23 janvier 2017

SALADE LENTILLES PATATE DOUCE ET FETA D'OTTOLENGHY

Après la purée de betterave, une autre préparation Ottolenghy tout aussi appétissante.

 

SALADE LENTILLES OTTOLENGHYSALADE LENTILLES, PATATE DOUCE ET FETA OTTOLENGHY

Pour 8 personnes
• 2 patates douces • 180 g de lentilles vertes du Puy • 4 cuillerées à soupe de feta • 1 cuillerée à café de cumin • 2 pincées de paprika •  6 cuillerées à soupe d’huile d’olive • sel, poivre• • 2 cuillerées à soupe de persil ciselé • 1 citron • sel

– Préchauffer le four à 200°C, chaleur tournante.
– Eplucher les patates douce, les laver et les couper en petits cubes. Les verser dans un saladier. Ajouter 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillerée à café de cumin, sel et paprika. Mélanger pour bien enrober les dés de patate douce et déposez sur une feuille de cuisson anti-adhésive (ou sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé) Enfournez dans le four préchauffé pendant 30 minutes.
– Verser les lentilles dans une casserole d’eau froide non salée. Porter à ébullition et laisser cuire 20 minutes. Vérifier la bonne cuisson, assaisonner et égoutter.
– Sortir les dés de patate douce du four et laisser refroidir.
– Pour l’assaisonnement : Dans un bol, mettez une pincée de sel, de poivre, de cumin, ajoutez 2 grosses cuillères à soupe de jus de citron et 5 cuillères à soupe d’huile d’olive. Mélangez.
– Mélnager les lentilles, les dés de patates douces, la feta égoutée et coupée, arroser avec l’assaisonnement et terminez en ajoutant quelques feuilles de persil lavées, séchées et ciselées.

 

 

 

Posté par MK30 à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


BOULETTES BŒUF, AUX FÈVES ET CITRON

La suite des recettes de boulettes de Yotam Ottolenghy (voir les boulettes dinde et courgette, sauce au yaourt grec et sumac) pour ce buffet de Noël, un 22 janvier, constitué pour la plupart de recettes juives ! Les boulettes bœuf-agneau, sauce fèves et citron se font en deux temps de cuisson. On fait d’abord rissoler rapidement les boulettes à la poêle, puis on les plonge dans un bouillon citronné, avec des fèves. Un délice !

BOULETTES BŒUF-AGNEAU, AUX FÈVES ET CITRON

Pour 50 boulettes

• 500 g de viande de bœuf hachée • 250 g de viande d'agneau hachée (ou bien 750 g de bœuf uniquement) • 2 gros oignon • 3 cuillerées à soupe de menthe ciselée • 3 cuillerées à soupe de coriandre ciselée •3 cuillerées à soupe d'aneth ciselée •3 cuillerées à soupe de persil ciselé • 150 g de chapelure fine • 3 grosses gousses d'ail râpées • 2 œufs • 3 cuillerées à soupe de câpres émincés • sel et poivre • 1 cuillerée à soupe de cumin en poudre • 2 cuillerées à soupe de baharat (voir ci-dessous la recette) • 125 g d’amandes entières (blanchir les amandes avec leur peau, elle s’en va ensuite toute seule)

20170123_135653Pour la sauce

• 350 g de fèves blanchies (pour moi tel quel surgelées) • 4 brins de thym frais entier • 20 cl + 15 cl de jus de citron • 8 oignons nouveaux • 6 gousses d'ail• 75 cl de bouillon de poule • sel et poivre
Pour la cuisson
30 cl + 30 cl d'huile d'olive
Pour la déco
• 1 cuillerée à soupe de chaque herbe : menthe, coriandre, aneth, persil ciselées
Le baharat est un mélange d'épices, que l'on peut trouver dans les épiceries orientales. Voici la recette  que vous pourrez réaliser avec un mixeur à épices ou un moulin à café :
• 3 cuillerées à soupe de grains de poivre noir • 3 cuillerées à soupe de graines de coriandre • 1 petit bâton de cannelle, coupé en morceaux • 2 clous de girofle • 3 cuillerées à soupe de quatre-épices en poudre • 6 cuillerées à soupe de graines de cumin • 5 ou 6 gousses de cardamome • 1 cuillerée à soupe noix de muscade râpée

– Versez tous les ingrédients des boulettes dans un saladier. Bien mélanger avec les mains.

