30 octobre 2016

DARNE DE SAUMON BIO EN PAPILLOTTE ET RIZ AUX PETITS POIS

En prévision des nombreuses festivités qui vont arriver à l’approche et pendant les fêtes de fin d’année, je vous propose de vous mettre au repos digestif avec un plat des plus équilibrés, riche en phosphore et potassium, bon apport en calcium et vitamine A, aide à la prévention de l’osthéoporose et j’en passe... Suit la recette d’un poisson gras : la darne de saumon en papillotte accompagnée d’un riz aux petits pois.

PAPILLOTTE DARNE DE SAUMON

DARNE DE SAUMON BIO EN PAPILLOTTE ET RIZ AUX PETITS POIS

Pour 4 personnes
• 4 darnes de saumon bio • 2 tranches de citron baldi (citrons marinés) • une poignée de rondelles d’oignons, pour moi surgelées • une cuillerée à soupe d’huile d’olive • sel et poivre

– Préchauffer le four à 220° (8).

– Laver et essuyer les darnes avec du papier torchon. Couper 4 morceaux de papier alu.

– Disposer chaque darne au centre d’une feuille. Ajouter une demi-cuillerée à soupe d’huile sur chacune. Eparpiller les rondelles d’oignons. Saler et poivrer et ajouter une demi rondelle de citron baldi.

– Enfourner pour 20 minutes en surveillant la cuisson qui est parfaite à point, et sans risques pour la santé.

Servir avec le riz aux petits pois.

SAUMON PAPILLOTTE ET RIZ-PETITS POIS

 

 

 

RIZ AUX PETITS POIS

Ce n’est pas un rizotto mais ça y ressemble beaucoup !

RIZ AUX PETITS POIS

• 200 g de riz basmati • 100 g de petits pois (pour moi surgelés) • 1 oignon • 2 volumes de riz d’eau bouillante • 1 cuillerée à soupe d’huile • 1 cuillerée à café de poudre de curcuma • crème fraîche en option.

– Faire revenir dans l’huile les oignons et les petits pois, sans les faire brunir. Ajouter le riz, remuer et quand les grains deviennent translucides, ajouter l’eau bouillante. Saler et poivrer et ajouter le curcuma.

– A la reprise de l’ébullition laisser cuire à feu doux dix minutes. Verser de l'eau chaude si nécessaire. Goûter l’assaisonnement et ajouter, si vous l’aimez, une cuillerée à soupe de crème fraîche.

Servir avec la paillotte de saumon.

 

 


11 octobre 2015

PIZZI LECCESI

Petits pains farcis de tomates, oignons et olives noires

Les pizzi leccesi, comme leur nom l’indique sont originaires de Lecce et les mêmes pucce du Salento, dans les Pouilles italiennes, plus particulièrement dans le talon de la botte italienne ! De petite taille, ils sont servis en antipasto et, en plus gros, au cours du repas familial et rustique. Je les servirai en apéritif qui sera suivi de candele N°139 aux gambas, n’ayant pas réussi à trouver des zitoni dans les 7 épiceries italiennes de Paris que j’ai visitées ! Je crois que nous ne perdrons rien au change car ce sont tout deux de longs macaronis à structure plate, les zitonis étant deux fois plus longs et donc deux fois plus difficile à servir et à manger !

La pâte des pizzi leccizi est très facile à réaliser, et si vous la trouvez un peu trop souple pour en faire un boudin, malgré ajout de farine, remplissez à ras bord une plaque de moules à cannelés en silicone et vous obtiendrez ces jolis bouchons de pain, au bout de 35 minutes à 220° (vérifier à la pointe d’un couteau sèche). Pour de plus gros pains, utilisez une plaque de moules à muffins en silicone.

PIZZI LECCISI

PIZZI LECCESI

 Pour 1 douzaine de pizzi leccesi
• 75 grammes de semoule de blé dur • 75 grammes de farine T45 • 1/2 sachet de levure en poudre • eau

 Farce
• 1 demi-oignon blanc • 4 tomates mûres • une douzaine d'olives noires dénoyautées • 1 piment oiseau  • sel •  huile d'olive extra vierge

– Couper les tomates lavées et émondées, et l'oignon en petits dés. Verser dans un saladier, ajouter les olives noires dénoyautées et coupées en petits morceaux et le piment. Verser 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive, saler et mélanger.

–  Verser la semoule et la farine dans le saladier ainsi que la levure. Bien mélanger ajouter de la farine si le mélange est trop liquide.

– Couvrir et laisser reposer 1h30 à température ambiante.

