05 novembre 2011

TROIS SPÉCIALITÉS BASQUES -

Si le vent vous mène au Pays Basque, côté français disons, au hasard, à Saint-Jean-de-Luz, en surplomb de la mer, ne ratez pas le ttoro, la soupe de poissons, spécialité locale largement répandue, avec le chocolat et les ceintures en cuir qui valent le déplacement. Ce que j’ai fait, lorsque j’étais en route vers le musée Guggenheim, le paquebot de Bilbao, côté espagnol.

TTOROEt là, ne pas résister à faire la totale, continuez le repas avec un poulet basquaise et, bien entendu, un gâteau basque aux cerises noires (voir ma recette à la rubrique « CONFITURES »). Je pense que ce jour-là, il faudra faire l’impasse sur le fromage, l‘ardi gasna ou l’ossau Iraty, fromages de brebis servis avec de la confiture de cerises noires. Un vrai régal à réserver pour le voyage de retour !

 


POULET BASQUAISE

POULET BASQUAISE

POULET BASQUAISE

Pour 6 personnes

• 1 beau poulet fermier coupé en 8 • 1 talon de jambon de Bayonne • 6 tomates • 2 poivrons rouges • 2 poivrons rouges •  2 gros oignons • 2 gousses d’ail • 15 cl de vin blanc sec • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive • ½ cuillerée à café de piment d’Espelette • 1 bouquet garni • sel et poivre

– Laver, épépiner et couper les poivrons en lamelles. Laver, peler, émonder et couper les tomates en quartier. Eplucher l’oignon et l’ail et les émincer. Couper le jambon en dés

– Chauffer l’huile dans une cocotte et faire revenir les morceaux de poulet à feu vif de tous côtés, saler et poivrer. Réserver.

– Faire revenir les oignons et l’ail jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents. Ajouter le jambon, puis les poivrons et les tomates, le bouquet garni, du sel et le piment d’Espelette et faire revenir. Verser le vin blanc et laisser évaporer dix minutes à feu moyen.

– Ajouter le poulet, couvrir et laisser mijoter ¾ d’heure.

Servir bien chaud avec du riz blanc.