic bihl, jurançon) • 3 cuillerées à soupe de miel • 1 cuillerée à café de gingembre en poudre • 2 petits-suisses mélangés à un peu d'ail émincé • sel et poivre

– Porter à ébullition le vin liquoreux avec le miel et le gingembre. Baisser le feu et laisser frémir 10 minutes.

– Eplucher les poires et les pommes entières. Citronner les fruits et pocher les poires 10 minutes dans le vin. Les égoutter ; faire réduire le sirop de moitié.

– Laver, essuyer, saler et poivrer l’intérieur du chapon, y glisser la farce. Le déposer dans le grand plat du four enduit de beurre, les filets au fond du plat. La graisse du dos va fondre et s'écouler sur les blancs qui, positionnés ainsi, ne sècheront pas au bout des 2h30 de cuisson, en moyenne.

– Mettre à four froid à 180°, à raison d’une demi-heure par livre. Arroser avec le vin pendant toute la cuisson.

– Laver, couper les bouts de queue des champignons. Les émincer. Egoutter les marrons, les rincer.

– Une demi-heure avant la fin de la cuisson, entourer de poires entières et de quartiers de pommes, déposer aussi les marrons et les champignons.

Servir soit en plat joliment présenté, la bête entière entourée de son accompagnement, soit découpé, à l’assiette, avec une feuille de salade. Mettre la sauce à part en saucière. Si elle a pris un coup de chaud, elle est dicieuse car elle est caramélisée.

DERNIÈRE HEURE Une recette de farce pour vos volailles de fêtes : poêler le foie de la bête, découpé en petits morceaux, au beurre ou à la graisse (canard ou oie), hacher et ajouter 1 tranche de jambon, 3 marrons, 1 boudin blanc, 1 oignon, 3 beaux champignons. Lier avec un crouton de pain trempé 1/4 d'heure dans du lait, bien essoré et emietté. Saler, poivrer, ajouter une pincée de 4-épices et un bouchon d'un bon alcool comme l'armagnac ou le porto rouge. Laisser cuire 10 minutes à feu doux à couvert. Utiliser cette farce d'abord pour son goût, pour sa propension à rendre la bête très moelleuse, et aussi pour vous permettre de servir une dizaine de personnes avec une seule bête.

NOËL 2012 : Nous étions quatre autour d'une grosse pintade aux fruits d'hiver qui s'est révélée remarquable avec sa farce, ses poires rocha, ses pommes canada, ses marrons et champignons variés. Mais surtout, j'ai innové un autre mode de cuisson dit " à basse température" : mise à four froid à 100° pendant 2 heures, passage à 240°pendant 1/2 heure. Sans oublier d'arroser la bête tous les 1/4 d'heure. On obtient une volaille tendre et parfaitement dorée, et une sauce couleur caramel blond, onctueuse sans autre finition. En deux mots : la perfection !

 

24 novembre 2011

ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE

Ces œufs à la bourguignonne (9) se préparent indifféremment pochés, mollets ou durs. Faites comme vous le sentez. S’ils sont pochés ou mollets, présentez-les sur des tranches de pain et des croûtons grillés et aillés. S’ils sont durs, les couper en deux et les poser dans une timbale ou un petit plat creux. Le vin de la sauce au choix : beaujolais, côte-de-beaune, mercurey, gamay du Berry, passe-tout-grain de Bourgogne ou côte-du-rhône. Choix large et précis à la fois et, toujours avec modération, vous garderez le même pour le repas.

 

ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE  ŒUFS À LA BOURGUIGNONNE

Pour 4 personnes 

Cuisson mollets : 4 minutes, pochés : 8 minutes, durs : 10 minutes

• ½ litre de vin • 1 oignon • 2 échalotes émincées • 25 g de champignons• 1 bouquet garni • sel, poivre • 75 g de beurre • 25 g de farine • 8 tranches de pain grillées , aillées, beurrées

– Si les œufs sont pochés, les pocher 8 minutes dans le vin avant de faire la sauce. S’ils sont durs, les cuire à l’eau bouillante 10 minutes et les passer ensuite à l’eau froide pour les écaler facilement. S’ils sont mollets, toujours la même façon : une grande casserole d’eau vinaigrée et salée, plonger un par un les œufs cassés au préalable dans une tasse. Ne pas cuire plus de deux œufs à la fois, pendant 4 minutes.

– Mettre dans une cocotte saucière le vin, l’oignon et l’échalote émincée, les champignons parés et émincés, des queues de persil, une branche de thym, une demi-feuille de laurier, une pincée de sel et une de poivre.

– Faire bouillir et réduire de moitié. Ajouter 25 g de beurre manié avec la farine en parcelles et remuer au fouet pour lier. Laisser cinq mi nutes sur le feu et, hors du feu, ajouter des parcelles du reste de beurre.

– Passer au chinois. Sur pain grillé ou en timbale, poser les œufs et arroser de sauce. Servir bien chaud.

 

18 octobre 2011

CRÊPIAUX

PICT0001_1

Le menu du mercredi, jour des enfants, sera très facile à réaliser par eux-mêmes : les crêpiaux qui sont des petites crêpes de sarrasin un peu épaisses dont la pâte est mêlée à des lardons et oignons frits. J’y ai ajouté des champignons de Paris émincés, pour en faire un repas complet, servi avec une salade verte. Une petite entrée de tomates farcies au thon haché (voir « ENTRÉES»), et une salade de fruits chinoise par exemple, pur la couleur (voir « DESSERTS ») complèteront le festin. La pâte à crêpiaux doit être préparée la veille, couverte d’un torchon et rangée au frais.