– Pétrir quelques minutes la pâte sur un plan de travail fariné. Former un boudin, découper des petits morceaux et les déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Les aplatir légèrement, Laisser lever 20 minutes.

– Faire cuire au four préchauffé à 200° pendant 20 à 25 mn (vérifier la cuisson).

 

05 juillet 2015

TAJINE D’AGNEAU, OLIVES VERTES, RAISINS SECS, PIGNONS

Aujourd’hui, en totale harmonie avec mes voisins qui fêtent le ramadan, j’ai décidé un repas oriental composé d’un tajine aux olives, raisins secs et pignons de pin, accompagné d’un merveilleux pain brioché que le boulanger marocain ne fabrique que pour le ramadan. Moment que je guette toujours avec plaisir, simplement qu’il ressemble furieusement au « hallah » que l’on mangeait en famille. Une raison de plus pour penser à Marcel Proust…

Une bonne illustration de l'effet d'optique avec une photo prise du mobile, le couvercle du plat semble bien petit !

TAJINE AGNEAU OLIVES RAISINS PIGNONS

TAJINE D’AGNEAU, OLIVES VERTES, RAISINS SECS, PIGNONS

 Pour 4 personnes

• 800 g d’épaule d’agneau coupé + une souris coupée par le boucher • 3 oignons moyens • 3 carottes • 2 courgettes • 50 g de raisins secs • 100 g d’olives vertes • une poignée de pignons de pin• 1 cuillerée à café de coriandre moulue • 1 cuillerée à café de cumin moulu • 1 cuillerée à café de gingembre moulu • 1 cuillerée de cannelle moulue • 1 cuillerée à café de curcuma • persil et coriandre frais • sel et poivre • huile d’olive

– Faire tremper les raisins dans un peu d’eau chaude.

– Ebouillanter les olives pendant 5 minutes.

– Faire griller les pignons à sec dans une petite poêle, à blinis par exemple.

– Dans une cocotte, faire revenir les morceaux de viande dans un peu d’huile d’olive. Saler et poivrer et retirer les morceaux colorés. Les remplacer par les oignons épluchées et coupés en quartier, à revenir pendant 5 minutes.

– Ajouter les carottes épluchées, coupées en tronçon, les courgettes épluchées une bande sur deux, et coupées en tronçon. Bien les caraméliser, saler et poivrer.

– Ajouter les épices, coriandre, cumin, gingembre, cannelle, curcuma. Mouiller avec 500 ml d’eau chaude en déglaçant bien le fond avec une cuillère en bois.

– Remettre la viande dans la cocotte, parsemer de persil et coriandre frais hâchés. Laisser cuire 1h30. Vérifier la cuisson. Réchauffage ½ heure, c’est encore meilleur !

J’ai ajouté quelques petites pommes de terre fondantes à souhait. On peut aussi accompagner ce plat d’un peu de couscous ou même de petites pâtes.

 Le plat à tajine traditionnel (photo) est idéal pour réchauffer au four et servir.

 

17 novembre 2013

VEAU ORLOFF

Une première : ce soir, j’ai réalisé un veau Orloff avec ce que j’avais au congélateur, réfrigérateur et placard. Pas de beau rôti dans la noix, mais un petit morceau de collier de veau sans os, pas assez épais pour le cuire au four mais en cocotte. Pas de comté, mais du fromage à raclette à la moutarde et au vin blanc. Le rôti n’en fut que meilleur !

 

VEAU ORLOFF

VEAU ORLOFF

• 400 g de collier de veau sans os • 4 tranches fines de bacon • 4 tranches fines de fromage à raclette • 1 poignée d’oignons émincés surgelés • 1 cuillerée à café de fond de veau • 700 g d’eau • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche • quelques morceaux de cèpes séchés • 1 petite feuille de laurier • 2 cuillerées à soupe d’huile neutre • 1 cuillerée à soupe de beurre • sel et poivre • ficelle de cuisine

 – Découper la tranche de veau dans l’épaisseur sans détacher les deux morceaux. Introduire et poser une couche de bacon et une couche de fromage. Saucissonner le rôti avec la ficelle de cuisine. Saler et poivrer.

– Chauffer le beurre et l’huile dans une petite cocotte. Faire revenir le rôti sur toutes ses faces. Ajouter les oignons émincés et le laurier. Continuer à colorer.

– Saupoudre avec le fond de veau. Verser de l’eau chaude à mi-hauteur de la viande. Baisser à feu doux après ébullition et laisser cuire pendant 30 minutes.

– Ajouter la crème fraîche, lier au fouet, vérifier l’assaisonnement et laisser réduire et lier la sauce sans couvercle pendant 10 minutes environ.