Former de petites boulettes et les faire colorer à la poêle, dans 30 cl d'huile d'olive à feu vif, pendant 5 minutes. Les réserver.

— Ajouter 500 ml de bouillon de poulet,  20 cl de jus de citron, du sel et du poivre, couvrir et laisser cuire tout doucement pendant 30 minutes à feu doux.

– Une fois que les boulettes sont cuites, ajouter les fèves dans la poêle,  15 cl de jus de citron, et poursuivre la cuisson quelques minutes à découvert pour faire cuire les fèves en gardant leur couleur,.

Servir saupoudré des herbes fraîches. Chaud, tiède, froid, c’est selon !

 

 

Posté par MK30 à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 novembre 2016

SOUPE EXTRÊMORIENTALE

Un coup de froid et un réfrigérateur à vider pour faire de la place, avec cette soupe extrêmorientale, vous faites d’un coup deux bonnes actions. Ne rien jeter, c’est ma devise !

SOUPE EXTREMORIENTALE 4SOUPE EXTRÊMORIENTALE
10 mn de préparation, 20 mn de cuisson

• ¼ de potimarron • ¼ de chou blanc • un morceau de cèleri branche • 1 carotte • 5 châtaignes • 1 poignée de lamelles d’oignons • un fond de bocal de cèpes déshydratés • persil, citronelle et coriandre surgelés • cumin, coriandre et 5 parfums en poudre • sel et poivre • finition crème fraîche ou lait de coco, coriandre fraîche 

Une soupe bien fumante !– Je n’ai plus rien à dire si ce n’est de ne pas oublié de mettre à bouilir environ 2 litres d’eau avant d’y précipiter vos ingrédients ! J'ai passé au plongeur cette soupe, mais rien ne vous empêche de déguster les légumes en morceaux et d'ajouter des vermicelles asiatiques ou italiens, c'est selon...

 

 

 

04 septembre 2015

TOMATES CONFITES


Un plaisir pour la fin de l’été, faire des tomates confites. Facile et bon marché : les tomates sont au mieux de leur forme et le prix le plus bas possible. Une préparation pour les conserver au congélateur et parfumer salades, pizzas, rôti de veau, pâtes, tout au long de l’hiver. Il n’y a bien entendu aucune restriction de quantités, plus vous en ferez, plus vous en aurez ! Placer dans des récipients de taille moyenne (250 ml) de façon à ne les décongeler, au frigo, qu’au fur et à mesure des besoins.

TOMATES CONFITESTOMATES CONFITES

• 1 kg de tomates moyennes • sel • poivre du moulin • origan • thym • persil • ail • huile d’olive

– Préchauffer le four à 100°

– Laver, sécher et couper les tomates en 4 quartiers. Les disposer dans un plat allant au four (ici un plat à tarte), sans les chevaucher ni les recouvrir. Saler légèrement.

– Mettre au four pour 5 heures de cuisson douce. Au bout de 3 heures, semer l’ail débité en petits morceaux, le poivre, le persil, l’origan, le thym et arroser d’un peu d’huile d’olive.

– Laisser refroidir et placer dans des récipients de taille moyenne.

On obtient deux récipients avec 1 kg de tomates.

 

 

Posté par MK30 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 août 2015

TAJINE D’AGNEAU AUX FIGUES SÈCHES ET AUX AMANDES

Un dimanche à Antony (Hauts-de-Seine), chez mon plus grand fan de tajines, surtout du tajine aux trois A, son joli marché avec de beaux étals de viande, de légumes et de fruits… secs. Le tajine qui suit n’est pas un classique du genre car j’aime bien cuire la viande avec des légumes, ici des carottes et des courgettes et des tomates, afin d’obtenir un jus qui n’apparaît pas dans les tajines traditionnels. On obtient une sauce épaisse avec laquelle on arrosera la semoule de couscous.
 