 PICT0002

CREPIAUX

Pour 15 pièces environ (4 personnes)

La pâte

• 250 g de farine de sarrasin • 1 œuf • 1 cuillerée à café de sel • 15 cl de cidre • 300 cl de lait • 200 cl d’eau • 50 cl d’huile • beurre pour la poêle

La garniture

• 150 g de lardons • 250 g d’oignons émincés • 250 g de champignons émincés • huile neutre • 1 pincée de sel • poivre

– Faire un puits au centre du saladier de farine. Casser l’œuf entier, mélanger en incorporant le sel, le lait, puis l’eau. Terminer par l’huile. Mettre au frais une nuit.

– Le lendemain, faire frire lardons, oignons et champignons de la garniture. Saler légèrement et poivrer généreusement. Réserver et laisser refroidir.

– Mélanger la garniture à la pâte. Faire cuire les crêpiaux dans deux petites poêles à blinis à la fois, ou sur la crêpière électrique si elle comporte de petites alvéoles. Badigeonner de beurre. Verser une petite louche de pâte.

– Retourner le crêpiau quand la pâte forme des petits trous à travers lesquels le beurre remonte. Le temps de cuisson peut varier suivant l’épaisseur et la taille de la poêle. Il faut compter 3-4 minutes environ.

CRÊPIAUX

– Garder les crépiaux au chaud, sur le plat de service recouvert de papier d’aluminium.

A dévorer bien chaud. Si vous les préparez d'avance, posez les sur un plat de service bien à plat et réchauffer 10 secondes au micro-ondes

Posté par MK30 à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2011

POIRES D'HIVER

SÜT LI

L'hôte chinois, une fois qu'il a servi une succession de plats traditionnels, se doit de faire preuve de créativité. Il crée une atmosphère plus légère et humoristique en proposant des mets en trompe-l'œil comme cette imitation de poires.

POIRES D'HIVER SÜT LI

Pour 12 personnes

• 1 kg de pommes de terre 2 grosses cuillerées à soupe de maïzena

Garniture

• 250 g de crevettes fraîches, décortiquées, nettoyées et séchés • 100 g de champignons de Paris coupés en dé • 100 g de châtaignes d’eau coupées en dés • 2 pincées de sel • 2 pincées de sucre en poudre • 2 cuillerées à café de vin de riz de Shao Xing • 2 pincées de poivre blanc • 6 ou 8 gouttes d’huile de sésame

 • 2 cuillerées à soupe d’huile d’arachide • 2 tranches de jambon épaisses • 1 l d’huile de friture (arachide) • 4 œufs bien battus • 400 g de chapelure

– Peler et couper en dés les pommes de terre. Les faire cuire dans l’eau salée. Les sécher et les écraser en purée lisse. Incorporer la maïzena et réserver.

– Mélanger les ingrédients de la garniture. Préchauffer les deux cuillères d’huile dans un wok. Faire sauter la garniture environ deux minutes. Otez du wok et laisser refroidir.

PICT0006– Faire 12 portions de purée. Façonner un disque dans la paume de la main, déposer une cuillerée de garniture au centre et refermer la purée en forme de poire. Découper le jambon en tiges de poires.

– Faire chauffer l’huile de friture dans le wok jusqu’à ce qu’elle fume. Plonger les poires dans l’œuf battu, puis les rouler dans la chapelure. Les faire frire jusqu’à ce qu’elle soient dorées. Les sortir avec une écumoire et les égoutter. Servir aussitôt.

15 août 2011

POULET AUX POIREAUX ET AU CIDRE

Pour faire un bon poulet, il faut un bon poulet, et un bon poulet c'est plus rentable qu'un mauvais. La viande est plus compact, plus ferme mais bonne, comme le disait mon grand-père le boucher. Elle ne disparaît pas à la cuisson. Pas de problème avec la recette qui suit : le temps de cuisson fait que la viande n'est jamais sèche. Alors, à vos casseroles !

 

PICT0004

 POULET AUX POIREAUX ET AU CIDRE

 • un gros poulet coupé • 1 oignon • 2 échalotes • deux blancs de poireaux • sel, poivre • un fond de volaille • ½ l de cidre • un pot de crème • 1 jaune d’œuf • 250 g de champignons de Paris • beurre, huile • 2 cuillères à soupe de farine • calvados (facultatif)

 – Faire dorer le poulet dans l’huile et le beurre dans une cocotte. Flamber au calvados. Saler et poivrer. Ajouter les oignons, les échalotes et les blancs de poireaux émincés. Saupoudrer de farine et de fond de volaille. Mélanger. Mouiller avec le cidre. Laisser cuire pendant 45 minutes.

 – Emincer les champignons lavés, les émincer et les faire suer dans un peu de beurre jusqu’à disparition du liquide.

 – Mélanger la crème avec le jaune d’œuf. Ajouter une louche de sauce et mélanger. Reverser le tout dans la cocotte. Mélanger sans bouillir.

 Servir avec des pommes fruits en quartiers sautés au beurre, des pommes de terre vapeur, ou les deux !