Servir avec des pâtes type coudes rayés ou pennes, et régalez-vous !

 

Posté par MK30 à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 août 2013

TON PREMIER RISOTTO

A la demande générale de Mariam qui s’« installe », je vous donne, pas à pas, la recette de risotto de base que l’on peut faire, pour une première fois, aux tomates. Rien ne vous empêche d’ajouter quelques champignons émincés, frais ou surgelés, et/ou un peu de jambon cuit ou cru coupé, en fin de cuisson pour en faire un plat complet, ou encore quelques petits pois frais ou surgelés. Une fois le pli pris, cette recette vaut pour le risotto vert aux courgettes et persil déjà présent sur ce blog, ou le risotto aux asperges vertes, le risotto aux brocolis, et tous les risottos que votre imagination ne manquera pas de vous inspirer.

RISOTTO DE BASE

RISOTTO DE BASE

Pour 2 personnes

Ustensile : une poêle ou une sauteuse

• 150 g de riz rond ou riz arborio • 50 cl de bouillon de volaille maison ou 1 cube de bouillon de volaille délayé dans 50 cl d’eau chaude • 25 cl de vin blanc sec • 1 belle tomate ou 1 boite de tomates concassées • 1 oignon • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive • 10 cl de crème fraîche épaisse • 20 g de parmesan râpé • sel et poivre

 

Préparer aussi une petite casserole d’eau bouillante sur le feu.

– Préparer la tomate fraîche : la laver, faire deux entaille au sommet, la plonger dans l’eau bouillante deux minutes, la placer dans un bol d’eau froide, l’éplucher, la couper en deux et presser dans une main chaque moitié pour retirer les graines. La couper en petits morceaux. Ou, plus simple et souvent aussi bon surtout en hiver, ouvrir la boîte de tomates concassées.

– Faire chauffer l’huile dans une poêle, faire revenir l’oignon pendant 3 minutes. Ajouter le riz pendant 5 minutes à feu doux, ce qui le rend transparent sans le faire colorer. Ajouter la tomate coupée et remuer. Verser le vin et le faire évaporer à feu vif. Prélever 40 cl de bouillon chaud, verser, goûter et assaisonner de très peu de sel, le bouillon étant déjà salé, et de poivre. Laisser cuire pendant vingt minutes en rajoutant du bouillon au fur et à mesure que le riz l’absorbe. Compléter avec de l’eau chaude si nécessaire. Pour le savoir, il faut goûter le riz qui doit être cuit moelleux sans être gluant et ayant absorbé tout le liquide.

– Quand le riz est cuit, ajouter la crème fraîche et le parmesan, poivrer et mélanger. Servir aussitôt.

 

 


26 juillet 2013

L’IBÈRE LIBÈRE L’ÉTÉ

Je vous dois une explication à ce titre biscornu : je me suis lancée dans l’élaboration de gaspachos, dont l’origine andalouse est connue, à un moment où cuisiner chaud est de l’ordre de l’insupportable, en tout cas à Paris. Mes trois gaspachos, soupes froides constituées de légumes crus, d’herbes, d’épices, de fjord et d’aromates, sont idéalement réalisés dans un blender, mais un mixeur suffit amplement. Bien glacés, ils constituent une bonne entrée avec quelques croûtons aillés, et sont prêts en un rien de temps. Cette explication vous suffit-elle ?

 

GASPACHO TOMATE POIVRON

GASPACHO À LA TOMATE

• 5 belles tomates • 1 poivron rouge • 1 gousse d’ail • ½ concombre • ½ oignon rouge• 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive • le jus d’1/2  citron • 1 cuillerée de vinaigre de vin (ou de xérès) • sel et poivre • 3 feuilles de basilic

 – Chauffer une casserole d’eau. Prédécouper en quatre le haut des tomates lavées et les plonger 1 minute dans l’eau bouillante, puis dans l’eau froide. Les tomates sont ainsi faciles à éplucher. Presse les quartiers d’une main pour les épépiner.

 – Laver, égrener et éplucher le poivron rouge à l’épluche-légumes. Eplucher et émincer le demi-oignon et l’ail. Eplucher, épépiner et couper le concombre en petits morceaux. Laver et ciseler le basilic.

 – Dans le mixeur (ou blender), mettre les tomates, le concombre et le poivron rouge coupés en morceaux, l’oignon et l’ail émincés, le basilic. Commencer à mixer et ajouter l’huile d’olive, le sel et le poivre, puis le citron et le vinaigre. Vérifier l’assaisonnement.

