La recette préférée de ma famille, femme, enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, frères et sœurs, beaux-frères et belles-sœurs de mon père. Isi a passé une grande partie de son temps à faire copain-copain avec des cuisiniers ayant pignons sur rue et apprendre les recettes des grands classiques.MECHOUI D'AGNEAU

C’est ainsi que le meilleur couscous méchoui que j’ai mangé à Paris, au restaurant, c’était avec lui, rue du Pot-de-Fer, chez d’Artagnan, près de la rue Mouffetard. Une ambiance des plus surréalistes avec une salle décorée « mousquetaires » sous les voûtes des caves d’époque et l’autre « Mohamed XV » classique ! Mais un couscous… entre autres avec ce méchoui que je vous propose.

Digne fils de sa mère entourée d’une grande famille, mon père n’avait jamais touché à la cuisine quand le virus l’a pris. Pour notre plus grand plaisir. Maintenant qu’il n’est plus là, chacun s’attache à reproduire ses recettes avec des petites variantes parfois («voir le confit d’agneau dans « PLATS »). Je reçois parfois des coups de fil de la famille me demandant telle ou telle recette. Ma fille Caroline fait très souvent ses coquilles saint-jacques au beurre d’escargot, moules et champignons sur lit de salade. Ça vous plaît ? Ce sera pour un post pré-fêtes !

 

MÉCHOUI D’ÉPAULE D’AGNEAU AU FOUR

Pour 10 personnes

• 2 épaules d’agneau désossées et coupées en gros morceaux • 250 g de beurre • cumin en poudre • sel et poivre

– Déposer les morceaux d’épaule dans un grand plat allant au four en les serrant les uns contre les autres. Parsemer de grosses parcelles de beurre chaque morceau. Saler et poivrer et saupoudrer abondamment de cumin. Mettre à four froid à 200°.

– Laisser rôtir pendant 45 mn, en retournant la viande tous les quarts d’heure et en arrosant.

– Vider le jus qui s’est formé et remettre le plat au four à sec pour une demi-heure en retournant la viande.

Servir avec des tomates provençales (voir « LEGUMES »), de la semoule couscous ou des gnocchis.