22 août 2015

CAKE AU YAOURT, CARAMEL, AMANDES, NOISETTES


Une recette facile de cake au yaourt, ici fait à la maison, caramel aux amandes et noisettes. Spécial gourmand !

 

CAKE YAOURT CARAMEL AMANDES

CAKE AU YAOURT, CARAMEL, AMANDES, NOISETTES

• 50 g de farine • 50 g d’huile neutre • 75 g d’amande en poudre • 2 œufs • 2 yaourts • 100 g de sucre • 1 sachet vanille • 1/2 sachet de levure chimique • 1 cuillerée à soupe de rhum (facultatif) • 1 pincée de sel

Pour le glaçage
• 80 g de sucre • 5 cl d'eau • 50 g de crème liquide • 3 cuillerées à soupe d’un mélange de fruits secs : amandes, noisettes, noix de cajou, cacahuettes, grossièrement concassées (au marteau !)

– Préchauffer le four à 180°.

– Mélanger les yaourts avec les deux œufs, les sucres et la pincée de sel. Ajouter l'huile. Incorporer la farine mélangée à la levure chimique. Ajouter ensuite les amandes en poudre puis le rhum.

– Utiliser un moule en silicone (comme ici) ou beurrer et fariner un moule à cake de taille moyenne. Verser la pâte.

CAKE CARAMEL YAOURT

– Enfourner pendant 50 minutes. Vérifier la cuisson à l’aide de la lame d’un couteau. Elle doit sortir sèche. Laisser tiédir ce cake sur une grille avant de le démouler.

–Préparer un caramel en faisant bouillir le sucre et l'eau jusqu'à obtention d’une couleur ambrée. Hors du feu, ajouter les fruits secs grossièrement concassés et la crème, mélanger. Quand le cake est froid, poser la casserole sur feu très doux pour faire fondre le bloc de caramel. Verser le caramel chaud sur le cake et laisser refroidir.

(Voir aussi le cake au citron (DESSERTS), le cake aux légumes, le cake aux asperges vertes (ENTRÉES)

 

Posté par MK30 à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


05 avril 2015

BOULETTES CRÈME, CHAMPIGNONS, MOUTARDE ET SPAETZELS

Une nouvelle utilisation de la viande hachée, des boulettes légères, variantes des fleischknepfle alsaciens. Avec une sauce à la crème, aux champignons – ici des cèpes et des champignons de Paris – et de la moutarde à l’ancienne en grain. Servies avec des spaetzels, c’est un plat qui plait à tout le monde, et aux enfants en particulier. (Voir aussi les boulettes de Shangai, les keftas tomates ou keftas pamplemousse)

 

BOULETTE CREMEBOULETTES SAUCE CRÈME, CHAMPIGNONS, MOUTARDE AVEC SPAETZELS
Pour 4 personnes

• 250 g de bœuf haché, 250 g de veau haché • 2 gros oignons + 1 oignon pour la sauce • 1 gousse d’ail • 2 cuillerées à soupe de persil ciselé • 1 cuillerée à soupe de coriandre ciselée• • 3 cuillerées à soupe de farine de matze (matze mehl) ou 1/3 de baguette de pain trempée au lait • 2 œufs • 1 cuillerée à soupe d’huile nature + 1 cuillerée pour la sauteuse • 1 cuillerée à café de cumin • 250 g de champignons de Paris • 1 dizaine de morceaux de cèpes déshydratés • 1 pot de crème fraîche de 20 cl • 2 cuillerées à café de moutarde à l’ancienne en grains • sel et poivre • 300 g de spaetzels

– Hydrater les cèpes dans un peu d’eau chaude pendant 10 minutes.

– Dans une sauteuse, faire revenir l’oignon dans 1 cuillerée d’huile. Ajouter les champignons de Paris lavés, base coupée et émincés. Verser les cèpes égouttés.

– Ajouter la crème fraîche et la moutarde. Mélanger et réserver.

– Mélanger à la fourchette les viandes, les œufs, la farine de matzes, l’huile, les oignons et l’ail coupés en petits morceaux, le persil et la coriande ciselés, le cumin, et assaisonner de sel et de poivre.

– Remettre la sauteuse à feu doux. Mettre une grande casserole d’eau salée à bouillir.

– Former une vingtaine de boulettes en se mouillant auparavant les mains. Les plonger dans la sauce en les espaçant. Laisser cuire 5 minutes et les retourner. Couvrir la sauteuse et laisser cuire 20 minutes.

– Jeter les spaetzels dans l’eau bouillante salée et laisser cuire de 18 à 20 minutes. Egoutter.

Servir les boulettes et la sauce aux champignons disposées sur les pâtes.