 – Placer au frais de 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

GASPACHO AU CONCOMBRE

• 2 concombres • 1 grosse poignée de feuilles de laitue • 1 dizaine de brins de persil plat • 1 dizaine de feuilles de menthe fraîche • 1 gousse d'ail • 4 cuillerées à soupe de fjord • ½ citron • 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive • 1 pincée de fleur de sel • 1 ou 2 gouttes de Tabasco (facultatif) • sel et poivre 

GASPACHO CONCOMBRE

 – Laver la menthe et le persil et les ciseler. Éplucher les concombres, ôter les pépins et les couper en petits morceaux. Peler la gousse d'ail, la dégermer et l’émincer. Réserver quelques morceaux de concombre et une feuille de menthe pour le décor.

– Laver les feuilles de laitue, les essorer et les couper grossièrement en lanières au couteau.

 – Passer au blender (ou mixer) les dés de concombres, les feuilles de laitue, la gousse d'ail, la menthe, le persil, le fjord, le jus du citron, l'huile d'olive, un peu de fleur de sel et le Tabasco. Vérifier l’assaisonnement.

 – Réservez au frais de 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

 

GASPACHO COURGETTE MENTHE

GASPACHO DE COURGETTES

• 2 belles courgettes • 10 brins de persil • 3 feuilles de menthe • 1 oignon frais • 1 petite gousse d’ail • 1 fjord • 2 cuillerées d’huile d’olive • sel et poivre

 – Laver, éplucher et couper les courgettes en petits morceaux. Laver et émincer le persil et la menthe. Laver éplucher et émincer l’oignon et l’ail.

–Mettre tous les légumes dans le mixeur, ajouter l’huile d’olive, le fjord, le sel et le poivre. Mixer finement.

– Réserver au frais pendant 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

08 janvier 2012

CARBONADE À LA FLAMANDE

La carbonade est un plat qui doit mijoter longtemps, avec l'alliance chère aux Flamands, celle du sucre et du salé.

CARBONADE

CARBONADE
À LA FLAMANDE

• 1,4 kg de bœuf à braiser (paleron, macreuses, gîte-gîte…) • 300 g d'oignons • 100 g de lardons fumés • 3 cuillerées à soupe de farine • 3 cuillerées à soupe de vinaigre • 1 l de bière de garde (type Jeanlain) ou brune  • 50 cl d'eau • 3 cuillerées à café de cassonade • 4 tranches de pain d'épice • laurier • thym • 100 g de saindoux • 50 g de moutarde • sel et poivre

– Dans une cocotte, couper la viande de boeuf en grosses tranches et faites-la revenir dans le saindoux, 4 min de chaque côté pour la faire colorer. Salez, ajoutez la farine, les oignons émincés, les lardons et laissez cuire 5 min.

– Déglacer avec le vinaigre et verser 1 l de bière et l’'eau. Au premier frémissement, ajouter la cassonade, les tranches de pain d'épice émiettées préalablement enduites de moutarde, le thym et le laurier. Laisser mijoter 2 h 30 à 3 heures.

Servir avec, en accompagnement, des pommes de terres vapeur, des pâtes ou des frites.

 

29 décembre 2011

FERFELS

PÂTES FRAÎCHES GRILLÉES

• 225 g de farine • 2 œufs • sel et poivre • 1 oignon

– Mélanger la farine, les œufs et une pincée de sel dans une jatte. Ajouter peu à peu 1 à 2 cuillerées à soupe d'eau pour former une pâte.

– Continuer à pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle ne colle plus aux mains. Ajouter un peu de farine, si nécessaire. Laissez reposer au moins 30 minutes dans une jatte couverte.

– Sur une surface légèrement farinée, rassembler le pâton. Laisser au moins 1 à 2 h à température ambiante, pour qu'il sèche un peu.

– Etaler la pâte au rouleau à pâtisserie et former des petits carrés réguliers, au couteau, d’une taille de 1 cm de côté. Les fariner légèrement et les disposer sur une plaque à pâtisserie. Les passer au four chauffé à 160°, pendant 10 minutes. Les laisser refroidir, et les enfermer dans un récipient hermétique où elle se conserveront. En prélever 50 à 70 g par personne, suivant l’appétit, pour le repas.

– Pour faire cuire les pâtes, porter de l'eau à ébullition. Faire légèrement dorer à l’huile, dans une cocotte, 1 oignon émincé. Ajouter les pâtes, les couvrir d’eau et laisser cuire doucement en ajoutant de l’eau chaude au fur et à mesure jusqu’à cuisson complète, pendant 6 à 8 minutes.

Servir en arrosant avec la sauce des boulettes. Ces pâtes accompagnent très bien d’autres plats comme les schnitzels, en leur ajoutant du beurre, le bœuf-carottes, le poulet, les rôtis, en arrosant de leur sauce.