TAJINE AGNEAU FIGUES AMANDES

TAJINE D’AGNEAU AUX FIGUES SÈCHES ET AUX AMANDES

• 1 kg 200 d’un mélange gigot raccourci coupé en morceaux moyens et collier d’agneau en tranches • 2 grandes carottes • 2 courgettes • 4 tomates lavées, coupées en quartier et épépinées • 1 gros oignon • 6 figues sèches coupées en 4 • 1 poignée d’amandes entières • 1 cuillerée à soupe de cumin en poudre • 1 cuillerée à café de coriandre en poudre • 1 cuillerée à café de cannelle en poudre • 1 cuillerée à café de gingembre en poudre • 1 grosse pincée de piment oiseau • 1 cuillerée à soupe de coriandre fraîche • 1 cuillerée à soupe de persil frais • ½ litre d’eau chaude • huile d’olive • sel et poivre

– Chauffer ½ l d’eau

– Chauffer une cocotte avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Faire rissoler la viande de tout côtés. Saler, poivrer et réserver les morceaux.

– Dans la cocotte, faire revenir l’oignon épluché et émincé, les carottes et les courgettes lavées et coupées en gros tronçons et les tomates émondées. Saler et poivrer les légumes. Remettre la viande et tous les ingrédients. Bien enrober la viande et les légumes avec les épices. Mouiller avec le ½ litre d’eau bouillante.

– Ajouter les figues découpées en quatre et laisser mijoter à feu doux après reprise de l’ébullition pendant 3 heures.

FIGUES

– Pendant ce temps, faire bouillir une petite casserole d’eau. Plonger les amandes pour quelques minutes et égoutter. Après refroidissement, retirer la peau des amandes et les mettre dans la cocotte.

Servir dans un plat à tajine ou pas, avec soit des petites pommes de terre placées dans la cocotte une heure avant la fin de la cuisson, soit avec du couscous, soit avec de l’esbly ou tout autre céréale qui vous plaira. Vous pouvez réchauffer dans le plat à tajine au four.

 


05 juillet 2015

TAJINE D’AGNEAU, OLIVES VERTES, RAISINS SECS, PIGNONS

Aujourd’hui, en totale harmonie avec mes voisins qui fêtent le ramadan, j’ai décidé un repas oriental composé d’un tajine aux olives, raisins secs et pignons de pin, accompagné d’un merveilleux pain brioché que le boulanger marocain ne fabrique que pour le ramadan. Moment que je guette toujours avec plaisir, simplement qu’il ressemble furieusement au « hallah » que l’on mangeait en famille. Une raison de plus pour penser à Marcel Proust…

Une bonne illustration de l'effet d'optique avec une photo prise du mobile, le couvercle du plat semble bien petit !

TAJINE AGNEAU OLIVES RAISINS PIGNONS

TAJINE D’AGNEAU, OLIVES VERTES, RAISINS SECS, PIGNONS

 Pour 4 personnes

• 800 g d’épaule d’agneau coupé + une souris coupée par le boucher • 3 oignons moyens • 3 carottes • 2 courgettes • 50 g de raisins secs • 100 g d’olives vertes • une poignée de pignons de pin• 1 cuillerée à café de coriandre moulue • 1 cuillerée à café de cumin moulu • 1 cuillerée à café de gingembre moulu • 1 cuillerée de cannelle moulue • 1 cuillerée à café de curcuma • persil et coriandre frais • sel et poivre • huile d’olive

– Faire tremper les raisins dans un peu d’eau chaude.

– Ebouillanter les olives pendant 5 minutes.

– Faire griller les pignons à sec dans une petite poêle, à blinis par exemple.

– Dans une cocotte, faire revenir les morceaux de viande dans un peu d’huile d’olive. Saler et poivrer et retirer les morceaux colorés. Les remplacer par les oignons épluchées et coupés en quartier, à revenir pendant 5 minutes.

– Ajouter les carottes épluchées, coupées en tronçon, les courgettes épluchées une bande sur deux, et coupées en tronçon. Bien les caraméliser, saler et poivrer.