 

17 novembre 2013

VEAU ORLOFF

Une première : ce soir, j’ai réalisé un veau Orloff avec ce que j’avais au congélateur, réfrigérateur et placard. Pas de beau rôti dans la noix, mais un petit morceau de collier de veau sans os, pas assez épais pour le cuire au four mais en cocotte. Pas de comté, mais du fromage à raclette à la moutarde et au vin blanc. Le rôti n’en fut que meilleur !

 

VEAU ORLOFF

VEAU ORLOFF

• 400 g de collier de veau sans os • 4 tranches fines de bacon • 4 tranches fines de fromage à raclette • 1 poignée d’oignons émincés surgelés • 1 cuillerée à café de fond de veau • 700 g d’eau • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • quelques morceaux de cèpes séchés • 1 petite feuille de laurier • 2 cuillerées à soupe d’huile neutre • 1 cuillerée à soupe de beurre • sel et poivre • ficelle de cuisine

 – Découper la tranche de veau dans l’épaisseur sans détacher les deux morceaux. Introduire et poser une couche de bacon et une couche de fromage. Saucissonner le rôti avec la ficelle de cuisine. Saler et poivrer.

– Chauffer le beurre et l’huile dans une petite cocotte. Faire revenir le rôti sur toutes ses faces. Ajouter les oignons émincés et le laurier. Continuer à colorer.

– Saupoudre avec le fond de veau. Verser de l’eau chaude à mi-hauteur de la viande. Baisser à feu doux après ébullition et laisser cuire pendant 30 minutes.

– Ajouter la crème fraîche, lier au fouet, vérifier l’assaisonnement et laisser réduire et lier la sauce sans couvercle pendant 10 minutes environ.

Servir avec des pâtes type coudes rayés ou pennes, et régalez-vous !

 

Posté par MK30 à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 septembre 2013

SAUCE BLANQUETTE DE VEAU AU MICRO-ONDES

Rien de plus pratique et facile à réaliser que cette sauce blanche au bouillon de veau, au micro-ondes. Elle sert de sauce d’accompagnement de la blanquette de veau aux champignons dont vous trouverez ici la recette à l'ancienne. Je vous donne les proportions pour 250 ml de bouillon ou de lait pour une autre utilisation de la recette de base. A multiplier autant de fois que nécessaire.

 

SAUCE BECHAMEL MICRO-OND

SAUCE BLANQUETTE AU MICRO-ONDES

Recette de base

• 20 g de beurre • 2 cuillerées de farine • 250 ml de bouillon (ou de lait) • sel  poivre blanc • noix de muscade

Les ingrédients de la blanquette

• 1 jaune d’œuf • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse • le jus d’un-demi-citron • 250 g de champignons de Paris  (champignons émincés décongelés pour moi)

– Placer le beurre dans un grand saladier rond. Mettre au micro-ondes pendant une minute au maximum (900 W pour moi).

– Ajouter la farine et remuer au fouet. Verser le bouillon (ou le lait) filtré à la passoire fine et mélanger au fouet. Ajouter le sel, le poivre et une pincée de noix de muscade râpée. Passer au micro-ondes pendant une minute à la puissance maximum.

– Donner encore un tour de fouet. La sauce est onctueuse et prête pour la finition.

– Mélanger le jaune d’œuf avec la crème fraîche dans un petit récipient, et verser le jus de citron. Bien remuer au fouet. Verser une louche de la sauce blanche dans le mélange, bien fouetter et verser le tout dans le plat de sauce. Passer 30 secondes au micro-ondes à puissance maximum. Remuer, c’est terminé, après avoir goûté l’assaisonnement.

– Couper le bout de la queue des champignons, les laver sans les faire tremper et les émincer. Chauffer une poêle à sec et mettre les champignons à suer. Les égoutter et les verser dans la sauce.

Grâce à l’œuf, vous pouvez réchauffer la sauce blanche au micro-onde pendant 1 minute. Remuer et napper le veau et ses légumes d’accompagnement.

 

08 août 2013

TON PREMIER RISOTTO

A la demande générale de Mariam qui s’« installe », je vous donne, pas à pas, la recette de risotto de base que l’on peut faire, pour une première fois, aux tomates. Rien ne vous empêche d’ajouter quelques champignons émincés, frais ou surgelés, et/ou un peu de jambon cuit ou cru coupé, en fin de cuisson pour en faire un plat complet, ou encore quelques petits pois frais ou surgelés. Une fois le pli pris, cette recette vaut pour le risotto vert aux courgettes et persil déjà présent sur ce blog, ou le risotto aux asperges vertes, le risotto aux brocolis, et tous les risottos que votre imagination ne manquera pas de vous inspirer.