 

Posté par MK30 à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2011

MENU DE RÉVEILLON BON MARCHÉ – FAJITAS DE POULET

Les temps sont durs pour la plupart d’entre nous. Alors, et sans vergogne, permettons-nous un repas à ENVIRON 10 euros par personne, parfaitement équilibré (10 fruits et légumes, donc mieux que la ritournelle) et réellement festif parce que participatif, coloré, et flambant l’An passé ! Des empenadas à l'apéro, le chili con carne y nachos, avec son accompagnement de fajitas au poulet (25) en entrée et de bananes flambées con caramel pour le dessert, est une idée réjouissante à tous égards.

EMPENADAS

 

images

 

Pour 4 personnes

FAJITAS AU POULET

• 4 tortillas de maïs (ou de blé) • 200 g de filet de poulet sans peau • 1/2 poivron rouge et 1/2 poivron vert (garder le reste pour le chili con carne)• 1 gros oignon • 1 petite boîte de tomates concassées • 1 petite boîte de maïs en grains • 2 cuillères à soupe d'huile d’olive • 1 sachet d'épices pour fajitas (Fajita Seasoning Mix, rayon exotique des grandes surfaces) • 1 pincée de piment de Cayenne • 1 jus de citron vert • 1 citron en quartiers • 1 petit pot de crème fraîche • sel • mimolette

FAJITAS AU POULETPour accompagner

• 8 cuillères à soupe de guacamole • 8 cuillères à soupe de mimolette coupée en petites lanières • tomates fraîches coupées en dés • salade verte tendre coupée en lanières

– Découpez les poivrons en lanières puis en dés. Hachez l'oignon. Découpez le poulet en petits morceaux.

– Dans une poêle, faites revenir l'oignon dans une cuillère à soupe d'huile. Ajoutez les poivrons et le maïs rincé et égoutté, remuez puis baissez le feu et couvrez. Laissez cuire 10 minutes. Ajoutez la boîte de tomates, salez, mélangez et laissez mijoter 10 minutes.

– Dans une autre poêle, faites revenir le poulet dans un peu d'huile. Ajoutez 1/2 jus de citron.

– Dans la poêle contenant la sauce, ajoutez le poulet et les épices. Mélangez et laissez mijoter à feu doux pendant 10 minutes. Réservez.

– Réchauffez les tortillas au four traditionnel chaud (5 minutes) ou au micro-ondes (20 secondes). Mélanger la crème avec le jus de citron restant.

– Poser les accompagnements sur la table dans un saladier et des petits bols séparés. Chacun garnit sa tortilla de salade, de sauce au poulet, de dés de tomates, de sauce blanche et saupoudre le tout de fromage en lamelles. Plier les tortilas en cornet et croquer.

 

 

08 décembre 2011

PAUPIETTES DE VEAU AUX LÉGUMES NOUVEAUX

PAUPIETTES DE VEAU AUX LÉGUMES NOUVEAUX  

PAUPIETTE ET JARDINIÈRE • 4 escalopes de veau • 2 tranches de jambon • 100 g de champignons • 100 g de chair à saucisses • 150 g de lardons fumés • 250 g d’oignons nouveaux • 250 g de carottes nouvelles • 100 g de navets nouveaux • 2 pommes de terre• 500 g de petits pois • quelques feuilles de laitue • 20 g de beurre • huile neutre • thym et laurier • sel et poivre • ficelle de cuisine

– Faire la farce : couper les bouts, laver et émincer les champignons. Les faire suer avec une goutte d’huile neutre à la poêle. Les hacher avec le jambon et ajouter la chair à saucisse. Saler et poivrer légèrement. Bien mélanger.

– Etaler chaque escalope, placer un quart de la farce au milieu refermer l’escalope en formant des baluchons ficelés.

– Faire revenir les paupiettes dans le beurre et une cuillerée à soupe d’huile, dans une cocotte. Laisser colorer et ajouter les lardons fumés.

• Eplucher les oignons, les garder entier avec un morceau de queue. Eplucher les carottes, les pommes de terre et les navets, les laver et les couper en petits dés. Ecosser les petits pois. Laver la salade.

– Ajouter les légumes dans la cocotte et verser un peu d’eau chaude à hauteur des légumes. Mettre le thym et le laurrier, saler et poivrer légèrement. Couvrir et laisser cuire à feu doux 40 minutes. Piquer une paupiette avec une brochette. Si du liquide clair s’écoule, la paupiette est cuite.
Voir aussi l'escalope à la crème et aux champignons.