– Ajouter les épices, coriandre, cumin, gingembre, cannelle, curcuma. Mouiller avec 500 ml d’eau chaude en déglaçant bien le fond avec une cuillère en bois.

– Remettre la viande dans la cocotte, parsemer de persil et coriandre frais hâchés. Laisser cuire 1h30. Vérifier la cuisson. Réchauffage ½ heure, c’est encore meilleur !

J’ai ajouté quelques petites pommes de terre fondantes à souhait. On peut aussi accompagner ce plat d’un peu de couscous ou même de petites pâtes.

 Le plat à tajine traditionnel (photo) est idéal pour réchauffer au four et servir.

 

06 mars 2014

RISOTTO AU PESTO

Un des plats emblématiques italiens dont le charme est de pouvoir l’assaisonner à toutes les sauces. Après, entre autres, le risotto persil courgettes, je vous propose ici un autre risotto vert, celui ci au pesto, à ma façon, genre fond de congélateur. Ce jour-là, il accompagna un cabillaud pané.

Basilic

basilic

 RISOTTO AU PESTO

• 200 g de riz arborio • 2 échalotes •  25 cl de vin blanc sec (ici chardonnay)  • 30 cl de bouillon maison (ou cube) • 6 cuillerées à soupe d’huile d’olives • 2 gousses d’ail • 4 cuillerées à soupe de persil haché • 4 cuillerées à soupe de basilic haché • 50 g d’amandes en poudre • 50 g de parmesan râpé • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche

– Chauffer le bouillon. Faire revenir les échalotes hachées avec 3 cuillerées d’huile d’olives dans une grande poêle. Ajouter le riz qui devient translucide. Ajouter le vin blanc et laisser évaporer. Saler très légèrement et poivrer.
                                                                                               Persil       

persil

– Verser le bouillon louche par louche, laisser évaporer entre deux et remuer avec une cuillère en bois. La cuisson totale dure environ 18 minutes.

– Pendant ce temps, préparer le pesto. Hacher l’ail, le persil et le basilic, ajouter les amandes en poudre et mouiller avec les 3 cuillerées d’huile d’olives restantes. Ajouter le parmesan. Réserver.

– Trois minutes avant la fin de la cuisson, verser le pesto, ajouter la crème. Vérifier l’assaisonnement et servir bien chaud.

 

 

Posté par MK30 à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 novembre 2013

PASTILLA MAROCAINE AU POULET

La première fois que j’ai réalisé la recette de pastilla au poulet, je ne l’avais encore jamais goûtée ! J’étais juste alléchée par le menu de restaurants spécialisés en cuisine marocaine et, inspirée par la lecture de livres de cuisine, je me suis lancée. Mes cobayes habituels, amateurs d’épices orientales, n’en étaient pas revenus. J’ai pu en vérifier par la suite la texture et le goût. Ne vous laissez pas rebuter par la longueur de la recette. Elle est facile à réaliser pour un résultat excellent. Cette trentième-deuxième recette de poulet illustre ma devise : en toutes circonstances varier les plaisirs !

 

PASTILLA MAROCAINE POULET

PASTILLA  MAROCAINE AU POULET

Préparation au poulet

• 2 beaux blancs de poulet • 4 œufs •  2 cuillerées de persil haché • 1 cuillerée de coriandre ciselée• 2 oignons émincés • 1/2 cuillerée à soupe de sucre • 1 cuillerée à café de gingembre • 1 cuillerée à café de cannelle • quelques filaments de safran • 1 cuillerée à café de ras el hanout • 2 cuillerées à soupe d’huile neutre • 1 cuillerée à café de beurre  • sel et poivre

 Préparation aux amandes

• 250 g d'amandes mondées • 1 cuillerée à café d'eau de fleur d'oranger • 1/4 cuillerée à café de cannelle moulue • 50 g de sucre

 Finition

• 10 feuilles de brick • 100 g de beurre fondu • 1 jaune d'œuf

Décor

• cannelle • glace

 – Dans une sauteuse, faire revenir les blancs de poulet dans l’huile et le beurre, ajouter les oignons hachés. Ajouter les herbes, les épices, le sucre, sel et poivre. Bien imprégner le mélange. Mouiller avec de l’eau chaude à hauteur de la viande. Couvrir et porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux, pendant 30 minutes.