RISOTTO DE BASE

RISOTTO DE BASE

Pour 2 personnes

Ustensile : une poêle ou une sauteuse

• 150 g de riz rond ou riz arborio • 50 cl de bouillon de volaille maison ou 1 cube de bouillon de volaille délayé dans 50 cl d’eau chaude • 25 cl de vin blanc sec • 1 belle tomate ou 1 boite de tomates concassées • 1 oignon • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive • 10 cl de crème fraîche épaisse • 20 g de parmesan râpé • sel et poivre

 

Préparer aussi une petite casserole d’eau bouillante sur le feu.

– Préparer la tomate fraîche : la laver, faire deux entaille au sommet, la plonger dans l’eau bouillante deux minutes, la placer dans un bol d’eau froide, l’éplucher, la couper en deux et presser dans une main chaque moitié pour retirer les graines. La couper en petits morceaux. Ou, plus simple et souvent aussi bon surtout en hiver, ouvrir la boîte de tomates concassées.

– Faire chauffer l’huile dans une poêle, faire revenir l’oignon pendant 3 minutes. Ajouter le riz pendant 5 minutes à feu doux, ce qui le rend transparent sans le faire colorer. Ajouter la tomate coupée et remuer. Verser le vin et le faire évaporer à feu vif. Prélever 40 cl de bouillon chaud, verser, goûter et assaisonner de très peu de sel, le bouillon étant déjà salé, et de poivre. Laisser cuire pendant vingt minutes en rajoutant du bouillon au fur et à mesure que le riz l’absorbe. Compléter avec de l’eau chaude si nécessaire. Pour le savoir, il faut goûter le riz qui doit être cuit moelleux sans être gluant et ayant absorbé tout le liquide.

– Quand le riz est cuit, ajouter la crème fraîche et le parmesan, poivrer et mélanger. Servir aussitôt.

 

 


22 avril 2013

CÔTE DE BŒUF À LA MOUTARDE

La côte de bœuf à la moutarde et la purée de fenouil, un des accords les plus chaleureux que j'ai réalisés depuis mes débuts en cuisine, grâce à mon frère Serge qui fut le premier à présenter ce plat savoureux. Pour les amoureux de la bonne viande !

COTE BŒUF MOUTARDE

CÔTE DE BŒUF À LA MOUTARDE

Pour 3 personnes

• 1 côte de bœuf  • 1 pot de moutarde forte • 1 pot de crème fraîche de 20 cl • sel et poivre

– Chauffer le four à 220°.

– Mettre du beurre et de l’huile dans un plat allant au four et sur le feu.

– Enduire la côte de moutarde, de sel et de poivre, la placer dans le plat. Poser quelques morceaux de beurre sur le dessus.

– Faire cuire pendant 30 minutes en retournant et arrosant le rôti.

– Poser le rôti dans le plat de service recouvert de papier d’alu.

– Déglacer le plat de cuisson avec la crème fraîche et une pointe de moutarde fraîche, sur feu moyen, assaisonner si nécessaire et verser un peu de sauce sur le rôti, le reste en saucière. Garnir de cresson vinaigré.

Servir avec une purée de fenouil.

Posté par MK30 à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

PURÉE DE FENOUIL

2 bulbes de fenouil • 2 pommes de terre • 1 oignon • 20 cl de crème fraîche • 1 morceau de beurre • 50 g de gruyère râpé • sel et poivre 

PURÉE DE FENOUIL 2

 – Faire bouillir une grande casserole d’eau salée. 

– Laver et éplucher les bulbes de fenouil, les couper en gros quartiers. Eplucher et laver les pommes de terre, les couper en quartiers. Eplucher l’oignon et le couper en quartiers.

– Mettre les légumes à cuire pour ½ heure.

– Egoutter les légumes. Ajouter le beurre, la crème, le poivre et le gruyère. Passer au moulin à légumes, vérifier l’assaisonnement et finir au fouet.

Posté par MK30 à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2012

LES COQUILLES SAINT-JACQUES SONT AUX POMMES !

COQUILLES AUX POMMESLa recette qui suit est doublement aux pommes : d’abord une grande réussite gustative et un accompagnement de pommes fruits en quenelles !

 

COQUILLES SAINT-JACQUES AUX QUENELLES
DE POMMES

Pour 4 personnes

• 12 coquilles saint-jacques • 4 pommes de reinette • sucre • cannelle • 3 échalotes • 60 g de beurre • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • 1/2 cuillerée à café de curry • cidre sec • sel et poivre

– Faire sauter les pommes épluchées et coupées en gros dés avec 20 g de beurre à la poêle. Ajouter un peu de sucre et de cannelle. Ecraser pour en faire une purée sèche. Réserver.

– Faire revenir les échalotes émincées dans 20 grammes de beurre. Ajouter le curry, saler et poivrer et mouiller avec un verre de cidre. Laisser réduire, puis ajouter la crème fraîche. Vérifier l’assaisonnement.

