07 novembre 2016

SACHERTORTE

SACHERTORTELa célèbre pâtisserie de Vienne, en Autriche.

Pour 8 personnes

• 7 œufs • 150 g de beurre mou (+ 30 g pour le moule)  • 150 g de chocolat noir corsé (à 82 % par exemple)• 150 g de farine • 200 g de sucre en poudre • 300 g de confiture de framboises

Pour le nappage :
• 150 g de chocolat noir (à 75 % par exemple) • 40 g de sucre glace • 30 g de beurre mou

– Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Fouetter les jaunes avec 150 g de sucre en poudre et le beurre mou, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
– Faire fondre le chocolat à feu doux avec une cuillerée à soupe d'eau. Incorporer le chocolat fondu et refroidi aux jaunes d'oeufs.
– Battre les blancs en neige ferme, en incorporant le reste de sucre en fin d'opération.  Ajouter alternativement la farine et les blancs d'œufs à la préparation au chocolat.
– Verser la pâte dans un moule à manquer beurré et fariné. Faire cuire 60 minutes à 180°C (vérifier la lame sèche d'un couteau à partir de 50 minutes). 
– Démouler le gâteau, le couper en deux dans le sens de l'épaisseur. Etaler une moitié de gâteau avec la confiture de framboises. Rassemblez les deux moitiés du gâteau.  Recouvrir le dessus et les côtés du gâteau avec de la confiture.
– Dans une casserole, faire dissoudre le sucre glace dans deux cuillerées d'eau. Ajouter le chocolat et le beurre. Faire fondre à feu et bien mélanger. Etaler le nappage sur le dessus et les côtés du gâteau assez vite pour qu’il ne durcisse pas.

Servir avec de la chantilly (crème fleurette battue avec des instruments réfrigérés et ajout de sucre glace en fin de brassage)

 

Posté par MK30 à 03:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 décembre 2013

LE DIPLOMATE

Un gâteau d’enfance qui réveillera bien des souvenirs. Nous avons-là typiquement la recette qui passe de génération en génération, avec des variantes : ma tante Renée mettait de la confiture de fraises, comme sa belle-mère qui faisait ces délicieuses confitures elle-même ! Ma mère collait les biscuits deux par deux avec la confiture et les plongeait dans la crème anglaise. Moi, je la suis, en mettant aussi ma cousine Dominique à contribution en montant une sorte de charlotte, en pressant le tout une nuit avant d’arroser de crème anglaise. J’ai trempé les biscuits dans un sirop parfumé et alcoolisé à base d’alcool de framboises, rescapée d’un flacon de ma production, daté de 2008, avec des framboises entières dont il reste un seul spécimen et d’alcool de fruit. Le kirsch et le rhum sont plus classiques, mais toutes les fantaisies sont permises. On obtient ainsi le plus léger des entremets.

Ce gâteau doit être préparer la veille du dîner. Je vous en donne la pratique pas à pas, ce qui explique la longueur de la recette, et non pas de la préparation qui ne prend que quelque 40 minutes.

 

La photo n'est pas terrible, mais l'entremet est extra !

IMG00238#1

DIPLOMATE

• 30 biscuits cuiller • 1 pot de confiture de framboises • 20 cl d’eau • 10 cl d’alcool de framboises ou kirsch ou rhum • 20 g de sucre • 10 g de sirop de canne • 1 l de lait • 1 gousse de vanille • 9 gros œufs • 180 g de sucre • décor dentelle de caramel avec 90 g de sucre et 3 cuillerées à soupe d’eau

– Commencer par préparer la crème anglaise inratable, méthode Thierry Marx : chauffer le lait à ébullition avec la gousse de vanille éventrée. Pendant ce temps, battre les jaunes d’œufs avec le sucre. Réserver les blancs pour un autre usage. Quand le lait monte, retirer la gousse, laisser la plaque chauffer à feu moyen, et verser le lait dans le mélange œufs/sucre en mélangeant rapidement. Reverser immédiatement la crème dans la casserole préalablement reposée sur le feu, et mélanger. La crème anglaise est prête. Mettre à refroidir dans une jatte, ou une bouteille avec bouchon, en la passant au chinois pour évacuer les bulles d’air Une fois refroidie, la recouvrir d’un film et d’un papier d’alu en cas de risques d’odeurs dans le frigo.

Pas de panique, c’est très rapide !

– Préparer le sirop : Chauffer l’eau avec les sucres, les faire fondre. Réserver dans une assiette creuse. Attendre le refroidissement qui rend une dizaine de minutes pour verser les 10 cl d’alcool de votre choix.

–Dans un compotier ou tout récipient en verre, pour la transparence, ou dans des ramequins individuels, déposer au fond, face bombée vers le fond, une premier couche de biscuits, préalablement trempés un par un dans le sirop alcoolisé, pas plus de 2 secondes. Les recouvrir d’une couche de confiture de framboises. Recouvrir d’une couche de biscuits trempés en formant  un sandwich.

– Continuer le montage du gâteau, en inversant le sens des biscuits, jusqu’en haut du plat.

Pour mon propre compotier, j’ai utilisé tous les biscuits en coupant deux biscuits en deux pour combler les trous à la base. J’avoue que deux biscuits de plus aurait rendu le plat plus esthétique. Mais, comme vous le verrez, la phase suivante supprimera tout défaut.

– Poser un film lâche sur le plat et une assiette, support d’un poids et glisser au réfrigérateur pour une nuit. Pour moi, j’ai formé un poids avec deux autres assiettes assez lourdes qui prennent peu de place en hauteur dans mon petit réfrigérateur.

– le lendemain, préparer la dentelle de caramel qu’on peut trouver dans les « TRUCS ET ASTUCES », avec les 90 g de sucre. A conserver dans le papier sulfurisé de la recette.

– Sortir aussi les deux plats du frigo, et arroser largement l’appareil avec la crème anglaise. Remettre au frais avec film et papier d’alu jusqu’au moment du dessert. Avant de servir, planter des morceaux de dentelles artistiquement dans le gâteau.

Retirer les poids gonfle et allège les biscuits.

Un petit rappel pour les blancs d’œufs, ils se conservent très bien quelques jours au réfrigérateur et deux mois au congélateur. Ils seront d’autant plus faciles à cuisiner. Les placer la veille de leur utilisation au réfrigérateur.

Et comme faire simple en cuisine n’est pas vraiment ma règle, avec le reste de crème anglaise et les blancs d’œufs réservés avec un peu de sucre glace, je propose une île flottante. Voulez-vous la recette ? Encore l’art d’accommoder les restes avec deux desserts pour le prix d’un !

Régalez-vous ! Et n’hésitez pas à me donner votre avis.