– Faire sauter les amandes mondées dans un peu d’huile. Laisser refroidir.

– Une fois les morceaux de poulet cuits, les retirer de la sauteuse et les réserver.

– Monter la température et réduire la sauce à découvert. Pendant ce temps, découper et émietter le poulet. Réserver.

– Battre les œufs en omelette. Les verser en filet dans la sauce, en remuant à la cuillère en bois pour l’épaissir en une sauce crémeuse. Vérifier l’assaisonnement et laisser refroidir.

– Concasser les amandes au mixer avec la cannelle, le sucre et la fleur d'oranger. Préchauffer le four à 190°C.

Montage

– Beurrer un plat à manquer. Sur le fond du plat, disposer 5 feuilles de bricks bien beurrées au beurre fondu (côté beurré vers le haut) en corolle et en laissant déborder les bords à l'extérieur du plat, avec une moitié de la feuille à l'intérieur du plat, l'autre moitié à l'extérieur. Poser 1 feuille de brick beurrée au centre du moule.

– Verser la sauce et recouvrir avec les morceaux de poulet. Couvrir d'une feuille de brick beurrée et terminer en saupoudrant la surface du plat de la préparation aux amandes.

– Ramener les bords des bricks débordant du plat vers le centre, bien fermement pour qu'elles épousent la préparation aux amandes. Refermer la pastilla en déposant, en rosace, 3 feuilles de bricks bien beurrées sur la surface du moule et en laissant déborder les bords en dehors du moule. Tasser à l'aide de la paume de la main pour bien faire adhérer les feuilles de brick à la farce.

– Rentrer ensuite les bords des bricks dépassant du moule à l'intérieur, bien serrées, en les rentrant au fond du moule, sous la préparation.

– Une fois la pastilla fermée, la badigeonner de beurre fondu, puis de jaune d'œuf.

– Enfourner la pastilla pour 45 minutes. La pastilla devra être bien dorée et croustillante. A sa sortie du four, laisser reposer la pastilla 3 à 5 minutes dans son moule, avant de la poser sur un plat.

• Saupoudrer la pastilla de sucre glace et la décorer de cannelle moulue.

A déguster bien chaud !

 

 

26 juillet 2013

L’IBÈRE LIBÈRE L’ÉTÉ

Je vous dois une explication à ce titre biscornu : je me suis lancée dans l’élaboration de gaspachos, dont l’origine andalouse est connue, à un moment où cuisiner chaud est de l’ordre de l’insupportable, en tout cas à Paris. Mes trois gaspachos, soupes froides constituées de légumes crus, d’herbes, d’épices, de fjord et d’aromates, sont idéalement réalisés dans un blender, mais un mixeur suffit amplement. Bien glacés, ils constituent une bonne entrée avec quelques croûtons aillés, et sont prêts en un rien de temps. Cette explication vous suffit-elle ?

 

GASPACHO TOMATE POIVRON

GASPACHO À LA TOMATE

• 5 belles tomates • 1 poivron rouge • 1 gousse d’ail • ½ concombre • ½ oignon rouge• 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive • le jus d’1/2  citron • 1 cuillerée de vinaigre de vin (ou de xérès) • sel et poivre • 3 feuilles de basilic

 – Chauffer une casserole d’eau. Prédécouper en quatre le haut des tomates lavées et les plonger 1 minute dans l’eau bouillante, puis dans l’eau froide. Les tomates sont ainsi faciles à éplucher. Presse les quartiers d’une main pour les épépiner.

 – Laver, égrener et éplucher le poivron rouge à l’épluche-légumes. Eplucher et émincer le demi-oignon et l’ail. Eplucher, épépiner et couper le concombre en petits morceaux. Laver et ciseler le basilic.