– Napper les assiettes avec la sauce. Faire revenir les coquilles saint-jacques avec le restant de beurre, des deux côtés, pendant 3 minutes. Saler et poivrer.

– Pendant ce temps, réchauffer la purée de pommes au micro-ondes et former deux quenelles par personne, avec deux cuillers à soupe. Les poser dans les assiettes.

– Ajouter les coquilles saint-jacques et servir aussitôt.

 

06 janvier 2012

STEAK AU POIVRE VERT

J'ai dégusté beaucoup de volailles pendant ces fêtes, magrets, poularde et reste de poularde ! Et je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai aujourd'hui une envie de viande rouge, comme à peu près une fois par semaine, un vrai besoin donc. J’y succombe facilement, en digne petite-fille de boucher. Mes morceaux préférés vont de la bavette que je réserve préparée à l’échalote, à l’entrecôte ou au faux-filet épais, pour deux personnes, à raison d’environ 150 g de viande par personne, en passant par les morceaux dits « de boucher » : l’araignée, le merlan et la poire qui se suffisent à eux-mêmes. Sans oublier le rumsteak, mon favori pour les rôtis. Quand vous en voyez chez le boucher, n’hésitez pas en acheter, ce sont des morceaux vraiment goûteux. Et, dernier conseil, demandez un morceau dont vous voyez l’allure et la couleur plutôt qu’un « steak » au nom générique dont vous laissez alors le choix au boucher.

Je vous propose un steak au poivre vert, dans les règles de l’art, ce qui vous donnera un arrière-goût des fêtes, mais aussi un avant-goût d’une rentrée riche en recettes qui rendent le quotidien sympathique et constamment renouvelé. Faites préparer le faux filet par le boucher qui doit hachurer au couteau le bord du faux-filet pour qu'il reste bien plat dans la poêle, et découper le gras s'il y en a, tout en le conservant pour la cuisson. Vous obtiendrez un classique de la cuisine de bistrot, toujours en vogue et surtout apprécié, à préparer au dernier moment, bien entendu.

STEAK AU POIVRE VERT

STEAK AU POIVRE VERT

Pour 4 personnes

• 2 faux-filet de 350 g chacun minimum • une petite boîte de poivre vert sec• 1 petit pot de crème fraîche • beurre • huile neutre • cognac

– Sortir la viande une heure avant la cuisson. Concasser 2 cuillerées à soupe de poivre vert au mortier. En imprégner les deux faces des faux-filets en appuyant pour bien faire tenir le poivre, et saler aussi la viande. Réserver.

– Chauffer une poêle avec un peu d’huile et 20 g de beurre. Laisser colorer, nuance noisette.

– Poser les faux-filets dans la poêle bien chaude, saisir et colorer sans toucher la viande pendant 1 minute 30 et la retourner. Laisser saisir le deuxième côté pendant 1 minutes 30 aussi.

– Arroser avec un bon bouchon de cognac et flamber hors de la hotte (possibilité d’inflammation dangereuse pour les mains).

– Déglacer les sucs à la crème fraîche, donner un bouillon et servir. Vous obtenez un steak bien rouge et chaud à cœur.

J’ose vous inviter à servir le steak au poivre avec des pommes de terre frites maison, à raison d’I kg pour 4 personnes. Sans oublier la salade verte.

 

Posté par MK30 à 03:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2012

LA CUISINE DE SAVOIE – OMELETTE SAVOYARDE (15)

Soit vous êtes en montagne et vous vous régalez, soit, comme moi, vous avez gardé le meilleur souvenir culinaire de la Savoie, lors d’une virée estivale, il y a peu. Dans un cas comme dans l'autre, vous aimerez réaliser vous-mêmes et trouverez ci-dessous une recette d’œufs facile et savoureuse, l’omelette savoyarde, la recette des diots de Savoie, celle du gratin de crozets, des matafans et des bugnes. Sans oublier mon vrai gratin dauphinois, recette donnée plus tôt. Un bon aperçu, sans être exhaustif, de la cuisine savoyarde, celle qui tient au corps.

omelette savoyarde

OMELETTE SAVOYARDE (15)

• 16 œufs • 100 g de beurre •25 cl de crème fraîche • 100 g de gruyère • 150 g de pommes de terre • 3 branches de cerfeuil et 3 branches d’estragon haché • sel et poivre

– Eplucher, laver et essuyer deux petites pommes de terre. Les faire sauter au beurre.

– Battre les œufs en incorporant la crème fraîche, le gruyère en fines lamelles, du sel et du poivre.

– Faire blondir le beurre dans la poêle et verser aussitôt le mélange. Quand l’omelette commence à prendre, disposer les pommes de terre au centre. Saupoudrer avec le cerfeuil et l’estragon, rouler l’omelette et servir aussitôt.