 – Dans le mixeur (ou blender), mettre les tomates, le concombre et le poivron rouge coupés en morceaux, l’oignon et l’ail émincés, le basilic. Commencer à mixer et ajouter l’huile d’olive, le sel et le poivre, puis le citron et le vinaigre. Vérifier l’assaisonnement.

 – Placer au frais de 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

GASPACHO AU CONCOMBRE

• 2 concombres • 1 grosse poignée de feuilles de laitue • 1 dizaine de brins de persil plat • 1 dizaine de feuilles de menthe fraîche • 1 gousse d'ail • 4 cuillerées à soupe de fjord • ½ citron • 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive • 1 pincée de fleur de sel • 1 ou 2 gouttes de Tabasco (facultatif) • sel et poivre 

GASPACHO CONCOMBRE

 – Laver la menthe et le persil et les ciseler. Éplucher les concombres, ôter les pépins et les couper en petits morceaux. Peler la gousse d'ail, la dégermer et l’émincer. Réserver quelques morceaux de concombre et une feuille de menthe pour le décor.

– Laver les feuilles de laitue, les essorer et les couper grossièrement en lanières au couteau.

 – Passer au blender (ou mixer) les dés de concombres, les feuilles de laitue, la gousse d'ail, la menthe, le persil, le fjord, le jus du citron, l'huile d'olive, un peu de fleur de sel et le Tabasco. Vérifier l’assaisonnement.

 – Réservez au frais de 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

 

GASPACHO COURGETTE MENTHE

GASPACHO DE COURGETTES

• 2 belles courgettes • 10 brins de persil • 3 feuilles de menthe • 1 oignon frais • 1 petite gousse d’ail • 1 fjord • 2 cuillerées d’huile d’olive • sel et poivre

 – Laver, éplucher et couper les courgettes en petits morceaux. Laver et émincer le persil et la menthe. Laver éplucher et émincer l’oignon et l’ail.

–Mettre tous les légumes dans le mixeur, ajouter l’huile d’olive, le fjord, le sel et le poivre. Mixer finement.

– Réserver au frais pendant 4 à 6 heures. Sortir juste au moment de passer à table.

 

17 juillet 2013

ENTRECÔTE SAUCE BÉARNAISE

Après l'entrecôte et sa fameuse sauce "Entrecôte" secrète, du nom du restaurant "Le Relais de Venise" et forte de son succès, je vous propose l'entrecôte sauce béarnaise, plus aisée à réaliser et tout aussi subtile.

 

ENTRECÔTE BEARNAISE

ENTRECÔTE SAUCE BÉARNAISE

Pour 2 personnes

• 1 grosse entrecôte, bien persillée, de 400 g environ • 2 cuillerées à soupe d'huile • 1 cuillerée à soupe de beurre

Pour la sauce béarnaise

• 2 échalotes • 15 cl de vinaigre de vin blanc • 2 cl de vin blanc (facultatif) • 2 cuillerées à café d’estragon • 1 cuillerée à café de persil • 1 cuillerée à café de cerfeuil • poivre moulu • 125 g de beurre salé, de préférence clarifié• 2 jaunes d’œufs

 – Eplucher les échalotes les émincer et faire cuire à feu doux dans le vinaigre de vin, le vin, ajouter le poivre, l cuillerée d’estragon, le persil, le cerfeuil. Laisser réduire aux ¾ et garder le liquide.

ENTRECÔTE VEINÉE

– Retirer du feu et ajouter les jaunes d’œufs au fouet. Verser le beurre coupé en parcelles petit à petit, toujours en tournant au fouet, au bain marie et à feu doux.

FONDUE D'ECHALOTE

– Vérifier l’assaisonnement. Si la crème est trop compacte, ajouter un peu d’eau tiède. Parsemer une cuillerée d'estragon frais.

– Faire chauffer le beurre et l’huile dans une poêle. Poser l’entrecôte et faire saisir à feu vif pendant 2 minutes de chaque côté (version saignante). Saler et poivrer.

Servir l’entrecôte avec la sauce à part, dans des ramequins individuels. Accompagner d’un gratin de pommes de terre et d’une salade verte.

 

Posté par MK30 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,